vendredi 11 novembre 2016

Ricanant, condescendant, François insulte
les jeunes Catholiques Tridentins
Seraient-ils les nouveaux « Déplorables »?



Par John Vennari
Le 11 novembre 2016

SOURCE : Catholic Family News









Le Pape François est un Jésuite moderniste typique qui aime toutes les religions sauf la sienne. Dans le rapport ci-dessous, nous voyons François insulter des jeunes Traditionalistes Catholiques à cause de leur amour pour la vraie Messe, même en se penchant afin d’affirmer connaître et fustiger leurs motifs moraux : « ... Cette rigidité se cache toujours quelque chose, de l'insécurité ou même autre chose. La rigidité est défensive. L'amour vrai n’est pas rigide ». Cher François, avec ces déclarations, vous nous en dites plus sur votre propre désorientation pathétique que sur toute autre carence alléguée à jeunes fidèles Catholiques. Le rapport ci-dessous parle de lui-même. Oremus.

• • •

Le Pape, dans une interview, déplore la « rigidité » des jeunes qui préfèrent la Messe en latin

Du site Catholic Culture:

Le Cardinal désigné Blase Cupich de Chicago a joint le Cardinal Pietro Parolin, Secrétaire d'État du Vatican, en tant que présentateur lors d'une conférence de presse du Vatican sur la publication de Nei tuoi occhi è la mia parola ( « Dans tes yeux est Ma Parole »).

Le livre est la première collection intégrale des homélies et des allocutions du futur Pape François de 1999 à 2013 quand il était Archevêque de Buenos Aires.

D'autres intervenants à la conférence de presse incluaient le Père Arturo Sosa, le nouveau Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, et le Père Federico Lombardi, l’ancien directeur du Bureau de Presse du Saint Siège.

Le livre comprend une nouvelle interview aussi avec le Père Antonio Spadaro, rédacteur en chef de Civiltà Cattolica. Au cours de l'entrevue, le Pape a parlé de l'importance de l'écoute des autres ainsi que de sa méthode de préparation pour ses homélies de ses Messes quotidiennes.

Il a aussi discuté de la Sainte Liturgie. Le site Web Crux a rapporté :

Questionné au sujet de la liturgie, le Pape François a insisté que la Messe réformée après le Second Concile du Vatican est là pour rester et que « de parler d'une« réforme de la réforme » est une erreur ». ( note : c’est une flèche lancée ici au Cardinal Sarah )

En autorisant l’utilisation régulière de l’ancienne Messe, maintenant appelée la « forme extraordinaire », le Pape Benoît XVI, maintenant à la retraite, était « magnanime » envers ceux qui étaient attachés à l'ancienne liturgie, a-t-il dit. « Mais c’est une exception ».

François a déclaré au Père Spadaro qu’il se demande pourquoi certains jeunes, qui n’ont pas élevés dans l'ancienne Messe en latin, la préfèrent cependant.

« Et puis je me suis demandé : pourquoi tant de rigidité ? Cherche, cherche, cette rigidité cache toujours quelque chose, de l'insécurité ou même autre chose. La rigidité est défensive. L'amour vrai n’est pas rigide. »