samedi 5 novembre 2016

Le Souffleur qui nous colle à la peau

Dans une grande surface...

— Le rapporteur : Ah tiens ! Mais ça fait une mèche qu'on ne s'est pas vus ! Comment va ?

— L'ami : Oui, c'est vrai que ça fait longtemps... Ça va bien et, à te voir, tu as l'air, toi aussi, à bien te porter... As-tu le temps de prendre un café ?

— Le rapporteur : Mais oui, bien sûr...

Après les premières familiarités d'usage sur les nouvelles des familles respectives et des amis communs, les échanges ont convergé vers un sujet inattendu...

— L'ami : J'ai fait une découverte inusitée depuis quelques mois... Ça va même te paraître cinglé de prime abord si tu n'as jamais entendu parler de cela. Mais je puis te garantir que tout ce que je vais te dire, je l'ai vécu. Et si l'expérience que j'ai vécue ne m'était uniquement personnelle, je ne verrais pas pourquoi je t'en parlerais, mais elle peut être vérifiée par tout le monde...

— Le rapporteur : Ah bon ? Raconte donc alors...

— L'ami : Tu sais que, de nos jours, même dans notre société incroyante, les gens font référence uniquement par habitude de langage à leur ange gardien. Tu as certainement entendu des expressions de la part du commun des mortels du style : « Mon ange m'a protégé et je l'ai échappé bel...».

— Le rapporteur : Oui, c'est vrai. Et alors ?

— L'ami : Je me suis demandé si toutes ces expressions populaires à propos des anges gardiens avaient un fondement réel ou non. Je savais bien que l'Église Catholique affirmait leur existence réelle mais invisible, qu'un Ange Gardien particulier et personnel nous était assigné dès notre conception utérine, toujours d'après l'Église, je crois. En somme, notre Ange Gardien nous colle à la peau dès avant que notre propre mère nous ait vu. Et finalement qu'ils étaient à nos côtés pour veiller sur nous et nous protéger.

Le problème, et c'est cela qui m'intriguait, c'est que je n'avais jamais éprouvé cette protection comme telle. Je n'avais jamais rien ressenti de cela. Comment croire alors ?

— Le rapporteur : Bizarre ta recherche... J'avoue que ce que tu viens de décrire s'apparente à ce que j'ai toujours vécu jusqu'à ce moment... Mais voyons voir où tu t'en vas avec tes skis... Je suis bien intrigué d'entendre ce que tu vas me dire...

— L'ami : Il me fallait faire des tests pour vérifier son existence. Et si j'arrivais à en être assuré, il me faudrait apprendre à communiquer avec lui... Commençons par les premiers tests innocents que j'ai tentés...

J'ai régulièrement des prises de sang à effectuer. En général, je dois être à la clinique pour 7h30 le matin. C'est très,très tôt pour moi car je suis un lève-tard. Mon premier test a été de dire la veille au soir à cet Ange Gardien : « Eh bien, si tu existes et que tu es là pour veiller sur moi, je me fierai sur toi pour que tu me réveilles à temps afin que je sois à la clinique à l'heure prescrite. Je ne mettrai pas de réveil-matin. Je vais me fier sur toi.

Crois-le,crois-le pas, j'étais réveillé à 6h30 ! Le temps de faire ma toilette, de m'habiller, de prendre l'auto et de me rendre à la clinique, il était 7h30 pile !

Avec le temps, j'apprendrai plus tard que notre gardien nous connaît plus qu'on le pense et peut-être plus que nous mêmes. En effet, il connaît le temps que ça me prend pour faire ma toilette, etc... Il fait le décompte de toutes mes actions et activités pour en arriver au but fixé, i.e. 7h30 à la clinique...

Je t'avoue que, parfois encore, je manque un petit peu de confiance. Lors de d'autres prises de sang ultérieures, je lui ai effectivement demandé de me réveiller mais, même en lui demandant, je lorgnais tout de même mon réveil-matin pour l'activer. Alors, pour me rassurer, je ne me suis pas gêné pour lui dire : « Tu vois ? Je crains encore... Je manque de confiance... Alors, je fais un effort de volonté pour te faire confiance et je m'abstiens à nouveau d'utiliser mon réveil-matin... »

Ça fonctionne à tout coup. Une seule fois qu'il m'a réveillé avec une demi-heure de retard pour mon rendez-vous. Je n'étais pas trop content de lui mais je me disais pareil que s'il avait fait ça, il devait y avoir une raison que je ne connaissais pas. Comme de fait ! Je suis arrivé à la clinique 30 minutes en retad mais il n'y avait plus un chat et j'ai passé tout de suite !

Il faut lui demander...

— L'ami : Que ce soit ta conduite automobile ou bien ton obligation de marcher sur de la glace vive ou encore monter ou descendre des escaliers glissants ou te retirer ou non d'une protestation qui s'échauffe, d'en sortir de celle-ci par la gauche, par la droite, par devant, par derrière, qu'importe, il faut lui demander. Pourquoi ? Parce qu'en lui demandant, tu ouvres et tu orientes ton esprit vers lui. Tu seras donc en mesure de recevoir ses conseils.

— Le rapporteur : Oui, mais justement, comment te donne-t-il ses conseils ?

— L'ami : Notre Ange Gardien n'a pas de cordes vocales... Il n'est pas matériel comme nous, il est spirituel. Le mot « spirituel » le dit, c'est un esprit. Il communique donc par l'esprit. C'est ton esprit qui recevra de lui une « motion » ou un « souffle » bref mais complet à défaut de trouver de meilleures expressions.

Mais il est important de ne pas confondre cette fameuse « motion » ou ce fameux « souffle » avec des intuitions qui originent de notre pensée. Notre Ange Gardien transige avec notre esprit, pas avec notre pensée. C'est heureux dans le fond car notre pensée est tellement imbibée de toute sorte de crasse parfois.

J'avoue que c'est la partie la plus difficile de l'exercice : distinguer une « motion » de notre Ange Gardien d'une pensée qui pourrait même être une imagination de ce que l'on voudrait que notre Ange Gardien nous donne. Pour apprendre justement à bien saisir les « souffles » de notre Ange Gardien, il importe donc de commencer au bas de l'échelle et de faire des petits exercices simples d'apprentissage.

Pour une excellent qualité de réception des messages de notre Ange Gardien...

— L'ami : C'est simple, il faut être en état de grâce car, à ce moment-là, notre âme et notre esprit sont tournés vers Dieu. Comme notre Ange Gardien appartient au domaine Divin, nous sommes alors dans le même domaine que lui. La communication est limpide alors.

Ce qui ne veut pas dire qu'à être dans l'état contraire, notre Ange Gardien nous tournera dos et ne nous aidera pas... C'est faux car sa mission est de nous amener au Salut peu importe la profondeur de l'abîme dans laquelle nous sommes. Mais encore dans un tel état, faut-il le lui demander... Ces demandes sont plus difficiles à faire car l'âme et l'esprit n'ont pas la propension naturelle à demander de l'aide du Ciel, a fortiori de notre Ange Gardien. Il faut un effort de volonté de la personne qui veut vraiment s'en sortir.

Notre Ange Gardien chasse notre solitude... Et combien y en a-t-il de nos jours ?

— L'ami : Après ces petits exercices pour te rendre compte de sa présence et de son aide précieuse, on se rend compte qu'il existe vraiment. C'est alors qu'on commence à lui parler même si on ne le voit pas. Il ne faut jamais oublier qu'il nous connaît plus que nous-mêmes puisqu'il n'a rien oublié sur nous depuis notre naissance alors que nous nous souvenons pas de tout de façon consciente. Lui... oui...

On commence alors à développer une relation... On commence à lui parler comme si c'était notre meilleur ami, notre confident . Comme il est invisible et qu'il ne parle pas comme nous, cette relation ressemble à quelqu'un qui aurait à échanger avec un muet que l'on ne voit pas parce qu'il est derrière un voile. Comment fait-on alors ? On lui demande des signes entre autres façon pour communiquer... Voici un exemple imaginé :

« Mon bon ami [ il s'adresse ici à son Ange Gardien ], tu sais que je dois rencontrer mon patron demain matin... Ça ne va plus au boulot... Il faut que je lui parle... Voici ce que j'ai l'intention de lui dire : « ta...ta...ta...». Qu'en dis-tu ? Y-a-t-il une meilleure manière de le lui dire ? Donne-moi un signe s'il y a lieu. Je te remercie. incidemment, je te prie d'aller lui donner la Paix du Seigneur, à lui et à son Ange Gardien, avant la rencontre. Mais reviens-moi vite car j'ai besoin que tu me colles à la peau... »

Ne soyez pas surpris si votre attention se porte plus qu'à l'accoutumée sur un mot ou une phrase que vous aurez lu ou entendu au cours du reste de votre journée. Et à l'entendre ou à la lire, vous éprouverez une sorte de pulsion intérieure qui vous dit que ça s'emploierait très bien avec votre patron lors de votre rencontre...

Voilà la manière que votre Ange Gardien agit pour vous aider.

Utilité de notre Ange Gardien en cette fin des Temps...

— Le rapporteur : Oui, mais est-ce vraiment nécessaire d'apprendre à communiquer avec notre Ange Gardien quand on a Dieu, Jésus et Marie déjà ? Et ils nous ont promis de ne jamais nous abandonner...

— L'ami : Si tu possèdes dans ton coffre à outil tout simplement un marteau et une pince, m'en voudrais-tu que je te propose d'avoir également un tournevis ?

Tu sais, il se peut que ton Ange Gardien intervienne auprès de toi et que tu l'ignores. Parfois, on peut prier Dieu, Jésus ou Marie pour des faveurs ou des grâces et celui qui reçoit la commande de les exécuter en leur nom, c'est ton Ange Gardien. Tu reçois donc parfois de façon passive des interventions de ton Ange gardien. Dans l'heureux domaine céleste, l'humilité est vécue à 100 % par tous. Jamais on ne peut savoir qui est réellement intervenu tellement chacun d'eux ne se glorifie de rien.

Ça va bientôt barder dans le monde entier. À te pratiquer tout de suite, tu pourras bien communiquer lorsque ce sera nécessaire. Exemple : restes-tu à la maison ou tu en sors ? Réponds-tu à la porte ou non ?

Une rencontre bien paisible

— L'ami : Ce fut une rencontre bien paisible, n'est-ce pas ?

— Le rapporteur : Oui, en effet. Tu as ouvert un dossier que je ne connaissais pas et il m'est bien difficile de le refermer après notre rencontre...

— L'ami : Ce fut paisible parce que, ce matin, dans ma prière matinale, j'ai demandé à mon Ange Gardien d'aller porter la Paix du Seigneur à tous ceux je croiserais physiquement ou cybernétiquement ainsi qu'à leur propre Ange Gardien. Ce faisant, je crois que ton Ange Gardien t'a prédisposé à vivre une relation de paix.