mardi 10 mai 2016

Lettre au Pape

Et pas par n'importe qui...

Demande de retirer l'Exhortation Apostolique
Amoris Laetitia
avec effet immédiat

John Smeaton était un des conférenciers lors du Troisième Forum international pour la défense de la vie et de la famille tenu à Rome les 6 et 7 mai.

La lettre de monsieur Smeaton au Pape a beaucoup de poids puisqu'il est co-fondateur de Voice of the Family : une organisation parapluie regroupant sous son égide plus de 26 organisations disséminées dans le monde ayant les mêmes objectifs de défense de la famille et de la vie.

John Smeaton, directeur général de SPUC (Société Protectrice des Enfants à Naître), et co-fondateur de la Voix de la Famille a appelé dans son allocution à un mouvement de résistance Catholique pour répondre à « la crise de la vérité et la crise de leadership au sein des structures de l'Église Catholique » qui menace sérieusement le bien-être des enfants et de la famille.

Il finit son discours en lisant une lettre qu'il a l'intention d'envoyer à François, lui demandant « de reconnaître les graves erreurs dans l'Exhortation Apostolique publiée récemment, Amoris Laetitia, en particulier, les sections qui vont conduire à la profanation de la Sainte Eucharistie et qui feront du tort à nos enfants, et que le Pape retire l'Exhortation apostolique avec effet immédiat ».

Quelle sera la réaction du Pape ?

À vous de choisir...


Voici cette lettre

Votre Sainteté,

Avec respect et avec une attention due à l'avantage commun ainsi qu’à la dignité des personnes et, en tant que mari et père, je considère que la section de Amoris Laetitia intitulée « Oui à une éducation sexuelle » néglige gravement les parents à un moment où les droits parentaux concernant l'éducation sexuelle sont sous une attaque sérieuse et soutenue dans de nombreux pays du monde et dans les institutions internationales. Cette section couvre plus de cinq pages sans même une référence aux parents, les droits parentaux sont certes mentionnés plus tôt dans un autre contexte. D'autre part il est fait référence aux « établissements d'enseignement ». Pourtant, « l'éducation sexuelle — droit et devoir fondamentaux des parents — doit toujours se réaliser sous leur conduite attentive, tant à la maison que dans les centres d'éducation choisis et contrôlés par eux », comme votre prédécesseur, le Pape Jean-Paul II l’ a enseigné aux fidèles dans Familiaris Consortio, numéro 37.

Votre Sainteté, les Conférences Épiscopales Catholiques du monde entier, incluant notamment la Grande-Bretagne, collaborent avec nos opposants anti-vie dans les groupes de pression de contrôle des naissances et d'éducation sexuelle, qui cherchent à imposer des programmes corrompus d'éducation sexuelle auprès des enfants des écoles primaires et secondaires. De tels programmes, y compris dans les écoles Catholiques, fournissent à nos enfants l’accès à l'avortement et à la contraception. Ainsi, Saint-Père, l'autorité du Christ donnée aux Évêques que nous, les fidèles, tenons en si haute vénération, est instrumentalisée pour scandaliser et causer des dommages terribles à nos enfants. Amoris Laetitia servira à rendre cette terrible situation encore pire.

Saint-Père, je crois que, comme tous les Catholiques croient, que le Pape est Pierre, le roc que le Christ a choisi pour construire son Église. Le Pape sert la vérité immuable de l'enseignement du Christ. Cependant, Votre Sainteté, le Pape n’est pas le maître mais le serviteur de la vérité.

Votre Sainteté, encore une fois avec respect et avec une attention due à l'avantage commun et à la dignité des personnes, ainsi qu'avec mon autorité en tant que mari et père, je constate qu’il y a des références à l'adultère public dans l'Exhortation Apostolique, Amoris Laetitia, qui ne parviennent pas à signaler le mal intrinsèque de l'adultère. Je considère que de telles références résulteront en un scandale pour les petits de la manière contenue dans l'avertissement de Jésus-Christ dans le verset 42 du chapitre 9 de l'Évangile de Saint Marc. [note : « Celui qui fait tomber dans le péché un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui attache au cou une grosse pierre et qu'on le jette dans la mer ».)

Pire encore, Saint-Père, l'Exhortation Apostolique Amoris Laetitia, soulève, à tout le moins, la possibilité que les actes sexuels adultères peuvent être justifiables. Cela montre un manque de miséricorde parce que ça nie aux Catholiques la vérité sur le bien et le mal. Ça refuse aux Catholiques la connaissance dont ils ont besoin pour exercer la vraie liberté, la liberté de ne pas pécher. En outre, ça montre un manque de miséricorde car ça envoie aux enfants le faux message que le mariage n'est pas indissoluble. Sans doute, Votre Sainteté, le moyen le plus efficace de détruire des enfants est de détruire le mariage comme étant une union indissoluble de toute la durée de vie d'un homme et d’une femme.

Saint-Père, le Catéchisme de l'Église catholique enseigne que certaines actions sont « intrinsèquement mauvaises » telles que l'adultère.

Je crois, Votre Sainteté, comme tous les Catholiques croient parce que Jésus Christ Lui-même l’a enseigné, que le mariage est indissoluble et Jésus a enseigné que si quelqu'un répudie ou renvoie son conjoint(e) et en épouse un(e) autre, il ou elle commet un adultère — ce qui est considéré comme un péché mortel, le genre de péché grave par lequel la personne se coupe de l'Amour de Dieu. (Matthieu, 19)

Je crois, comme tous les Catholiques croient parce que Jésus-Christ Lui-même l’a enseigné, qu'en allant à la Sainte Communion, nous recevons le Corps de Jésus-Christ, Dieu Lui-même : nous recevons la Vie et la promesse de la Vie Éternelle. (Jean, 6:54)

Enfin, Saint-Père, je crois comme tous les Catholiques croient l'enseignement de Saint Paul à l’effet que, si une personne mange et boit le Corps et le Sang de Jésus-Christ indignement, nous ne recevons pas la Vie ou la Grâce, nous mangeons et buvons le Jugement nous-mêmes « sans reconnaître leur relation avec le Corps du Seigneur ». (1 Corinthiens: 11, 29)

Saint-Père, je connais beaucoup de Catholiques ordinaires à la fois dans ma vie de famille et à mon travail. Je connais des femmes et des hommes qui ont été abandonnés par leur conjoint pour une autre personne et qui ont été laissés seuls avec les enfants ou laissés seuls sans leurs enfants. Si ce conjoint abandonné devait voir leur femme ou leur mari avec un nouveau partenaire en train de recevoir le Corps du Christ lors de la Communion, ça enverrait le message à tout le monde, y compris les enfants, que le mariage n'est pas indissoluble après tout. Ceci est destructif de la vérité sur le mariage. C’est également dommageable psychologiquement et spirituellement, pas pour le moins pour les enfants.

Saint-Père, avec révérence et avec attention due à l'avantage commun et à la dignité des personnes, je fais appel à vous pour reconnaître les graves erreurs dans l'Exhortation Apostolique, Amoris Laetitia, publiée récemment, en particulier les sections qui conduisent à la profanation de la Sainte Eucharistie et aux torts à nos enfants, et de retirer l'Exhortation Apostolique avec effet immédiat.

Veuillez agréer en Christ.

SOURCE : Voice of the Family