dimanche 1 mai 2016

« Les Chrétiens veulent être Chrétiens »
Réflexions de Don Divo Barsotti



Don Divo Barsotti


« Penser qu’en deux mois ils jetèrent ce que nous tenions de plus sacré. Le chant grégorien était vraiment le chant religieux. Ça a été rejeté avec tellement de conviction et si facilement — de fait avec un plein sens d'irresponsabilité. Au début, ils voulaient même de rejeter la Sainte Vierge, mais nous avions un Pape qui Lui était très dévoué et Elle a retrouvé Sa place dans le cœur de l'Église Catholique.

« Je ne sais pas ce qu’ils voulaient accomplir avec tout cela ».

« Maintenant, nous avons un Concile pastoral, un Concile pour les prêtres, mais nous avons aussi un Concile pour les Évêques pour discuter de nos modes de culte ? Dans l'Église de nos jours, tout ce que vous entendez parler, c’est d’aider les pauvres et nourrir les affamés et ainsi de suite. Certes, l'Église doit avoir Son mot à dire aussi sur ces questions, mais l'Église n'a pas les moyens et ne sera donc jamais capable de résoudre ces problèmes tout à fait. Je le répète, même si Elle le voulait, Elle n’est pas capable et ne sera jamais capable si Elle n'a pas d'abord à l'esprit la rédemption des structures qui nient l'amour.

Ils ont parlé de paix au sein du Concile mais au cours des trois dernières années, 48 guerres ont éclaté. L'Église a une mission prophétique : être le signe de l’annonce de la rédemption future ».

Extrait du livre « I vogliono Cristiani essere Cristiani »
Les Chrétiens veulent être Chrétiens
Edizioni San Paolo
.

« ... Nous avons besoin d’avoir avoir des pensées claires au sujet de l'Église. Peut-être que Vatican II n'a pas assez insisté sur l’extranéité [ définition : caractère de ce qui est étranger à quelque chose ] de l'Église dans le monde ] [...] Le monde ne sera jamais capable d’évincer ou de détruire l'Église, mais il s’y oppose parfois par une persécution violente, à d'autres moments en essayant de L’assimiler en lui, en [essayant] de L’engloutir, et cela serait la victoire la plus horrible pour le Diable. Les Chrétiens d'aujourd'hui courent le risque de vivre cette sorte horrible de vie mondaine. Maintenant, je ne nie pas que l'histoire est importante mais je nie que l'Église ne puisse jamais être engloutie et assimilée dans le monde en voyant qu’Elle est, en tout cas, imprenable. [...] C’est grave que l’on ne perçoive pas cette bataille trompeuse par laquelle le monde essaie d’« émasculer » l'Église. Nous avons besoin d'être éveillés dans la Foi pour comprendre le danger qui nous menace ...

« Je n'ai jamais compris pourquoi Mgr Lefebvre a été traité si durement [...] mais ceux qui, comme Kung, Curran et Schillebeeckx, sont autorisés, eux, à remettre en question le dogme. Aujourd'hui, en fait, ils veulent faire de l'Église un instrument pour la vie sociale, la réduisant à une Église qui convient à tout le monde ... Malheur à nous si nous ne restons pas réveillés ... »

Don Barsotti, Serviteur de Dieu,
dans une interview par Antonio Socci,
IL SABATO, le 23 Septembre 1988)
.
.

SOURCE : Rorate Caeli