lundi 27 mars 2017

Si le Pape François ne répond pas aux dubia
« « Nous corrigerons simplement la situation
d’une manière respectueuse » »




Par : Claire Chretien

SOURCE : Life Site News
Le vendredi 27 mars 2017 - 9h55 EST





SPRINGFIELD, Virginie, le 27 Mars 2017 (Life Site News) - Le Cardinal Raymond Burke a annoncé vendredi que les Quatre Cardinaux ayant écrit les dubia auront « à simplement corriger la situation » d’« une manière respectueuse » si le Pape François ne répond pas aux questions visant à obtenir la clarté morale sur Amoris laetitia.

Burke a répondu aux questions posées par le public après avoir parlé à l’Église Catholique Peñafort de Saint Raymond dans le cadre de ses éminentes séries de conférences.

On lui a demandé : « Il y a beaucoup de rumeurs qui circulent au sujet des dubia que vous et trois autres estimés Cardinaux avez envoyés au Saint-Père sur le divorce, le remariage et la communion ... Savez-vous s'il y aura une réponse aux dubia par le Saint Père ou de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ? »

« J'espère qu'il y en aura parce que ce sont des questions fondamentales qui sont évidemment soulevées par le texte de l’ ... Exhortation post-synodale apostolique Amoris Laetitia » a répondu Burke. « Jusqu’à ce que ces questions reçoivent une réponse, il continuera à se répandre une confusion très dommageable dans l'Église. »

Une partie de cette confusion « touche à la vérité qu'il y a des actes qui sont toujours et partout mauvais » a-t-il dit. « Les Cardinaux continueront d'insister pour qu'il y ait une réponse à ces questions honnêtes ».

Burke a dit que le fait de qualifier la proposition des dubia comme étant « irrespectueuse » ou « arrogante » est inexact.

« Je voudrais rendre clair quelque chose », a-t-il dit. « C’est une façon traditionnelle dans l'Église de demander des éclaircissements en temps de confusion en fournissant au Pontife Romain l'occasion et la possibilité » de répondre. « Nous les leur avons proposés très sincèrement et s’il n'y avait pas de réponse ... et on nous a dit par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi qu’il n'y aurait pas de réponse, nous avons jugé nécessaire » de les rendre publiques. « Il y a tant de fidèles qui nous ont approchés en ayant ces questions et en disant : Eh bien ... Nous avons ces questions et il semble qu’aucun des Cardinaux qui ont une grande responsabilité d'aider le Saint-Père n’ont ces questions et nous les avons donc publiées ».

« Cela a également été fait avec un grand respect » a déclaré Burke.

S'il n'y a pas de réponse, « alors nous devrons simplement corriger la situation, d'une manière respectueuse encore une fois, et ce qui peut tout simplement se dire, on prendra l'enseignement constant de l'Eglise comme réponse aux questions et on le fera savoir pour le bien des âmes » a-t-il dit.

« Beaucoup de gens deviennent très contrariés —ce qui est compréhensible — je deviens moi-même contrarié parfois » a dit le Cardinal à propos de la confusion actuelle dans l'Église. Il a encouragé les fidèles à se rappeler la promesse du Christ que « les forces du mal ne prévaudront pas sur l'Église. »

Si les laïcs font face avec un clergé qui prêche des positions qui semblent contraires à la morale Catholique, ils ont « un merveilleux instrument qui énonce l'enseignement constant de l'Eglise : le Catéchisme de l'Église Catholique ».