lundi 20 mars 2017

Vous n'en croirez pas vos yeux !

L’annihilation des Nations







par : Joanna Swords
Centre de Fatima

Le 13 mars 2017

SOURCE : Fatima Network News





Toute personne un peu familière avec le Message de Fatima a généralement entendu parler du terrible avertissement donné par Notre-Dame de ce qui arriverait si ses demandes ne sont pas prises en compte. La punition finale qui s’ensuivra sera l'anéantissement des nations.

Plusieurs supposent que cet anéantissement doit être pris au sens littéral du terme— à savoir des nations entières seront rayées de la surface de la terre — et c’est possiblement juste. Cependant, certains experts de Fatima, dont le Père Gruner, a parlé d'une seconde forme d’anéantissement dont Notre-Dame a parlé qui pourrait également avoir lieu — c'est une annihilation spirituelle.

Une annihilation spirituelle consisterait en des nations entières qui perdent la Foi — la seule vraie Foi — la Foi Catholique. Nous avons souvent entendu dire que tous les châtiments prophétisés par Notre-Dame ont eu lieu sauf ce dernier : l'anéantissement des nations. Et nous, au Centre de Fatima, avons souvent parlé de la nécessité de tenir compte des demandes de Notre Dame avant que cet horrible châtiment n’ait lieu.

On doit considérer que cette référence du Message de Marie doit se référer par défaut à l'anéantissement physique parce que le spirituel est déjà bien avancé. Nous avons récemment visité un pays qui a été victime de l'anéantissement spirituel il y a des siècles — une sorte de précurseur de ce qui allait venir — la Suède. Comme vous le savez, le Pape y est allé en octobre dernier pour « commémorer » le monstre des plus responsable de l'anéantissement spirituel de ce pays et de la perte de tant d'âmes ( note : il s’agit de Luther ).

Aujourd'hui, le 13 mars, je crois que l'anéantissement spirituel de certaines nations soi-disant Catholiques est en cours et nous en avons été témoins aujourd'hui. Alors que les Anglicans hérétiques étaient à l'intérieur du cœur même du Catholicisme — dans une cérémonie commune avec le Pape à la Sainte Basilique de Pierre — notre petit groupe de Catholiques traditionnels faisaient réparation en faisant une procession avec la statue de la Vierge de Fatima tout en priant le chapelet.

Alors que les Anglicans ont été accueillis à bras ouverts par le Pape, nous avons été confrontés avec des visages inhospitaliers de la police Italienne et avons été arrêtés après être entrés sur Place Saint-Pierre avec la belle statue de Notre-Dame de Fatima tout en priant le chapelet.

On nous a demandé d’où nous tenions notre autorisation pour cette procession — peu importe si c’est le Ciel qui nous accorde cette permission ; cela ne leur signifie rien pour eux. L'attitude et la posture de la policière étaient non seulement désagréables, mais l'une des deux policière se préparait à une démarche qui aurait pu entraîner l'envoi de notre petit groupe en prison. Elle était au téléphone avec son supérieur et ce n'était pas de bon augure.

Heureusement, Notre-Dame est intervenue parce que, pendant que l'officière était au téléphone avec son superviseur, elle a été interrompue par un homme qui est venu de nulle part et l’a approchée avec ce qui semblait être un problème urgent à un autre endroit sur Place Saint-Pierre.

Et même si elle semblait déterminée à poursuivre sa démarche en faisant rapport sur nous à son superviseur, l'homme qui l’a interrompue ne prenait pas son « non » pour une réponse. Il lui a saisi le bras et l’a éloignée de ce qu'elle faisait qu’elle le veuille ou non.

Ainsi, alors que l'attention des officiers était distraite de nous, nous avons continué notre procession en nous déplaçant hors de la Place Saint-Pierre — où la belle image de Notre-Dame n’était pas la bienvenue, ni ceux qui faisaient partie de la procession avec la statue.

Pensez-y — ici nous étions un groupe de Catholiques faisant quelque chose que les Catholiques sont censés faire, dans un pays qui est censé être Catholique et est censé accueillir ces formes de cultes Catholiques — et encore plus, on est censé être au cœur même du Catholicisme.

Alors qu'un groupe des ennemis du Christ est accueilli à bras ouverts dans le cœur même de l'Église par le chef de l'Église — à faire un « culte » faux et sans valeur — le vrai groupe Catholique est stoppé face à la possibilité d’être envoyé en prison et certainement pas invité dans la Basilique — au moins pas pendant la prière du Rosaire et portant une statue de la Mère de Dieu.

Fait intéressant, nous avons été traités beaucoup mieux en octobre dernier dans le pays déjà apostat de la Suède. Bien que nous avons été prévenus à l'avance que nous serions peu bienvenus et comment risqué ce serait de tenter de faire une procession en Suède — à la fin, nous n’avons pas été accueillis avec des visages inhospitaliers sévères de la police Suédoise, mais nous avons été traités avec courtoisie et même on nous a donné une escorte de police pour la plus grande partie de notre procession — quoique c’était pour notre protection mais, néanmoins, nous avons été traités avec courtoisie et sans se sentir menacés par eux.

L'anéantissement des nations est déjà là — au moins l'anéantissement spirituel — et il est probablement au moins à 50 pour cent complet — si cela peut être une faible estimation ; il pourrait être beaucoup plus élevé.

Que le Triomphe de Notre-Dame vienne bientôt !



Note du traducteur : Une autre cause non mentionnée ici qui contribue à l'anéantissement spirituel d'une nation consiste en un influx migratoire excessif. Une immigration excessive contribue en effet en une perte d'identité d'une nation, a fortiori de sa culture et de ses valeurs dont les valeurs Chrétiennes.