mercredi 28 juin 2017

L'Académie pontificale pour la vie devient
l'Académie Pontificale pour la « Joie de Vivre »


L’Archevêque Vincenzo Paglia, portant des lunettes de soleil « gay » arc-en-ciel, tenant un « milk-shake papal officiel » à la sandwicherie de Philadelphie.


par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 28 juin 2017

L’homme de main Bergoglien, l'Archevêque Vincenzo Paglia, le pro-gay, pro-Communion pour les adultères publics, qui s’est affiché dans une murale homoérotique obscène qu'il a commandée, fait ce qu'il est attendu de faire en tant que responsable de l'Académie pontificale pour la vie récemment vidée de son personnel : semer l'Académie avec des subversifs pro-avortement et pro-euthanasie.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Sandro Magister rapporte qu'après la suppression de tous les membres antécédents de l'Académie, Paglia a nommé (entre autres) les auteurs suivants d'un mal abominable :

  • Katarina Le Blanc, du Karolinska Institutet de Stockholm, Suède, qui emploie dans sa recherche des cellules souches embryonnaires humaines issues d'embryons humains assassinés ;

  • Le Japonais, lauréat du Prix Nobel, Shinya Yamanaka, qui défend l'utilisation de cellules souches embryonnaires humaines même s'il a développé un moyen de procurer des cellules souches pluripotentes à partir de souris ;

  • L'Israélien Avraham Steinberg, qui défend à la fois l'avortement (dans certains cas) et la « destruction d'embryons à usage scientifique » ;

  • Maurizio Chiodi, un « théologien moral » Italien, qui défend l'usage de la contraception tant qu'il existe une supposée « intention de fécondité », ce qui justifierait tous les cas d'utilisation de la contraception pour limiter le nombre d'enfants, y compris les méthodes contraceptives telles que la pilule et autres méthodes qui sont souvent abortives dans leurs effets.

  • Ensuite, bien sûr, il y a la nomination du « théologien moral » Anglican, Nigel Biggar, qui déclare tout à fait que l'avortement est permissible jusqu'à « 18 semaines après la conception ».

Paglia, étant un homme de main fourbe, a tenté de couvrir l’« éthique » du pro-avortement Biggar en affirmant (dans ses commentaires au site Vatican Insider ) que les remarques de Biggar envers le philosophe enragé Peter Singer étaient la seule base pour l'accusation qu'il soit pro-avortement alors que Biggar « n'a jamais écrit quoi que ce soit sur la question de l'avortement » et en ce qui concerne l'euthanasie, « il a une position qui correspond absolument à celle de l’Église Catholique ».

Faux dans les deux cas, comme le note Magister : « Mais il n'en a pas fallu beaucoup pour découvrir qu'aucune de ces déclarations ne correspond à la vérité et que Biggar a exprimé ses positions libérales sur l'avortement dans un article de 2015 pour le Journal of Medical Ethics » et, concernant l'euthanasie, dans son livre de 2004 intitulé « Aiming To Kill --- The Ethics of Suicide and Euthanasia » [ Viser à tuer --- L'éthique du suicide et de l'euthanasie ]. « Mais qu'est-ce qu'un mensonge ou deux au service de la dictature de la « miséricorde » de Bergoglienne ?

En bref, l'Académie Pontificale pour la Vie est maintenant complètement infiltrée par des opposants ouverts à la sainteté absolue de la vie humaine, depuis le moment de la conception jusqu'à la mort naturelle. Ainsi, non seulement le Sixième Commandement, mais aussi le Cinquième Commandement est attaqué depuis les sommets mêmes de l'Église.

Mais l'Académie accueillera encore des réunions et des conférences dans la belle ville de Rome tandis que Paglia et tous ses collaborateurs apprécieront, avec le Pape Bergoglio, les innombrables avantages du pouvoir ecclésiastique, y compris le voyage papal à Philadelphie aux frais des fidèles en 2015, où Paglia a siroté son milkshake papal officiel tout en portant ses lunettes de soleil à consonance « homosexuelle ». Il y a de l'argent à brûler et il y a de bons moments pour tous ceux qui participent au cirque qui se passe au « Saint-Siège » aujourd'hui quand il semble que même le Vicaire du Christ est devenu le Vicaire du Zeitgeist [ l’Esprit du Temps ].

Pensez à l'Académie pontificale nouvelle et améliorée pour la vie en tant qu'académie pontificale pour la Joie de Vivre : la joie de la vie mondaine selon l'acceptation mondaine de ce que l'Église a toujours condamné comme des péchés graves et des maux intrinsèques qui ne peuvent jamais être justifiés en aucune circonstance.

Mais Dieu ne sera pas moqué. Les rigolades au cirque finiront tôt ou tard. Et la fin ne sera pas agréable pour les maîtres de piste.