mercredi 28 juin 2017

La raison pour la raison humaine




Par: Le Père Jerry Pokorsky

Le Père Jerry Pokorsky est prêtre du diocèse d'Arlington qui a également été administrateur financier au diocèse de Lincoln. Formé en affaires et en comptabilité, il détient également un Master of Divinity et un Master en théologie morale. Le Père Pokorsky a cofondé CREDO et Adoremus, deux organisations profondément engagées dans un renouvellement liturgique authentique. Il écrit régulièrement pour un certain nombre de sites et de magazines catholiques. Le père Pokorsky est également directeur et trésorier de Human Life International.


SOURCE : Catholic Culture
Le 21 juin 2017

Il n'y a pas de contradiction entre la Foi et la raison, la Foi et la science. Les deux partagent le même Auteur. Sans contradiction, la Foi saisit des vérités qui échappent à la science.

Il ne peut y avoir aucune preuve scientifique terrestre de la Résurrection de Jésus, par exemple, de même qu'aucune preuve scientifique de la Transubstantiation — à savoir le Dogme de la Foi que le seul pain et le vin deviennent le Corps Précieux, le Sang, l'Âme et la Divinité de Jésus le Christ à toutes les Messes. Pourtant, l'Église l'enseigne infailliblement comme un Dogme de Foi. Devons-nous espérer que les scientifiques — ou tout groupe de scientifiques — partagent le même charisme d'infaillibilité ?

Nous avons justement tendance à faire confiance aux médecins malgré les nombreuses incertitudes dans la profession médicale. La plupart d'entre nous vivons plus longtemps aujourd'hui en raison de la science. La science peut améliorer considérablement la qualité de vie ; mais si elle est abusée, la science peut être utilisée pour détruire à grande échelle. En outre, les études scientifiques — et l'utilisation de la science — resteront pour toujours sujettes à l'erreur, frappant un court circuit ici et là, frappant dans le vide à d'autres occasions.

Pourtant, plusieurs ont plus de Foi dans la science que dans la Révélation de Dieu même si l'expérience suggère une prudence. Dans les années 1960, comme plusieurs se souviendront, on nous a dit que la margarine était beaucoup plus saine que le beurre. Maintenant, on dit que le beurre est beaucoup plus sain que la margarine. Allez comprendre. Les théories de la physique de Newton ont été mises à jour et remplacées quelque peu par la théorie de la relativité d'Einstein. Maintenant, les scientifiques remettent en question certains des détails des théories d'Einstein. Après tout, « E = mc2 » a sa limite pour expliquer la réalité.

La théorie de l'évolution de Darwin reste pour plusieurs un dogme infaillible durable de la science. Les preuves scientifiques appuient-elles vraiment la théorie ? Les configurations d'ADN génétique sont fragiles. Des mutations génétiques sont nécessaires pour des changements importants dans un organisme. Mais les preuves accumulées par certains scientifiques suggèrent que les mutations n'entraînent que la déformation et la mort, et non pas dans une évolution des espèces croisées.

L'évolution a-t-elle eu lieu par incréments ? Certaines races sont-elles plus humaines que d'autres ? L'Allemagne Nazie a prétendu représenter la « course maîtresse » parce que les Nazis se sont mis à l’avant de la courbe dans le processus d'évolution. En revanche, existe-t-il un grand élan évolutif d'une espèce ( les singes, par exemple ) en masse par rapport à l'espèce humaine ? Dans l'affirmative, quelle est la preuve scientifique ?

Notre Foi nous enseigne que Dieu a créé le monde et que Sa création est bonne. Il a créé la terre, le ciel et les animaux. Et ma théorie est que Dieu a créé des singes et beaucoup d'autres créatures pour notre amusement et notre affection. Les animaux sont conçus de tant de façons pour être des métaphores du comportement humain et assez charmants à regarder : pensez au comportement comique des singes dans un zoo et au jeu des dauphins dans la mer. Ce sont des observations subjectives et non scientifiques, je m’en rends bien compte. Mais les études scientifiques ne me persuaderont jamais que les becs crochus des oiseaux n'ont qu'un but fonctionnel ou évolutif. Voilà donc ma théorie de toute manière — à la recherche de preuves empiriques que je reconnais qu’il serait impossible à trouver.

À mesure que la science étudie de manière authentique la nature, de nombreux mystères se déroulent. Les rapports scientifiques fascinants de l’exploration de Mars par Rover, par exemple, soulèvent plus de questions qu'ils n’en résolvent. En fin de compte, la science est l'étude de mystères en constante expansion et sans fin. Je pense que tous les scientifiques honnêtes seraient d'accord.

Il y a ceux qui disent qu'il n'y a pas de base scientifique pour les Dogmes de la Foi Catholique au-delà du peu qui est fourni par les fouilles archéologiques et les rapports historiques. Du point de vue de la méthode scientifique empirique, c'est vrai. Mais le fait que les Mystères de notre Foi ne sont pas accessibles par la science ne signifie pas que la Foi est fausse ou qu'elle s'oppose à la science. Le sourire d'un enfant est merveilleux et mystérieux, peu importe combien d’ondes du cerveau et de muscles faciaux sont analysés par la science. Le Mystère de la Vie avec Dieu en tant que Son Auteur ne sera jamais entièrement saisi par notre faible raison humaine.

Mais avec la grâce de Dieu et avec les yeux de la Foi, nous pouvons nous réjouir de la Révélation de Dieu et saisir plus rapidement le sens des résultats des recherches scientifiques. L'étude de la science est l'étude de l’Oeuvre de Dieu.

Par la Foi dans la Révélation de Dieu, nous dépassons les limites du monde physique et, avec la Foi, nous insistons pour que l'Eucharistie soit la « source et le sommet » de notre vie. Par l'autorité de Jésus Lui-Même, la Parole est faite chair à chaque Messe et le Christ nous nourrit avec Son Corps et Son Sang Sacrés. L'analyse scientifique ne peut pas prouver la Divinité du pain et du vin consacrés plus qu'une analyse scientifique peut prouver l'existence de nos âmes immortelles. Pour croire, nous avons besoin d'une autorité compétente pour nous le dire. Et Dieu ne peut pas tromper.

Mais remarquez ce que ces « faits de Foi » nous disent. La Parole est devenue chair pour nous faire « participants de la nature divine » (2 Pierre 1-4). « Car le Fils de Dieu est devenu homme afin que nous puissions devenir Dieu ». (Saint Athanase) « Le Fils Unique de Dieu, voulant nous faire partager Sa Divinité, a assumé notre nature, afin que Lui, fait l'homme, fasse des dieux des hommes ». (Saint Thomas d'Aquin) Et le meilleur de tous : « Voici donc le pain qui est descendu du ciel. Il n'est pas comme celui qu'ont mangé vos ancêtres, qui sont morts. Mais celui qui mange ce pain vivra pour toujours ». (Jean 6:58)

La raison humaine et la science ne sont pas supprimées ni contredites ; la raison humaine et la science sont élevées par la Foi et par la grâce de Dieu. En croyant et en aimant Dieu, nous sommes mieux en mesure d'aimer les autres. En union avec le Christ, nous devenons plus humains dans la vertu, comme l'a voulu Dieu. C'est pourquoi nous nous réjouissons de la Sainte Communion et témoignons de notre croyance en la Présence Réelle.

Notre Foi en Jésus et en sa Présence Réelle nous donnent la raison pour la raison humaine.