dimanche 23 octobre 2016

Mgr Schneider
En temps de crise, Dieu se sert des petits



Mgr Schneider : « Dans les moments d'épreuves et de crise, le Saint-Esprit utilise ... les petits dans l'Église ... »


Par Dr Maike Hickson
Le 21 octobre, 2016
SOURCE : One Peter Five









Le 20 octobre, Son Excellence Mgr Athanasius Schneider a encore une fois béni de sa visite les Canons Réguliers de la Nouvelle Jérusalem et leur Prieuré de l'Annonciation de la Vierge Marie à Charles Town en Virginie Occidentale. Il a célébré à une basse Messe accompagnée par de beaux chants chantés par un chœur. En outre, il y avait de grandes familles présentes et Mgr Schneider a donné la Première Communion à un petit garçon. Après sa Messe, Son Excellence a spontanément fait une petite présentation orale préparée sans manuscrit.

Cette petite adresse était intime et a été très bien accueillie par les fidèles suite à laquelle certains avaient de nombreuses questions pressantes auxquelles le saint Évêque a répondu plus tard dans la cadre de conversations personnelles en dehors de l'Église. C’est toujours très émouvant de voir l'humilité de Mgr Schneider et son immense bonté — en particulier envers les plus petits ainsi que sa profonde Foi et son amour pour le pécheur. Sa confiance dans le coup de main de la Mère de Dieu est toujours présente et il insiste sur la manière charitable et respectueuse de parler avec ceux avec lesquels, dans l'Église Catholique, nous pourrions de tout coeur et correctement être en désaccord.

En outre, dans une conversation personnelle avec mon mari et moi après sa Sainte Messe, Mgr Schneider a également encouragé les Catholiques à signer la récente « DÉCLARATION DE FIDÉLITÉ À L'ENSEIGNEMENT IMMUABLE DE L'ÉGLISE ET À SA DISCIPLINE ININTERROMPUE SUR LE MARIAGE ». Pour cette raison, nous donnons ici le lien à cette Déclaration qui n’a pas seulement été signée par Mgr Schneider lui-même, mais aussi par le Cardinal Carlo Caffarra et le Cardinal Raymond Burke, parmi déjà les six mille signataires. Depuis la publication de cette déclaration — qui rejette toute modification de l'enseignement moral de l'Église Catholique sur le mariage traditionnel et sur la famille tel que présenté par l'Exhortation post-synodale Amoris Laetitia — de nombreux prêtres et théologiens l’ont signée. Il est à espérer que la Déclaration devienne — tout comme la Supplique Filiale précédente qui a été signée par plus d'un million de Catholiques — un signe sérieux et persévérant de la fidélité de nombreux Catholiques à travers le monde.

En plus de ce document, Mgr Schneider nous a également donné d'autres recommandations pour nous les fidèles qui devons faire face à la crise et la confusion actuelle dans l'Église Catholique. Dans son petit discours, après la Messe de ce 20 octobre, il recommande que nous gardions notre Foi et notre confiance, sachant que l'Église est dans les Mains de Dieu et qu’Il est plus fort que tout Pape ou Évêque. Selon Mgr Schneider, donc, Notre Seigneur utilisera une fois encore les plus petits dans l'Église comme canal de la grâce et du renouveau. Ce prélat magnanime et charitable nous rappelle de conserver notre charité envers nos opposants et de maintenir ce sentiment de communion entre les membres du Corps Mystique du Christ où un membre parfois peut surtout aider le membre plus faible.

S'il vous plaît, prenez connaissance du texte intégral de son allocution comme je l’ai alors enregistrée et retranscrite, et ce avec l'approbation de Son Excellence Mgr Athanasius Schneider lui-même afin que je puisse faire un usage public de cet enregistrement. J'ai essayé de mon mieux pour rester fidèle à ses paroles enregistrées ex corde pleno ( dites du cœur ? ), mais quelques paroles me furent malheureusement inaudibles.

Mgr Athanasius Schneider

Charles Town, Virginie Occidentale, le 20 octobre 2016

Mes chers frères et soeurs,

Je suis tellement heureux de voir que des enfants sont également présents, beaucoup d'enfants, des jeunes, des familles, et ceci est vraiment un signe du vrai renouveau de l'Église. Cela peut vraiment nous donner confiance et espoir au milieu de tant de confusion à laquelle nous assistons tant à l'extérieur et qu’à l'intérieur de l'Église. Et nous gardons la Foi et la confiance, une Foi surnaturelle que l'Église est dans les Mains de Dieu. L'Église n’est pas dans nos mains. L'Église n’est pas dans les mains du Pape ni celles des Évêques. L'Église est dans les Mains de Dieu. Il est le Maître. Il est la Tête de l'Église. Renouvelons ces Croyances parce que l'Église est essentiellement une réalité surnaturelle même si l'Église est aussi humaine et visible.

Peut-être que, dans cette période de crise, nous sommes trop concentrés sur la partie humaine de l'Église, là où nous y observons de la faiblesse, de la trahison ; mais la réalité invisible, mystique, surnaturelle, qui est une partie de l'Église, est plus grande, est plus forte. Et aucune fragilité humaine ni de trahison ne peuvent détruire l'Église, même de la part des plus hauts membres de la hiérarchie. Et il en a toujours été ainsi au cours des années 2 000 ans de l'Église. Et lorsque nous prions souvent « Je crois en Une, Sainte, Catholique, Apostolique », nous devons renouveler notre Foi en ce que l'Église est une œuvre de Dieu. Et bien sûr, dans les moments d'épreuves et de crise, le Saint-Esprit utilise, habituellement, les petits dans l'Église, ceux qui ne sont pas au pouvoir — je veux dire ceux qui ne sont pas dans le pouvoir administratif. Et il en a toujours été. Dieu choisit toujours les petits, ceux de Notre-Dame, les serviteurs de Dieu, les petits.

Notre Seigneur est devenu un petit comme enfant ; Notre Seigneur a choisi des pêcheurs comme simples Apôtres ; et aussi Notre Seigneur a dit qu’Il louait le Père d'avoir choisi les petits pour leur révéler les mystères du Royaume. Et cela est une vérité de la réalité surnaturelle de l'Église parce que nous sommes le Corps Mystique du Christ. Retenons cela fermement : le Corps Mystique du Christ. Ce Corps où nous sommes tous reliés les uns aux autres, de manière vivante, de manière surnaturelle, mais réellement. Dans ce Corps Mystique du Christ, un membre de l'Église aide l'autre. Nous sommes vraiment dans un Corps vivant, connecté, et il en est ainsi dans l'Église aussi ; et ainsi, lorsqu’une partie du Corps du Christ est parfois faible, peut-être que, dans notre temps, ce sont ceux qui sont au pouvoir, ceux qui sont dans la hiérarchie ; alors le Saint-Esprit utilise les petits dans Son Corps pour renforcer ceux qui sont visiblement au pouvoir. Et donc je crois que le Saint-Esprit est en train de faire la même chose dans notre temps. Et vous, mes frères et sœurs, les petits, les petits enfants innocents par leurs prières, par leurs sacrifices, renouvellent l'Église. Ces grâces, où la Sainte Messe est célébrée pieusement, avec Foi, avec dignité, avec révérence, dans ces lieux où Notre Seigneur est vraiment adoré comme Dieu pendant la Sainte Communion — intérieurement et extérieurement aussi — dans ces endroits, il se passe le renouvellement réel de l'Église. Et ceci est la puissance du Saint-Esprit. Et même ceux qui sont des autorités dans l'Église ne peuvent pas arrêter cela. Même le Pape ne peut pas arrêter cela parce que ceci est l'œuvre du Saint-Esprit. Et le Pape est plus faible que le Saint-Esprit, il n’est que le faible ministre du Christ.

Et renouvelons alors, vraiment, notre Foi surnaturelle profonde, prions et sacrifions-nous pour le Pape et les Évêques afin qu'ils peuvent recevoir de nouvelles forces, de nouveaux dons de l'Esprit Saint, en particulier le don du courage, de force d’âme, pour témoigner de notre Foi, pour défendre la Foi et de mener leur vie pour le Christ. S'il vous plaît, priez pour eux et que Dieu envoie de plus en plus [mot inaudible] de bergers de l'Église à tous les niveaux qui ont vraiment — qui auront le courage des Apôtres et qui donneront leur vie pour cette vérité et pour les âmes .

Et donc, mes chers frères et sœurs, souvenons-nous dans ce temps et qu’à chaque fois qu’il y a eu des crises et des épreuves, que c’est un temps de grâces spéciales. Et demandez à Notre Seigneur de fortifier votre Foi, la Foi surnaturelle et d'être fiers de la Foi Catholique.

Vous connaissez votre Foi. Vous avez le Catéchisme. Vous avez le Catéchisme de Baltimore, le Catéchisme traditionnel, vous savez que c'est la Foi. Vous avez Notre Seigneur ici dans la Sainte Messe, dans la Sainte Communion ; vous avez les Saints, l'espérance. Et soyez alors reconnaissants à Dieu et soyez fiers de la Foi Catholique.

Et ne vous laissez pas être confondus par personne. Et dites toujours : « Je sais en qui je crois ». Comme le dit Saint Paul : « Je sais » et, pour ma Foi Catholique, je suis prêt à souffrir quand ce n’est pas si [mots inaudible] ... et cela est notre richesse, mes chers frères et sœurs. La Foi Catholique, Notre Seigneur dans l'Eucharistie, et quand nous avons notre Seigneur dans l'Eucharistie, nous avons alors tout et c’est le mystère pour nous, et nous sommes les personnes les plus riches du monde.

Loué soit Notre Seigneur Jésus-Christ, maintenant et pour toujours, Amen.