lundi 10 octobre 2016

Complément à l'article de Yves Daoudal
intitulé Bergoglio Démolitions

par Jean-Pierre Snyers


SOURCE : Le blog de Jean-Pierre Snyers

« Jusqu'à présent, je m'étais efforcé de ne pas accuser avec légèreté le Pape François, mais l'annonce de la nomination de J. De Kesel au cardinalat est la goutte d'eau qui fait déborder le vase », écrit un lecteur sur le site Belgicatho. De plus en plus, il en est qui ouvrent les yeux et qui maintenant comprennent que celui qui occupe le siège de Pierre n'est rien d'autre qu'un homme au double visage qui laissera derrière lui un champ de ruines. D'ailleurs, il suffit de constater l'état lamentable de l'Église en Argentine et celui de la province jésuite dont il fut responsable pour s'en rendre compte. En Belgique, c'est pareil. Grand copain de ce pontife nuisible, le mafieux Danneels n'a laissé qu'un chaos; un coma duquel, grâce à Mgr Léonard, on commençait à sortir, avant que De Kesel (Danneels bis) nous y replonge complètement. Au vu des nominations et des éjections de Bergoglio, le pire est à craindre pour l'avenir. De mois en mois et d'années en années, ce loup déguisé en brebis place ses pions de manière à ficeler le prochain conclave; à ce qu'il en sorte un pontife qui continuera son oeuvre de destruction. Que faire? Que souhaiter pour que le catholicisme continue d'exister? J'en viens à souhaiter un schisme. Au moins comme cela, les choses seront plus claires On verra qui est qui et on pourra vraiment discerner où est le petit troupeau; ceux qui refuse de se courber devant la Bête dont nous parle l'Apocalypse. Il est grand temps d'alerter le peuple des fidèles. Messieurs les cardinaux fidèles à la foi authentique, parlez, levez-vous! Ne nous laissez pas orphelins. S'il le faut, donnez-nous un vrai pape. Le troupeau est sans berger.