mercredi 27 avril 2016

Selon les Amérindiens...

Avec la liturgie post-conciliaire
Dieu a quitté la Messe





SOURCE : Rorate Caeli

Quand l'Église est venue sur notre réserve en 1884, il a été dit par un aîné spirituel de notre communauté : « C’était vraiment facile pour les Indiens d'être Catholiques. Il y avait tellement de choses qui nous venaient naturellement. Comme le prêtre qui prie vers l’Orient, nous priions déjà depuis longtemps vers l’Orient avant que les robes noires viennent à nous ». Il continua en disant : « Alors, dans les années 60, l'Église a changé et beaucoup de gens ont quitté l'Église parce qu'ils estimaient que l'Église leur avait menti. Ils ont dit que ce qui était important et qui était une partie de Dieu n’avait plus d'importance alors tout d'un coup. Nos gens se sentaient mentis comme l'homme blanc l’a fait tant de fois auparavant ».

À partir de là, la fréquentation et la participation à l'Église ont commencé à décliner. Ce que les prêtres des 40 dernières années n'ont pas compris, c’est que le rituel, l'émerveillement, le mystère et la crainte que la Messe Traditionnelle en Latin inspiraient étaient importants pour les Amérindiens ; c’était un signe que Dieu était avec eux. Lorsque tout ce symbolisme a été enlevé, l'intérêt a diminué envers l'Église Catholique.

En 2015, ma femme et moi sommes venus à la réserve en tant que coordonnateurs de la vie paroissiale parce que ni le diocèse ni les anciens Ordres religieux n’avaient assez de prêtres pour maintenir un pasteur à temps plein sur la réserve. Le Ministre Sacramentel avec qui nous travaillons, le Père Garrett Nelson, est un prêtre récemment ordonné (1 1/2 ans). Lui et les quatre autres jeunes prêtres dans notre diocèse ont un grand amour pour la Messe Traditionnelle en Latin.

Ils ont commencé une fraternité sacerdotale informelle dans laquelle ils se réunissent une fois par mois (pas une chose facile dans le deuxième plus grand diocèse, géographiquement parlant, aux États-Unis) et ils célèbrent le Messe Traditionnelle en Latin. Le Père Nelson m'a demandé s’il pouvait célébrer la Messe Traditionnelle en Latin à la Mission Saint-Paul une fois par mois. Je lui ai dit bien sûr. Après cette seule Messe en latin, les gens dans la communauté sont venus vers moi et le Père Nelson et nous ont dit comment c’était merveilleux que l’« ancienne façon » soit de retour sur la réserve à nouveau. Un homme, après avoir vu le Père et moi célébrer une messe funéraire, a dit : « Nous avons remarqué que vous et le Père êtes si priants et dédiés pendant la Messe, c’est quelque chose que nous n’avons pas vu depuis longtemps, je vous en remercie ».

Nous sommes maintenant dans la transition d’introduire lentement la Messe Traditionnelle en Latin en une réalité plus commune sur la réserve, avec l'espoir de l’offrir à tous les dimanches. En raison de la négligence effectuée au cours des deux dernières décennies à la beauté visuelle de l'église, nous avons besoin d'argent pour aider à ramener ce sentiment d'émerveillement et de mystère que l’église devrait avoir.

Nous croyons que tout cela va naturellement conduire à une compréhension plus profonde de la Foi et la dévotion pour cette communauté. Être en mesure d'offrir la Messe Traditionnelle en Latin est une partie de cette vision.


Participez à la rénovation de cette église
Pour une fois qu'il y en a une qui ne ferme pas !
Faites votre don ici...