mardi 12 avril 2016

JÉSUS :

« Je tiens à vous avertir des terroristes.
Ils sont dans tous les pays.
C’est juste une question de temps
avant qu'ils ne deviennent actifs ».



Le 23 mars 2016
Cathédrale Saint-Patrick, Parramatta
Messe chrismale

Après la messe, j'ai accompagné mes deux amis dans la Chapelle du Saint-Sacrement.

J’ai récité les Louanges Divines et, à ce moment-là, notre Seigneur Jésus apparut.

Il a dit : « Valentina, Je ne pouvais pas vous parler de pendant la Sainte Messe parce que c’était trop bruyant. Je tiens pour vous avertir du danger du temps dans lequel vous vivez. Les problèmes terribles qui surviennent maintenant dans le monde, en particulier dans la ville de Bruxelles. Tant de vies innocentes ont été prises par les terroristes. Satan, leur chef, leur dit ce qu'il faut faire. Il veut tuer et détruire le plus de gens qu’il peut ».

« Je tiens à vous avertir des terroristes. Ils sont dans tous les pays. C’est juste une question de temps avant qu'ils ne deviennent actifs ».

« Soyez attentifs, Mon Peuple, protégez-vous et garder-vous avec vos prières. Je ne veux pas vous faire peur mais les temps dans lesquels vous vivez ne sont pas plus sécuritaires dans le monde ».

« Moi, Votre Seigneur, Je suis profondément très triste de douleur dans Mon Coeur de voir ce qui se passe ».

« Encore une fois, Je vous préviens de ces méchants terroristes. Veillez à vous garder dans la prière ».

Puis Notre Seigneur partit avec un regard très triste sur Son Visage.

Merci Seigneur de nous avertir. S'il vous plaît, protégez-nous.

Le 25 mars 2016
Vendredi Saint
Chemin de Croix à la maison

Pendant que je contemplais avec émotion la Passion de Jésus, Notre Seigneur est venu et m'a étreinte pour me consoler.

« Je vous remercie, Mon enfant, de vous plonger dans Ma Passion. Il n’y a pas beaucoup de Mes enfants qui le font. Si seulement ils savaient comment cela Me console, vous le feriez plus souvent. En ce moment dans le monde, ils essaient de Me rejeter et de M’ignorer ».

« Ils M’écartent et ne croient pas à ce que J'ai fait, à savoir : mourir sur la Croix pour le Salut de tous pour vous sauver et vous racheter de votre péché. Personne n’aurait été sauvé ! Pensez juste à cela ! Vous seriez restés dans les ténèbres pour toujours ! »

« Remerciez-Moi, Mes enfants, et aimez-Moi car Je mérite votre gratitude et votre amour ».

Notre Seigneur Jésus portait une tunique couleur bordeaux-violet foncée. Cela représente Sa tristesse. Notre Seigneur nous rappellera à plusieurs reprises d’« Honorer Ma Robe Pourpre ».

Merci Seigneur Jésus de mourir sur la Croix et de nous sauver.

Le 26 mars 2016
Samedi Saint de Pâques

Tôt le matin, tout en priant, notre Seigneur Jésus apparut tenant dans ses bras un enfant âgé peut-être de deux semaines. Il était habillé d'une tunique rouge pourpre profond.

Jésus a dit : « Ma fille, regarde ce petit bébé. Il est si tendre et aimant. Comment pouvez-vous ne pas l'aimer ! »

« Savez-vous que Mon Amour pour chacun de vous est comme pour cet enfant en bas âge. Je vous aime si tendrement et Je prends soin de chacun de vous, un par un, dans Mes bras ».

« Je vous ai créés et Je connais chacun de vous. Je suis Celui qui vous donne tout Mon Amour que vous avez tous hérité de Moi. Tout est de Moi, rien ne vient de vous en propre. Ce n’est pas la façon dont les gens pensent ».

« Moi, le Créateur, vous donne à chacun la vie. Je veille si tendrement sur vous et vous protège lorsque vous êtes en danger ».

« Voilà pourquoi ça Me heurte tellement lorsque Mes enfants s’éloignent de Moi, le Vrai Père et Créateur ».

« Parle, Ma fille, de Mon tendre Amour, à quel point Je vous aime tous, comment plus que jamais que Je veux que vous veniez à Moi pour vivre dans la Lumière et non pas dans les ténèbres ».

Alors que notre Seigneur tenait le bébé, je me tenais à côté de Lui et j’ai tenu la main du petit enfant si tendre et si petit. Instantanément, j’ai ressenti un élan d'Amour venant de notre Seigneur pour Moi. J’ai senti que cet Amour était mon vrai Père, qu'Il m’aime tant, que je Lui appartiens.

S'il vous plaît, lecteurs, aimez-Le de tout votre cœurs. Vous appartenez tous au Père et Créateur dans le Ciel. Il attend que chacun de vous vienne à Lui. Il a tellement à vous offrir. Son tendre Amour.

Merci, mon Père, de nous aimer tant.

Le 27 mars 2016
Saint Dimanche de Pâques

Pendant que je disais mes prières du matin et que je louais Jésus pour Sa Résurrection, notre Sainte Mère m’est apparue.

J'étais tellement surprise parce que je m'attendais à ce que ce soit notre Seigneur qui apparaisse et me révèle certaines choses puisque c’était le jour de Sa Résurrection. Au lieu de cela, ce fut notre Sainte Mère qui m’est apparue, Elle était très joyeuse.

« Ma fille, Je viens à vous aujourd'hui afin que vous puissiez venir avec Moi pour être témoin de quelque chose pour lequel vous avez prié et souffert. Aujourd'hui, vous serez témoin de quelque chose de beau ».

En esprit, notre Mère Bénie m'a prise avec Elle à un endroit que je crois était très proche du Ciel, le plus haut niveau du Purgatoire et la place finale de la Purification.

Alors que nous arrivions là-bas, je pouvais voir des centaines d'âmes, vêtues de vêtements blancs, debout dans une procession et en attente. Elles attendaient notre Sainte Mère pour les emmener à leur Maison Céleste. Elles étaient tous très joyeuses.

Sur l'épaule droite, elles avaient chacune attachée une petite bande d'un tissu bleu pâle. Notre Sainte Mère était vêtue d'une robe blanche avec un manteau bleu très pâle ; Son manteau était de la même couleur que la petite bande de tissu que les Âmes avaient sur leur épaule droite.

Elle pointait vers les Saintes Âmes qui étaient debout en procession, Elle sourit et me dit : « Voyez, ma fille, voyez les fruits que vous avez produits à partir de vos douleurs, de vos souffrances, de vos prières et de vos offrandes à Dieu ».

« Aujourd'hui, vous êtes un témoin de ces gens qui sont sur le point d'aller au Ciel ».

Dans mon cœur, j’ai ressenti une immense joie et bonheur pour tant de gens qui étaient libérés du Purgatoire.

« Aujourd'hui, en ce jour spécial de la Résurrection de Mon Fils Jésus, beaucoup, beaucoup d'âmes vont au Ciel. Par Sa Miséricorde et Son Amour, elles sont purifiées ».

Notre-Dame était si joyeuse. Je n'avais pas vu notre Sainte Mère si joyeuse comme Elle l’était aujourd'hui depuis longtemps.

Les Âmes étaient souriantes et me regardaient mais elles ne parlaient pas. Elles étaient plus intéressées à écouter et à regarder notre Sainte Mère tout le temps.

Notre Sainte Mère m'a dit : « Elles vont à la Maison mais il y a encore beaucoup d'autres à venir ».

Je me disais : « Je le sais ». Notre Seigneur Jésus m’a déjà dit une fois que ça ne se termine jamais. Il y a toujours de plus en plus d'âmes qui entrent au Purgatoire, qui ont besoin de nos prières, de nos sacrifices et de nos souffrances.




SOURCE : Valentina Papagna