mercredi 26 juillet 2017

« Peut-on se libérer des esprits impurs ? »


Petite catéchèse utile extraite de « Peut-on se libérer des esprits impurs ? »
de Mgr Tournyol du Clos
Un guide pratique vers la délivrance, 7ème édition, l’Archistratège.


Quel pouvoir les esprits impurs ont-ils sur nous :

Celui d’une nature angélique bien supérieure à la nature humaine ; mais ce pouvoir est limité et soumis à la mesure de la permission divine.../...

Dieu permet aux esprits impurs de tenter tous les hommes et d’en tourmenter un grand nombre de manière plus particulière.

Dans quel but Dieu accorde-t-il cette permission :

Parce que, dans son infinie Sagesse, Dieu dispose qu’à l’occasion du mal, il puisse se produire un plus grand bien…/... les attaques diaboliques l’obligent à compter davantage sur le Seigneur et à s’unir plus intimement à Lui dans la Foi, l’Espérance et la Charité .../...

Tentations et assauts mettent en évidence la nécessité du combat spirituel pour parvenir au ciel.

Dieu veut-il que les démons tourmentent les hommes ?

Ce sont les hommes qui, par leurs péchés, ouvrent les portes aux esprits impurs ; Dieu a créé les hommes libres et Il respecte leur liberté même quand ils en usent mal .

Quels péchés ouvrent les portes ?

Les péchés mortels ouvrent les portes aux esprits impurs .../...

Qu'appelle-t-on péché grave ?

Il s’agit des œuvres de la chair dont parle Saint Paul (Ga 5) : l’impudicité, l’impureté, le libertinage, l’idolâtrie, les maléfices, les inimitiés, les contentions, les jalousies, les emportements, les disputes, les dissensions, les sectes, l’envie, les meurtres, l’ivrognerie, les excès de table, et autres choses semblables.

Autrement dit, toutes les actions par lesquelles on désobéit gravement aux commandements de Dieu et de l’Eglise.

Existe-il des péchés plus graves que d'autres ?

Certainement, ceux qui atteignent Dieu dans son honneur comme le blasphème, la superstition, le spiritisme, la magie et la divination, et qu’Il a en abomination (Dt 18) (CEC n°2111-2116). Un seul d’entre eux (même par jeu, imprudence et ignorance) peut ouvrir et offrir une brèche fatale.

Ont-ils tous les mêmes conséquences ?

Non ! Le péché mortel accidentel dont on se repent et se confesse, ne permet pas au démon de s’accrocher fortement, sauf s’il s’agit des fautes signalées à la question précédente et qui sont particulièrement graves.

Mais ce qui donne au démon le droit de malmener l’homme et même de pénétrer en lui, c’est surtout :

1. l’endurcissement dans l’état de péché mortel (sans repentir ni confession).

2. L’impuissance à pardonner. Saint Matthieu nous parle du serviteur « livré au bourreau » (Mt 18) pour avoir refuser de pardonner..../... Ce bourreau n’est-il pas le démon et ses esprits impurs qui ont pour nom : rancune, haine, violence, méchanceté, vengeance, etc. ?

3. La communion eucharistique en état de péché grave.