samedi 10 décembre 2016

Chers adulateurs du Pape François

Si vous l'aimez vraiment,
ne laissez pas le monde voir sa nudité



Cham se moque de Noé
Bernardino Luini (1515)
Pinacoteca di Brera, Milan


SOURCE : Rorate Caeli

Quand un parent que nous aimons, en raison du vieillissement ou d'un problème médical sous-jacent, commence à dire ou à faire des choses inappropriées, que faisons-nous ? Par amour, nous le sortons de la scène. Nous lui épargnons toute honte — non pour notre bien, mais pour le sien. Quand une chère grand-mère commence à balbutier des paroles inappropriées, il n'y a pas d'amour plus grand que de protéger son image.

L'Écriture Sainte nous présente un tel exemple dans l'épisode de la nudité de Noé et la malédiction de Cham et de son fils Canaan. Rappelons-nous :

« Il but du vin, s'enivra et se déshabilla complètement à l'intérieur de sa tente. Cham, père de Canaan, vit son père tout nu et en avertit ses deux frères, qui étaient dehors. Alors Sem et Japhet prirent un manteau, le placèrent sur leurs épaules, entrèrent à reculons dans la tente et couvrirent leur père. Ils regardaient dans la direction opposée, pour ne pas voir leur père tout nu. Quand Noé fut sorti de son ivresse, il apprit ce que lui avait fait son plus jeune fils. Alors il déclara :

« Maudit soit Canaan !
Qu'il soit pour ses frères
le dernier des esclaves ! »
(Genèse, chapitre 9)

La position de Paternité est plus importante que n'importe quoi dans la famille et il appartient aux enfants de la protéger — si nécessaire, en couvrant la nudité du père et non pas (à cause de la titillation ou de l’adulation) en laissant le père exposer sa nudité au monde.

De même, la position du Pontificat Suprême de l'Église, la plus grande position paternelle (c'est pourquoi les Catholiques appellent le Pape « papa » ) ne peut être abandonnée aux adulateurs qui veulent le scandale. Si le Pape est nu, c'est le devoir des Catholiques consciencieux de couvrir sa nudité et de conserver la majesté de sa paternité spirituelle, la Papauté.

La ligue des adulateurs du Pape François l'encourage plutôt à montrer sa nudité dans le monde, dans une myriade d'interviews et de déclarations inappropriées, comme ce fut le cas de son dernier entretien à un article belge (entretien disponible au complet en anglais sur le site du Vatican ici ou les extraits en français les plus percutants assortis de la critique de Christopher A. Ferrara ici ), où il parle de perversions sexuelles dont la plupart des Catholiques n'avaient même pas entendu parler. Ils semblent indiquer que le Pape François n'est pas dans son esprit le plus sain et, au lieu de couvrir cette horrible réalité et de soumettre le Pape à un traitement approprié, ses groupies se réjouissent en elle.

La colère persistante, la rancune, la vitupération, l'usage de mots grossiers (qui est connu pour être de plus en plus fréquents en privé), le scandale public et d'autres aspects de la personnalité de Jorge Mario Bergoglio exigent de ses adulateurs de cesser de promouvoir sa nudité et, au lieu, de la couvrir avant que plus de dégâts ne soient infligés à la papauté elle-même — et à l'Église que la papauté est censée protéger, pas nuire.