dimanche 19 juillet 2015

Un prêtre exorciste...

nous parle de la mode féminine

Voici quelques extraits des écrits du regretté Don Vincenzo Cuomo, exorciste, (RIP 18 Juillet, 2009) contre les modes indécentes qui sont maintenant répandues jusque dans les lieux sacrés. Malheureusement, nous entendons rarement quelqu'un condamner ces modes sans vergogne aujourd'hui. Nous manquons de prêtres zélés comme Don Giusppe Tomaselli, Don Lindo Ruotolo et Don Vincenzo Cuomo. Voici ce qu'il écrivait :

« En regardant avec le recul la saison estivale maintenant terminée, nous devons reconnaître, malheureusement, que rien ne s’est amélioré en ce qui concerne la mode féminine, qui est devenue de plus en plus indécente. Le nudisme, en ces jours, a même franchi les seuils de nos églises !

"C’est un sujet qui est devenu tabou : la mode chez les femmes. Qui en parle ??? Est-ce que tout cela est acceptable ? Et si quelque chose est inacceptable, qui devrait éclairer, réprimander et corriger ? Le nudisme hélas est devenu de plus en plus intrusif et effronté, fomenté par les spectacles de télévision, les journaux et les panneaux publicitaires [...] Nous assistons aujourd'hui à la mondialisation de l'impudeur depuis l'idée que la femme n’est pas une femme si elle ne suscite pas la provocation ; cette idée a pris racine dans l'esprit des masses. Cela a commencé avec le raccourcissement des manches et ensuite les manches ont complètement disparu.

« De plus en plus la partie supérieure du corps est devenue exposée. Simultanément, il y a eu l'apparition de la mini-jupe qui est devenue progressivement plus mini ! Alors pourquoi ne pas découvrir le ventre et le nombril tout autant ? Et puis ensuite un short extrêmement serré et aussi un « short short ». Aujourd'hui cette audace ne connaît pas de limites, pas même dans les lieux saints — dans nos églises et nos sanctuaires [...] Et qu’est-ce qu'il y a à dire quand, dans certaines églises, des femmes vêtues de façon inappropriée montent au lutrin ou sont des ministres extraordinaires de la Communion ? Peut-être que ces observations en feront sourire certains puisqu’ils disent que maintenant les choses ont changé et que ça ne choque pas plus personne dorénavant ! » Cette affirmation est aussi fausse que stupide. Donc la concupiscence des yeux et de la chair n’existe plus désormais, n’est-ce pas ? Et qu’est-ce qui est écrit dans les lettres des Apôtres à propos de la robe des femmes, ça ne compte pas plus davantage ? La réalité est la suivante : les péchés d'impureté ne sont plus considérés comme péché désormais Et tout cela n'est pas arrivé par hasard .

« Il y a eu une stratégie de malice diabolique tout azimut visant à la déchristianisation les masses ; cela a eu lieu non pas avec des fusils et des prisons, mais en démolissant les principes chrétiens [...] Contre ce« rouleau compresseur » qui semble n’avoir aucun obstacle, une voix forte et autoritaire doit être entendue ! Notre-Dame de Fatima, à travers la petite Jacinta, a annoncé à l'avance l'arrivée des modes indécentes — cause de la perte de nombreuses âmes. Que la Vierge Très Pure, par son intercession puissante, nous obtienne de revenir à une vie pure et chaste, du moins chez les femmes chrétiennes. »

[Source : blog Cordialiter, le 14 Juillet, 2015. Traduction :. Contributeur Francesca Romana]
Source : Rorate Caeli