lundi 6 juillet 2015

À tomber de sa chaise



« J'ai vu également la relation entre les deux papes ... J'ai vu combien seraient néfastes les conséquences de cette fausse église. Je l'ai vue augmenter de dimensions; des hérétiques (New Age ?) de toutes sortes venaient dans la ville (de Rome). Le clergé local devenait tiède, et j'ai vu une grande obscurité ».

Bienheureuse Cathérine Emmerick
Le 13 mai 1820





Ne voulant pas être en reste avec la nouvelle Encyclique du Pape qui tente de légitimer l’hystérie du changement climatique par décret, le directeur de l’Institut du Vatican nouvellement formé pour l'Étude du Karma et Dharma à Parme, a publié aujourd'hui une déclaration officielle décrivant la position de l'évolution de l'Église sur les croyances et les pratiques du mouvement du « Nouvel Âge » ( New Age ) avec l'intention d'ouvrir une porte de pastorale à l'occultisme.

Parlant à un groupe restreint de journalistes réunis avec lui autour de sa boule de cristal, le Père Giovanni della Piccolo Bologna, Jésuite, également connu en tant que Chef Sorcier du Vatican, a affirmé son ouverture à l'idée que le mélange assorti des croyances du Nouvel Âge est entièrement compatible avec le catholicisme.

« Depuis qu'il est du devoir de l'Église de consacrer le monde qui est notre Frère Terre et notre Soeur Lune à la Seigneurie du Christ intérieurement », songeait le Père Bologne, « ne serait-ce pas aussi de notre devoir de consacrer tout aussi bien l'Ultra Monde, tissant ainsi nos auras ensemble dans des liens d’appartenance et de solidarité comme il sied à l'Ère du Verseau ? »

Lorsque le correspondant de notre journal The Remnant Saul Invictus affecté à la rubrique du Nouvel Âge a fait remarquer que le terme « Ultra Monde » pourrait ne pas être familier aux fidèles en général, le Père a expliqué que ce sont les forces et les énergies qui résident et opèrent dans les sept plans cachés de l'existence mais qui, par contre, peuvent avoir un effet palpable sur nos vies physiques quotidiennes lorsqu'elles sont invoquées.

« Nous de l'Église », a ajouté le Père, « en gardant toujours nos fenêtres, nos portes et nos divers orifices ouverts à l'air frais et l'impulsion dynamique des temps modernes, ne pouvons que considérer que l'invocation des forces cachées découle d'un désir instinctif d'améliorer la souffrance de l'humanité, en particulier celle des pauvres qui ont été marginalisés par le développement non durable et par un déni de l'écosystème. L'Église doit trouver un terrain commun avec ce désir à travers le dialogue et lui donner sa bénédiction ; à ne pas le faire serait de mettre des fausses et artificielles limites à notre mission salvifique universelle ! »

Après avoir distribué des coffrets cadeaux contenant des cristaux de quartz permettant d’équilibrer les chakras, avoir donné aussi à chacun des cartes de tarot et de bonne aventure et avoir échangé des poignées de main secrètes tout autour, le Père Bologne fit circuler une copie d'une brève monographie de l’Institut intitulé : « Un Appel à la Conversion Ésotérique » qu'il a ensuite lue à haute voix :

« Se positionnant lui-même pour combler le fossé entre l'Église et l'occulte, notre Institut, en appliquant hardiment les principes de la Nouvelle Évangélisation, revendique courageusement ici un territoire où peu se sont aventurés avant nous. Les anciennes Religions à Mystères sont une partie inestimable du patrimoine et de la dignité de la race humaine, et ceux qui pratiquent ces arts doivent être considérés comme nos frères et nos sœurs ».

« Qu’est-ce qui pourrait mieux illustrer ce lien profond que la découverte scientifique des Moines Franciscains Priants et des magiciens psalmodiant des sorts qui génèrent des scans similaires du cerveau ? »

« De plus, en réaffirmant que la quête spirituelle qui définit l'Église, reconnaissons que cette même quête, dans sa recherche de la compréhension des mondes autour de nous et en nous, doit s’approprier ces cadeaux historiquement condamnés par l'Église, tels que la télépathie, la clairvoyance, la divination et la télékinésie. Cette condamnation a provoqué des fissures profondes et douloureuses au sein de la famille humaine et nous souhaitons guérir ces blessures d'incompréhension avec le baume de la miséricorde et de dialogue. »

« Osons le dire : notre Saint-Père François est non seulement le Vicaire de l'Église, non seulement de toutes les croyances, non seulement des royaumes des animaux, des végétaux et des minéraux, mais de tous les mondes visibles et invisibles ! Comme nous reconnaissons la légitimité des sciences cachées, appliquons alors avec une intention plus profonde le principe de l'œcuménisme inauguré à Vatican II. Donnons un nouveau nom à notre poursuite audacieuse de l'unité cosmologique : nous le baptisons ici même : « Le Chemin Néo-Ésotérique ! ».

Malheureusement, à peine le Père Bologna eut fini de lire qu'il a été contraint de mettre fin à son audience assez brusquement alors un qu’un ectoplasme rose étrange a été observé suintant inexplicablement de ses narines. Le Remnant signalera bien sûr tous nouveaux développements à cette histoire ... comme ils se produisent

SOURCE : The Remnant écrit par John Ingram.


Commentaires

Cet Institut est tout nouveau. Qui, dans la hiérarchie, a autorisé cela ?

L'oecuménisme professé par ce Père est-il de la même nature que celui qui a permis à des Hindous de venir brûler leur encens au pied de la Vierge dans Sa chapelle à Fatima ? N'oublions pas que le père directeur de la chapelle s'est évaporé après cet incident.

Quand donc ferons-nous évaporer cet Institut...

À tous les lecteurs, êtes-vous fiers
de votre religion catholique
après cette lecture...


Pensez-vous que Jésus est fier
de Son Épouse, l'Église ?

Dire que ça vient d'être autorisé ? Eh bien, François perd du poil avec cette histoire.