vendredi 10 août 2012

Qui aime manger dans de la vaisselle sale ?


Situation intolérable pour nous tous, non ? Et encore ! on va préférablement manger avec ses mains plutôt que d'utiliser de la vaisselle sale si le plat à manger s’y prête bien entendu.

C’est que l’on a un souci minimal d’hygiène et aussi de salubrité. Qu’est-ce qu’il y avait dans ce plat, depuis combien de temps qu’il n’a pas été lavé, est-il porteur de microbes, de bactéries ou de virus ?

Et parce que manger dans de la vaisselle sale nous écoeure tout simplement !

Un autre mise en situation : imaginez maintenant que vous allez chez un(e) ami(e), cette personne est toute fière de vous faire passer devant sa table de sa salle à manger et, bien discrètement mais très volontairement, elle vous fait remarquer son grand vase en or pur au centre de sa table.

Vous remarquez le vase en or pur; il n’a pas été nettoyé depuis des siècles, on dirait. Il est rempli de scories, vous savez ces picots noirs qui tachètent l’or.

Nos réactions peuvent être fort variées selon notre personnalité, notre moi : certains qui sont complaisants afin d’épargner leur amitié avec cette personne louangeront minimalement ce vase; d’autres diront : « as-tu essayé du Brasso (marque d'un produit récurrent ici au Canada pour nettoyer l'or, l'argent et le bronze), ce produit nettoie très, très bien ? »; enfin d’autres ne feront aucun commentaire et se diront : « Si c’est comme ça dans son centre de table, ça va être quoi ailleurs ? » Je vous épargne les autres scénarios possibles.

C’est que nous sommes bien imparfaits. Imaginez maintenant Ghandi, le Dalaï Lama, le pape Benoît XVI, peu importe, passer devant le vase en compagnie de cette personne. Quelle serait leur réaction à votre avis ?

Je parie que, pour eux, c’est la personne qui est importante, le reste ils ne s’en occupent pas. Ils ne seraient donc ni complaisants, ni ne donneraient des conseils ni dédaigneux. Ils regarderaient tout simplement cette personne et lui signifieraient qu’ils l’aiment.

« Ouais… ça n’arrange pas le vase, ça » me direz-vous.

On a tous un vase de centre de table en nous. Il est en or pur aussi; mais nos expériences de vie l’ont rempli de scories. Et faut-il s’attendre à ce que Celui qui est LA PURETÉ PARFAITE vienne séjourner pleinement dans un tel vase ? C’est Sa présence en nous qui nous permet de dire à tout un chacun et surtout à notre amoureux (se) et à nos proches : « Aimez-moi pour ce que JE SUIS.»

Si on est en droit de demander cet amour à notre entourage, c’est parce que celui qui s’appelle JE SUIS demeure en nous. C’est ce résident en nous qui nous permet de se distinguer des autres animaux : son Esprit que nous logeons en nous.

Certaines personnes ont seulement quelques scories, d’autres davantage au point parfois que tout le vase est rendu noir. Dans ce dernier cas extrême, le Saint Résident a foutu le camp. C’est l’Autre qui prend la place; au lieu de l’Amour, c’est la Haine, l’entêtement à ne pas pardonner, ainsi que tous les défauts qui nous rapprochent de la bête car Celui qui nous donnait l’Esprit pour s’en distinguer est parti. D’ailleurs, ne dit-on pas que ceux qui ont des vases complètements noircis qu’ils se comportent comme des bêtes ? Pensez aux meurtriers en série sans remords.

Mais il y a une bonne nouvelle dans tout ça ! Bien oui, il y a du Brasso pour nettoyer notre vase et du Savon pour nettoyer notre vaisselle !

Je vous vois dire : « Bien oui, bien oui, on te voit venir avec ton église et puis tes prêtres… Ce sont tous des pourris… Alors n’essaie pas de nous convaincre… Tu es fait à l’avance, mon cher »

Je vous invite à lire le sujet intitulé Les Fameux Prêtres. Vous verrez qu'ils possèdent du Brasso et du savon malgré toutes les tares dont on peut les affubler.

On peut toujours continuer à avoir sa petite religion qu’on s’est faite sur mesure, « au gré de nos caprices qu'on ne désire pas modifier » comme le dit la citation plus bas. Dieu ne joue pas au fou avec nous; il connaît notre coeur plus qu'on puisse le connaître nous-même.

On oublie aussi que « Hors de l’église, Point de salut ». Ce n’est pas dit : « Hors de l’église si elle est pourrie ».

Il n’existe pas d’autre Brasso pour nettoyer son vase même si c’est difficile de l’accepter. C’est compréhensible que ce soit difficile à accepter parce que ça fait tellement longtemps qu’on n’a pas utilisé du Brasso justement.

Mais c’est le prix à payer pour avoir de la vaisselle propre et un beau vase en or pur. Et si ce n’est pas fait, la vaisselle et le vase se salissent davantage… Après les bactéries, le e-coli, ça devient noir, c’est difficilement récupérable.

--------------------------------------------------------------------
« Un temps viendra où l'on ne supportera plus l'enseignement solide ; mais, au gré de leur caprice, les gens iront chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d'entendre du nouveau.Ils refuseront d'entendre la vérité pour se tourner vers des récits mythologiques.»

I ère lettre à Timothée