mardi 7 août 2012

La Trinité

J'ai lu, je ne sais plus où, que Jésus faisait la comparaison suivante pour tenter d'expliquer à notre très petite intelligence ce qu'était la Trinité.

Il nous disait d'imaginer un signet de livre ( un « marque-page » en bon français ). Il fallait s'imaginer que ce signet était enduit d'une couche plastifiée et rugueuse. Cette rugosité permettait de pouvoir afficher plusieurs images différentes pourvu que nous bougions un peu le signet.

Le signet présenté à droite tente d'illustrer l'image que Jésus nous suggérait; on y voit le Père, ensuite le Fils et, finalement, l'Esprit-Saint ici représenté par une colombe.

On peut comprendre que Dieu est composé de Trois Personnes distinctes qui ne forment qu’un seul Dieu. On les appelle le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Ils sont éternels, i.e. qu’ils n’ont jamais eu de commencement et qu’ils n’auront jamais de fin; Dieu est en dehors du temps (aeternalis ou aeternus = éternel)

C’est assez facile pour moi d’imaginer qu’ils n’auront jamais de fin. Du moins, ça m’est plus facile à l’imaginer que le contraire, à savoir que Dieu n’a jamais eu de commencement. On comprendra dans l'autre vie, je présume.

On dit, avec raison, que Dieu est Amour. Avez-vous déjà pensé comment le Père aurait pu être Amour s’Il avait été tout seul avant même que les êtres humains soient dans le décor ? Comment aurait-Il pu aimer en étant tout seul ? Il fallait donc qu'il y ait une autre personne à aimer, non ? Le Fils est donc nécessaire au Père pour qu'il puisse aimer.

Mais le Père et le Fils, dans leur union ineffable d’amour entre eux, engendrent le Saint-Esprit comme Personne concrète résultant de leur Amour. Un petit peu comme un mari aime son épouse et que cet amour produit un petit bébé d’amour. Le Saint-Esprit est donc le petit bébé résultant de l'amour du Père et du Fils. Le Saint-esprit est donc une personne de la même substance que la Père et Le Fils.

Ces trois Personnes ne se pilent pas sur les pieds, façon de dire bien entendu. Chacun a ses fonctions spécifiques, pourrait-on dire. Ainsi donc, Jésus se proclame le Verbe dans les Évangiles. Ce terme m'a intrigué au début. C'est quoi un Verbe ? Sûrement pas le même sens que l'on emploie dans les termes sujet-verbe-complément. Mais j'ai pu comprendre avec le temps que Celui qui est le Verbe, c'est celui qui verbalise, qui est donc la Parole. Le Père, apprend-on, est la Pensée pour sa part.

On peut donc penser que le Père est le Grand Architecte qui pense toute l'oeuvre de l'univers visible et invisible tandis que le Fils verbalise cette Pensée pour que l'oeuvre se réalise (l'Ingénieur, façon de dire encore ici) tandis que le Saint-Esprit qui est la fusion d'Amour du Père et du Fils, c'est Lui qui sanctifie l'oeuvre grâce à l'Amour dont Il est le résultat.

Voilà donc la Trinité telle que je la conçois dans ma petite tête d’humain. Je suis certain que c’est beaucoup plus que ça… Mais tout de même, ça m'aide à savoir à Qui je fais affaire...

Mais quels sont les attributs de Dieu ?
C'est-à-dire ce qui lui appartient en propre...


LES ATTRIBUTS SPÉCIFIQUES (1)

Jean 4 : 24, Jean 5 : 37, Genèse 1 : 2 et Esaïe 11 : 2 :

Dieu est Esprit

Etre personnel immatériel, invisible et sans forme. Il n'a pas de corps et n'est donc pas limité.

1 Rois 8 : 27, Exode 15 : 18 et Hébreux 13 : 8 :

Dieu est Infini

Il est hors du temps et de l'espace. Il est éternel ( Il a toujours existé et il existera toujours ). Il est immense ( Il remplit tout l'univers ) . Il n'est pas limité.

Deutéronome 6 : 4 et 1 Rois 8 : 60 :

Dieu est un

Il est numériquement un ( unité ) et il n'est pas susceptible de division dans tous les sens du mot, son caractère est unique ( unité ).

LES ATTRIBUTS ACTIFS

Genèse 35 : 11, Job 39 : 35 et Psaume 91 : 1 : 

Dieu est omnipotent

Il a tout pouvoir. Il peut faire tout ce qui est en harmonie avec son caractère.

Psaume 139 : 7 - 10, Ephésiens 1 : 23 :


Dieu est omniprésent

Il n'est pas limité par la distance ou par l'espace. Il est partout, mais il habite en l'homme régénéré.

Matthieu 6 : 8, 1 Jean 3 : 20, Luc 16 : 15 et Psaume 139 : 4 :

Dieu est omniscient

Il sait tout. Sa connaissance est absolue et parfaite.

Romains 16 : 27, Romains 11 : 33 et Psaume 104 : 24 :

Dieu est sage

Dieu fait toutes choses bien en son temps. C'est l'application parfaite de sa connaissance qui se voit dans sa providence. 

Jude 4, 1 Timothée 6 : 15, Daniel 4 : 35 et Matthieu 20 : 15 :

Dieu est souverain

Il a le droit absolu de régner. Cet attribut est sous-entendu dans le nom de Jéhovah.

LES ATTRIBUTS MORAUX

Exode 15 : 11, Esaïe 6 : 3 et 1 Pierre 1 : 16

Dieu est saint

Cela veut dire qu'il est absolument pur. Cet attribut établit et renforce la différence entre Dieu et ses créatures. Seul Dieu est Saint par lui-même.

Genèse 18 : 25, Esdras 9 : 15, 2 Timothée 4 : 8 et 1 Jean 2 : 29 :

Dieu est juste

Ceci est en relation étroite avec sa sainteté. C'est la sainteté en action. Dieu agit droitement. Sa justice est sa norme de conduite.

1 Thessaloniciens 5 : 24, Psaume 19 : 7, 2 Corinthiens 1 : 18 et Apocalypse 19 : 11 :  

Dieu est fidèle

Nous pouvons croire pleinement dans ses paroles, qui s'accompliront toujours. 

Jérémie 3 : 12, Tite 3 : 5, Lamentations 3 : 22, Daniel 9 : 9, Psaume 103 et Psaume 136 :

Dieu est miséricordieux

La bonté de Dieu s'exerce pour soulager les malheurs et les afflictions de ses créatures. Sa miséricorde est la base de l'espérance, c'est sa grâce.

1 Jean 4 : 8, Romains 8 : 39, Ephésiens 2 : 4, 1 Jean 3 : 1 :

Dieu est amour

A cause de cela, Dieu veut avoir une relation personnelle avec nous. C'est pourquoi il veut le bien de l'homme.

Psaume 25 : 8, Lamentations 3 : 25, Luc 18 : 19, Matthieu 5 : 45

Dieu est bon

Il est la source de tout ce qui est bien. L'intérêt gratuit de Dieu se révèle dans le soin qu'il déploie pour le bien de ses créatures.