samedi 18 août 2012

Les coucous de la maman à son petit bébé

« Je leur cacherai ma face, je verrai ce qui leur arrivera » ( Cantique Dt 32 )

Qui n'a pas assisté à ce beau jeu ? C'est un des premiers jeux qu'une maman joue avec son petit bébé: lorsque le bébé est couché dans son petit lit, la maman se cache un instant de sa vue en se penchant au pied du lit. Le nourrisson commence à éprouver de la peine de ne plus voir sa maman, il en gémit... La maman réapparaît à la vue de son bébé toute souriante de voir que son enfant la réclame, elle luit dit coucou ! et le bébé est tout ravi. Et le jeu du coucou recommence.

Dieu parfois joue au coucou avec nous aussi. Lorsque l'on vit cette situation, nous avons l'impression que notre foi vacille, que Dieu est caché. Les grands saints ont souvent expérimenté ce qui est appelé les « nuits noires de l'âme », une sorte de traversée du désert. St-Jean de la Croix, Thérèse d'Avila, Thérèse de Lisieux et Mère Teresa.

Mère Teresa éprouvera cette nuit de la foi pendant 50 ans ! Seul son confesseur était au courant. Dieu semblait absent en elle; elle ne le voyait que chez tous les pauvres qui l'entouraient mais pas en elle.

Il ne faut donc pas s'étonner si nous aussi éprouvons momentanément des pannes sèches de notre foi. Notre ennui, notre gémissement à la recherche de Sa Présence lui fait tellement plaisir. Rappelons-nous qu'il est Amour ! Et quel amour, même bien humain, n'apprécie pas qu'on le réclame.

De plus, ces pannes sèches nous incitent à persévérer dans notre foi, à la fortifier. Ce sont finalement des épreuves salutaires qui nous permettra d'avoir une foi forte lorsque les coups durs surviendront et qui mettront à mal notre foi.

Mais il ne faut pas s'en faire: même si on a véritablement l'impression de prier un mur sec, Dieu est en arrière du mur avec Son oreille collée à celui-ci pour tout entendre ce qu'on Lui dit.

Et au terme de notre épreuve, Dieu revient nous visiter en nous disant « Coucou ! ». Et nous voilà, nous aussi, ravis comme un bébé !

Dieu exerce peu cette pratique auprès des nouveaux venus à la foi parce qu'elle est trop vacillante encore. Mais elle ne saurait trop tarder !