mardi 7 août 2012

Mise en quarantaine d’un fichier corrompu

Mon ordinateur cafouillait. J’ai passé un logiciel anti-virus. Quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’un fichier musical (MP3) était corrompu et pouvait être à la source de mon problème. Le virus était tissé serré, enrubanné autour du fichier musical. Mon logiciel anti-virus mit ce fichier en quarantaine i.e. inopérant. Mon ordinateur revint à ses performances usuelles.

Il en va de même dans notre vie: nous recevons à notre insu des virus dont nous ne prenons même pas conscience parce qu'ils sont bien ficelés dans un message si attrayant.

Un exemple concret: on connaît tous un film, un documentaire ou une série télévisée portant soit sur la Vie de Jésus soit sur un segment biblique ou évangélique. Que diriez-vous d'un film qui décrit fidèlement la Vie de Jésus selon les Évangiles; les acteurs sont beaux et bons, les décors sont super, le déroulement est bien rythmé.

Mais, eh oui il y a un mais, il y a une seule séquence dans ce film où on laisse assez clairement entendre que Marie-Madeleine a couché avec Jésus. Voilà le virus qui rentre à notre insu dans notre coeur; comme en informatique, il est enrubanné tellement bien dans toute le reste de l'histoire qui semble pourtant si authentique. On laisse passer souvent cette séquence dans notre conscience tellement le reste du film est beau; d'autres ne seront même pas conscients de ce mensonge et prendront cet événement comme du comptant au même titre que le reste du film.

Le fiel qu'on veut nous faire avaler est toujours enrobé de miel. Le Malin est très astucieux; pourquoi nous présenterait-il du fiel uniquement, il sait bien qu'on le refuserait sur-le-champ.

Ces virus mensongers qui s'infiltrent dans notre coeur ne proviennent pas tous de documents télévisuels. Les grands corps publics de notre société, les média souvent de connivence avec ces corps publics et les grandes corporations nous infiltrent à la douce des virus enrubannés dans leurs belles informations. Les agences de relations publiques sont aussi les spécialistes pour effectuer ces infiltrations. Des exemples ?

  • Les fameuses armes de destructions massives supposément logées en Irak et qui a conduit à une guerre effroyable dans ce pays... On a appuyé la nécessité d'intervenir devant les membres de l'ONU sur des documents erronés.

  • Les multiples rapports au Japon qui dénoncent l'attitude secrète et mensongère qu'a eue le gouvernement avant, pendant et après la catastrophe de Fukushima.

  • Et maintenant, surveillez un virus qui s'introduit progressivement (ce texte est écrit le 15 août 2012): je veux parler de la hausse des prix dans l'alimentation aux USA et au Canada par voie de conséquence.

    Depuis une semaine environ, les média nous avertissent que les prix des aliments augmenteront de 4 % aux USA à cause de la sécheresse extraordinaire qui a eu lieu dans la ceinture du maïs (corn belt). De fait, environ 60 % des récoltes de maïs ne sont bonnes à rien. On vient de nous « infiltrer » la notion que le consommateur paiera légèrement plus cher. Mais trouvez-vous raisonnable que ce soit uniquement de 4 % la hausse quand 60 % des récoltes sont avariées et que les stocks accumulés sont peu élevés ?

    C'était la première étape de la propagande: nous faire accepter une hausse de prix. Deuxième étape à venir d'ici peu, j'imagine déjà les gros titres: « Des experts estiment que les dommages aux récoltes sont plus sévères que prévus ». Et le pourcentage de 4 % sera modifié pour être plus élevé, bien entendu.

Mais les virus évoluent aussi très souvent dans notre entourage.

Dire du mal de quelqu’un à son insu (médire), ou bien en dire une fausseté (calomnier), si ce n'était que faire des insinuations malveillantes. Vous connaissez ? La langue est l'organe le plus difficile à maîtriser. C'est ce qui a fait dire à Jésus que ce n'est pas ce qui rentre dans l'homme qui cause du tort mais ce qui en sort .... par notre langue.

Un premier virus issu de notre cœur va, avec le temps, se reproduire, se propager dans le système de notre cœur; il ne restera pas unique. Ce sera comme une maladie infectieuse qui se développe.

Avant que le système de notre coeur ne gèle comme un ordinateur, qu’on ait un cœur froid, gelé à l’égard de notre prochain, il est impératif d’y faire passer un anti-virus au plus tôt.

Il existe plusieurs logiciels anti-virus mais ils ne sont pas tous efficaces. Certaines approches nous font parler, nous écoutent; ça soulage certes d’avoir parlé mais ce remède est temporaire. Les virus sont toujours là dans notre cœur prêts à reprendre du service à la moindre occasion.

Non, il faut rencontrer ceux qui ont l’arme absolue pour les effacer au complet: les confesseurs. Ah ! les fameux prêtres, direz-vous. Bien oui, et voici pourquoi dans le texte qui suit…