mardi 7 août 2012

Je le mérite !

Qui n’a pas entendu dire cette expression quand ce n’est pas nous-mêmes qui l’avons dite. « Si je suis rendu là où je suis rendu, c’est par mes efforts, mon labeur acharné, rien d’autre… je le mérite ! »

Pauvre type es-tu ! Mais qui t’a donné la santé ? Comment se fait-il que tu ne sois pas en chaise roulante dans un institut de réhabilitation ? ou atteint du cancer ? Ah ! Et tu me réponds que c’est ton jogging qui te tient en santé… Pauvre type, n’as-tu pas déjà entendu de certains cas d’accidents cardio-vasculaires des gens qui pratiquent le jogging ? Pourquoi est-ce que ça ne t’est pas arrivé ?

Dans tous les cas où les gens utilisent cette expression, c’est qu’ils se sont fait des dieux d’eux-mêmes. Et quand tu te prends pour un dieu, pourquoi en remercierais-tu un autre ?

Et savez-vous quoi ? Dieu aime ces personnes, Il désire qu’elles se rapprochent de Lui sans trop grands incidents. Mais s’il faut un drame dans leur vie pour casser la noix d’orgueil qui les enrobe, Dieu le fera.

Ce type de personnes sont exposées parfois à une énorme déception personnelle voire une dépression sévère lorsqu’un événement imprévu leur tombe sur la tête. Généralement, c'est un événement sur lequel elles n’ont aucun contrôle. La noix de leur orgueil s’effrite en mille morceaux faisant place à une humilité après un premier moment de désarroi.

Si Dieu est appelé lors de cette crise, Jésus, qui est Sauveur, arrive vite sur les lieux et commence à reconstruire la demeure de la personne affectée.

Jésus est le Premier Répondant et Il ne tarde jamais à arriver à la rescousse, quand on l'appelle, il va de soi. Un premier répondant ne peut jamais arriver sur les lieux s'il n'est pas appelé !

Quand à nous qui n'osons pas dire » Je le mérite », il ne faudrait pas demeurer muet pour autant. Il faut dire le contraire de cette expression, il faut remercier Dieu pour tout ce qu'on a. Pas seulement le remercier une fois.... non pas du tout. Ce serait mieux dit d'avoir une attitude constante de remerciement: pour les fleurs dans son petit jardin, pour la température, pour la santé, pour les sous dont nous disposons... tout, tout, quoi.