mardi 7 août 2012

Le voir dans sa soupe

Voici le premier commandement que Dieu donna à Moïse : «Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement. »

Jésus ajoute même les expressions suivantes : « de tout ton cœur, de toutes tes forces, de toute ton âme et de tout ton esprit. »

Mais ça peut sembler théorique, non, tout ça ?

Bien non, pas du tout. Ça veut dire que lorsque tu te lèves et que tu regardes dehors, tu Le remercies pour la température qu’il fait : s’il fait beau, ça te rend le cœur joyeux, remercie-Le, et s’il pleut, tu Le remercies encore parce que les agriculteurs en seront fort aise.

Mais ce n’est pas tout ! Il faut Le remercier pour le pain grillé que l’on mange le matin. Qui rend les semences en beaux épis de blés par un dosage parfait des températures pour ce faire ?

Et si vous pensez à votre ami(e) de cœur en mangeant votre pain grillé, remerciez-Le donc aussi de cet(te) ami(e).

Ça ne fait pas une heure qu’on est levé qu’on a déjà au moins remercier Dieu trois fois… Il en va du reste de la journée de la même manière.

C’est ça ce que veut dire le premier commandement : Le mettre en premier partout; avant la température, le pain grillé et son ami(e). Le voir dans sa soupe tout le temps, quoi !

J’avoue bien humblement que, parfois, que ce n’est que quand j’ai terminé de manger mon pain grillé ou mon pamplemousse que je Le remercie. Je m’en veux de l’avoir oublié et d’avoir donné préséance à ma bouffe. Je ne me sens pas coupable pour autant mais je Lui demande sa pitié devant ma fragilité de L’oublier si vite.