jeudi 19 juillet 2018

Un prêtre Catholique a présenté ses excuses à Trump
au nom des Évêques Catholiques Américains






Écrit par : Écrit par le Révérend Patriote
Le 4 juillet 2018

SOURCE : The Remnant

Le Révérend Patriote
Église Saint Athanase
États-Unis d'Amérique

À l'Honorable Donald J. Trump
Président des États-Unis

Le 4 juillet 2018

Cher monsieur le Président :

Je vous écris en tant qu'Américain patriotique, vétéran militaire et prêtre Catholique Romain pour vous remercier de ce que vous avez fait pour « Faire l'Amérique Juste à Nouveau » [ Make America Right Again ] et présenter des excuses au nom de la Conférence des Évêques Catholiques des États-Unis et de l'Évêque de Rome, c’est-à-dire le Pape François. L'échec de ces Évêques à reconnaître le bien que vous avez fait ainsi que leur critique injuste envers vous est un embarras pour de nombreux Catholiques qui ne partagent pas ou ne respectent pas leurs opinions.

La triste réalité est que, tout comme il existe dans notre Nation des éléments subversifs et corrompus qui cherchent à saper et à renverser l'Amérique Constitutionnelle, il y a aussi des éléments parallèles subversifs et corrompus dans l'Église Catholique qui cherchent à saper et à renverser le Catholicisme Traditionnel. Les principaux médias de l'Église et de l'État sont axés sur les agendas et les diffuseurs de fausses nouvelles [ Fake News ] ; l'Amérique a son état profond [ Deep State ] de mécontents et le Catholicisme a son Église profonde [ Deep State ] de Modernistes.

Veuillez accepter mes excuses au nom de la Conférence des Évêques des États-Unis et de l'Évêque de Rome pour ce qui suit :

Leur échec à enseigner fidèlement les principes religieux et moraux essentiels avant l'élection de 2016 qui aurait fait de vous un choix beaucoup plus viable pour les Catholiques ; bien au contraire, l'Évêque de Rome lui-même a remis en question votre propre foi quand il a commenté : « Une personne qui ne pense qu'à construire des murs où qu'elle soit et qui ne construit pas de ponts, n'est pas Chrétienne ».

Leur fausse représentation continue de l'enseignement Catholique concernant les droits accordés par Dieu aux Nations et aux Peuples de se protéger avec des frontières et d'exercer des contrôles et des limites sur l'immigration ; loin d'être justes et vraies, leurs déclarations et pitreries sont un embarras, jusqu’à y inclure des menaces de « sanctions canoniques » contre les Catholiques impliqués dans la mise en œuvre de vos politiques sur l'immigration. [ Voir note en bas de page expliquant la raison des fameuses « Frontières Ouvertes » préconisées par les Évêques Américains ]

Il y a aussi leur incapacité à reconnaître publiquement les efforts et les succès de votre administration dans les domaines de la protection pro-vie des enfants à naître et de la protection des droits religieux et de la conscience Chrétienne ; les succès les plus récents et les progrès en faveur de la vie et de la liberté n'auraient pas été possibles sans votre plaidoyer personnel et la nomination d'un juge à la Cour Suprême.

Il y aussi leur position militante contre l'usage de la force militaire et les droits du Second Amendement. Contrairement à la dénonciation par l'Évêque de Rome du commerce des armes en tant qu'« industrie de la mort » et à son tweet « Interdisons toutes les armes pour ne pas avoir à craindre la guerre », dès Saint Augustin, l'enseignement Catholique a explicitement soutenu les principes d’une guerre juste.

En cette Fête de l'Indépendance, Président Trump, soyez assuré de ma gratitude et de ma promesse de prières !

Très respectueusement,

Révérend Patriote



Pourquoi les Évêques Américains préconisent les fameuses
« Frontières Ouvertes » en matière d'immigration

C'est simple ! L'immigration ( surtout illégale ! ) constitue une « industrie très lucrative » pour l'Église Catholique Américaine. En effet, l'Église Catholique Américaine reçoit des centaines de millions de dollars annuellement pour accueillir et intégrer ces immigrants dans la société Américaine.

Si vous en doutez, nous vous invitons à lire cet article ici de l'avocate Américaine spécialisée en droit international des enfants et de la famille, madame Élisabeth Yore, qui en fait une démonstration comptable à toute épreuve.

L'argent, l'argent, les amis ! Voilà ce qui a motivé la grande majorité des Évêques Américains à pencher vers Hillary Clinton lors de la dernière campagne présidentielle Américaine : ce n'était pas grave pour ces Évêques si Hillary Clinton favorisait une augmentation des budgets alloués à Planned Parenthood pour que cette organisation puisse faire encore plus d'avortements... Bien non ! Elle était en faveur des frontières ouvertes aux immigrants illégaux.

Et, pendant ce temps, Trump était tout contre : il préconisait des frontières bien contrôlées et une cessation des avortements par une diminution du financement de Planned Parenthood.

Vous désirez peut-être connaître mon opinion... La Conférence des Évêques Américains et la très grande majorité de ses membres ( du moins ceux qui possèdent la majorité dans cette instance et qui ont penché pour Hillary Clinton ) sont des vendus à l'argent et sont littéralement des pourris. J'espère que c'est assez clair !