vendredi 30 octobre 2015

Voici la solution à la devinette






Tout d'abord, juste pour vous faire languir un tantinet davantage, disons que ce membre honoraire dont on parle a été nommé par le Rotary Club.

Ah ! Je vous vois venir avec vos gros sabots en me disant : « Mais le Rotary Club, ce n'est pas le Sanhédrin moderne... Bien voyons donc... C'est une organisation caritative qui a pignon sur rue depuis tellement longtemps... »

Détrompez-vous

Le Rotary, fondé à Chicago en 1905 par le franc-maçon Paul Harris, est une association philanthropique laïque dont les liens avec la franc-maçonnerie sont bien connus. C’est une pépinière de franc-maçons et le cadre dans lequel se déploient leurs initiatives « caritatives ». Un nombre très élevé de rotariens appartiennent aux loges, au point que le Rotary Club, tout comme le Lion’s Club, sont considérés comme étant les cours extérieures du temple maçonnique.

Ces organisations agissent comme des vitrines de recrutement pour les loges maçonniques : les bons candidats sont identifiés au Rotary et sont ensuite recrutés dans les loges. Les piètres candidats à la franc-maçonnerie ne seront jamais sollicités et penseront faire des bonnes oeuvres en adhérant à ces organisations (Rotary, Club des Lions) toute leur vie même. Voilà pourquoi que même des membres de ces mêmes organisations trouvent loufoques l'idée que ces organisations couchent avec la franc-maçonnerie. Ils n'ont pas été ni seront jamais recrutés. Pensons-y sérieusement : pensez-vous que c'est en disant des messes noires à satan ( uniquement à partir du niveau 33 dans les loges que c'est permis) que ces loges recruteraient des bons candidats ? En somme le Rotary représente le miel pour attirer les mouches, il est la vitrine publique qui est si bonne et si belle dans ses oeuvres caritatives, n'est-ce pas ?

Voici ce que disait l’évêque de Palencia,Espagne, dans une déclaration officielle: « Le Rotary professe un laïcisme absolu, une indifférence religieuse universelle et tente de moraliser les personnes et la société au moyen d’une doctrine radicalement naturaliste, rationaliste et même athée.» (Bulletin ecclésiastique de l’évêché de Palencia, n° 77, 1/9/1928, p. 391). Est-ce que ce ne sont pas les valeurs franc-maçonnes ? Cette condamnation fut confirmée par une déclaration solennelle de l’Archevêque de Tolède, le Cardinal Segura y Sáenz, Primat d’Espagne, le 23 janvier 1929. Deux semaines plus tard, la Sacre Congrégation Consistoriale interdit aux prêtres de participer à des réunions rotariennes, en tant que membres et en tant qu’invités : c’est le célèbre « non expedire» du 4 février 1929. Cette interdiction sera renouvelée par un décret de la Congrégation du Saint Office du 20 décembre 1950.

C'est sans compter le Pape Léon XIII qui a ajouté les Rotariens sur la liste des ennemis de l'Église. Il y a aussi l'avertissement beaucoup plus court et plus concluant aussi de l'Évêque d'Orense à ses fidèles qui considère que les Rotary Clubs « sont rien de moins que de nouveaux organismes sataniques, égaux à la franc-maçonnerie dans l'esprit et dans l'origine, mais ils peuvent essayer de se déguiser et apparaître avec la marque d'un humanitarisme pur et même avec une charité chrétienne et universelle, généreuse, pleine, légitime et fraternelle ». WOW ! Est-ce que ça commence à être clair ?

Eh bien, on dirait que l'Église n'a pas interdit cette organisation qu'une seule fois...

Oui mais c'est qui ?

Voici la lettre originale de celui qui a été nommé Membre Honoraire du Rotary et qui remercie ici le Rotary de cette mention. Regardez bien qui l'a signée. La traduction suit immédiatement cette lettre.



Voici la traduction de cette lettre


Archevêché de Buenos Aires

Prot. N. 753/99
Buenos Aires, le 26 Juillet, 1999

Pour Monsieur JUAN CARLOS Becciu
Président du Rotary Club de Buenos Aires
San Martiin 969 P. 8
1004 - Buenos Aires
Avec ma considération distinguée :

Je suis particulièrement heureux de vous écrire, Monsieur le Président, afin d'accuser réception de votre note datée du 23 courant de ce mois que vous, ainsi que le Secrétaire honoraire, m'avez envoyée, et dans laquelle vous me confirmez membre honoraire de cette prestigieuse institution .

Je vous remercie profondément pour cette gentillesse et j'en profite pour vous féliciter pour le travail remarquable que vous accomplissez pour le bien de la communauté.

Vous réitérant l'expression de mon estime cordiale,

Mgr. Mario Bergoglio Jorge
Archevêque de Buenos Aires
Primauté de l'Argentine

[ Note du Rotary ] En tant qu'institution Argentine, nous avons envoyé des félicitations à notre ancien membre honoraire qui a reçu le « Prix de l'Argentine pour la Personnalité de l'année 2005 », Mgr Jorge Bergoglio, François aujourd'hui.

Conclusion

Le choix se restreint à trois possibilités. À vous de choisir :
  1. François ignorait tout des activités ou des rapports clandestins du Rotary avec la Franc-Maçonnerie. Ne trouvez-vous pas que cette grenouille est grosse à avaler étant donné les nombreuses interdictions et anathèmes de l'Église envers cette organisation... Se peut-il qu'il lise seulement la Bible et le mot « Rotary » n'est pas dans la Bible... Peut-être...Hum !

  2. Peut-être qu'il connaissait la nature profonde de cette organisation mais qu'il voulait aller les convertir... Peut-être qu'il considère que le Rotary fait partie de la périphérie... Qui sait ? Après tout, Jésus est allé manger chez des Pharisiens... Pas certain qu'Il aurait accepté le Prix de l'Homme de l'Année d'eux autres par contre...

  3. Peut-être qu'après tout, il est Franc-Maçon... Ce serait surprenant, vous pensez ? Et que dire de ce petit prêtre humble d'Italie qui en a dénoncé 12 franc-maçons du clergé italien dont des Cardinaux. Le Vatican l'a menacé de l'excommunier s'il ne se rétractait pas. Il leur a répondu : « Si vous m'excommuniez, je sors toutes les preuves... ». Oups, le Vatican a éteint l'affaire sur le champ... Le Bureau de Presse a déclaré qu'« il n'avait jamais été question d'excommunier ce prêtre... » Voyez-vous la pourriture ? Quand on dit que la Franc-Maçonnerie a infiltré l'Église, vous en avez une belle preuve ici.

    Revenons au Pape François. Ce n'est pas facile d'imaginer qu'il soit franc-maçon. C'est vrai. Mais avant d'être pape, il fut Archevêque, et avant, il fut Évêque, et avant, il fut simple prêtre... Qui nous dit qu'au cours de sa vie ecclésiastique, il ne fut pas recruté... lorsqu'il distribuait de la soupe aux pauvres comme le fait le Rotary ?

    Et une fois recruté, si l'individu y adhère le moindrement, il ne peut plus s'en sortir. Ces organisations en savent trop sur vous... C'est pareil comme la Mafia : on y rentre mais on n'en sort pas.