jeudi 15 août 2013

Oui mais qui remercier ?

J'avais besoin de trouver quelque chose... une corde pour faire sécher du linge. Je pensais avoir des problèmes avec ma sécheuse à linge. Bah ! les détails ne sont pas importants.

Je n'ai aucune idée où il y aurait de la corde dans la maison. Je crois que je n'en ai même pas...

Je demande donc l'assistance de St-Antoine de Padoue, réputé pour trouver des objets, et, aussi de mon ange gardien.

Je les laisse travailler en paix pendant que je fais ma vaisselle...

Tout à coup, je fixe une pôle à rideaux solide qui fait au moins 10 pieds (3 mètres) qui est remisée dans le coin de la maison...

J'avais ma solution.

Mais là, je me suis dit « Qui dois-je remercier ? St-Antoine ou mon ange gardien ? ». Silence. Aucune réponse ne vient. J'étais vraiment embêté. « Bien oui, il faut remercier les deux », me direz-vous. Vous avez raison et c'est ce que j'ai fait d'ailleurs.

Mais l'affaire me chicotait. Pourquoi ne suis-je pas capable d'identifier lequel des deux m'a suggéré cette si belle solution.

Il m'est venu alors une parole de Jésus : « Je suis doux et humble de coeur ». Voilà, j'avais compris que je ne le saurais jamais lequel des deux m'avait suggéré cette solution.

Alors j'ai compris que tous ceux qui sont au Paradis sont des copies conformes de Jésus : ils sont doux et humbles de coeur. St-Antoine et mon ange gardiens sont humbles; ils se foutent éperdument de réclamer personnellement la petite gloire d'avoir trouver la solution pour moi. Ils sont là uniquement pour nous amener à glorifier Dieu seulement, eux qui font ça tout le temps. Tout est ramené à Dieu quoi.

Un petit exercice d'humilité

Combien de fois avez-vous entendu les expressions suivantes :

    « C'est moi qui ai pensé à t'acheter ça ».

    « C'est moi qui leur a dit les couleurs que tu préférais ».

    « C'est moi qui leur a donné tes mensurations pour l'achat sinon ça aurait été ou bien trop grand ou bien trop petit. »

    « Je connaissais la marque que tu désirais, eux non. »

    « C'est moi qui l'ai acheté. »

Quand il est dit des choses comme ça, pensez-vous qu'on imite l'humilité de St-Antoine ou de notre ange gardien ? Faisons-nous vraiment preuve d'humilité ?

On est mieux de s'habituer tout de suite à pratiquer l'humilité. Parce que si on la pratique pas, comment voulez-vous faire partie du Club de la Communauté des Saints de l'autre côté ? Ils sont tous comme ça !

Observez maintenant Jésus comment Il fonctionne avec nous parfois...
Vous allez voir qu'Il est humble en titi !

Avez-vous remarqué que Jésus utilise souvent des personnes de notre entourage pour nous envoyer des messages ? Et aussi bizarrement que cela puisse paraître, ça peut être des personnes que l'on ne trouve pas nécessairement en grande odeur de sainteté, disons.

Souvent, c'est un mot affable que nous avons reçu. Mais il peut arriver que ce soit le contraire aussi ! En effet, sur le coup, on peut considérer le commentaire inapproprié, non pertinent et même inopportun. Le commentaire reçu est trop dru, pense-t-on. « Mais c'est de la façon qu'il (elle) m'a dit ça ! » Avez-vous déjà entendu cette expression parfois ?

Ah ! pauvre de nous, notre orgueil en prend un coup dans ces cas-là !

Et notre orgueil nous fait mal réagir : on s'en prend au messager et non au message, on peut lui proférer même des insultes injustifiées et on insiste, on insiste pour dire que notre voie est la bonne. C'est que ce qui nous a été dit nous rentre dans les flancs et nous n'avons pas encore développer l'humilité suffisante pour l'absorber.

Ah ! l'orgueil ! Qui mène ensuite à la colère, à des faux jugements, à des ruptures parfois...

Mais, à y réfléchir seul à ce que l'on s'est fait dire, hum... on trouve que ça vient du ciel parce que c'est tellement, tellement pertinent ce qui nous a été dit par rapport à ce que l'on vit.

Et pensez-vous que Jésus va arriver en vous avec une super forte inspiration en vous disant : « C'est Moi qui t'ai dit ça ! ». Non, Il est HUMBLE et a passé par d'autres personnes. Ce qui compte pour Lui, c'est le résultat et non pas l'auteur du résultat.

Sapristi que j'ai du travail sur la planche !