mercredi 4 décembre 2013

Mais pourquoi sortir du monde comme le Ciel nous le demande ?

Maman Marie et Jésus aussi nous disent souvent par le biais des voyants qu'une grande bataille a lieu. D'ailleurs, ils affirment que c'est la plus grande bataille de tous les temps.

Et on reçoit souvent ce conseil de nos Deux Amours :

« Délaissez ce qui est du monde »

Ça a l'air assez intransigeant quand ils nous disent de fermer la télé, la radio, etc. Mais ils savent pourquoi ils nous disent cela.

J'aimerais apporter mon humble point de vue sur la raison de ce conseil. Je vous livre tout de suite la conclusion : tout est pourri dans le monde, oui, vraiment tout... On ne voit pas ce que nos Deux Amours voient... Imaginez ! Jésus a dit récemment que la terre sera contaminée par le Japon (Fukushima ?), les OGM, les politiciens véreux, les artistes athées et débridés, une économie vouée prochainement à un crash sans précédent, en voulez-vous d'autres ?

Mais comment et pourquoi en sommes-nous rendus là ? J'ai essayé ici d'apporter une facette des causes par le biais d'une histoire imaginée.

L'histoire
(imaginée, ne l'oubliez pas)

Dans une très grande Cité de plusieurs millions d'habitants, tout allait relativement bien il y a plus plusieurs années. Bien sûr que des égouts flanchaient, mais les réparations se faisaient rapidement... Les transports fonctionnaient comme une montre suisse...

Mais certains dans cette Cité se sentaient brimés : ils en voulaient plus pour eux. Par exemple, ceux qui construisaient les églises, les Maçons, n'étaient pas contents des arrangements financiers avec l'Église pour construire. Après tout, de 100 personnes oeuvrant à la construction, 80 étaient des locaux qui travaillaient bénévolement dans le cadre de corvées. Mais les 20 maçons provenaient d'un peu partout ailleurs. Leur expertise de construction était très rare; c'était un des seuls corps de métier qui était aussi mobile de par le monde. Être si éloignés longtemps de leurs familles justifiait, entre autres raisons, des émoluments financiers plus généreux.

Mais l'Église n'avait pas les sous pour les dédommager à la hauteur de leurs demandes.

Quelle ne fut pas la surprise de certains maçons d'entendre à la messe dominicale à laquelle ils assistaient le curé inviter ses fidèles à prier pour que « les demandes des constructeurs soient plus raisonnables. »

Au sortir de la messe, ces maçons, vivant tous sous le même toit dans un camp de fortune, éloignés de leurs familles, n'entendirent pas en rester là. À chaque réunion sur ce sujet, la hargne des maçons grandissait... Ils menaceraient même l'Église de quitter les travaux en cours si leurs demandes n'étaient pas reconnues.

Mais il était relativement facile pour l'Église de débouter leurs demandes : elle n'avait pas l'argent ! Et le bon curé continuait à inviter ses fidèles à prier pour « une résolution pacifique et amiable de la crise ». À toutes les fois que les maçons, participant à la messe, entendaient cette invitation à la prière du curé, leur hargne montait d'un cran.

Quand leur colère fut rendue à son comble, ils se réunirent tous ensemble dans leur camp de fortune. Ils se demandèrent quoi faire. Plusieurs idées furent mises sur la table. Mais celle qui retint le plus l'attention de tous fut celle de combattre « le feu par le feu ». Celui qui la proposa précisa davantage sa pensée : « Eh bien c'est simple, mes confrères... Si le curé fait appel à Dieu, pourquoi ne pourrions-nous pas faire appel à l'Autre pour avoir gain de cause. On verra bien qui est le plus fort... ».

Eux aussi donc firent des incantations. Et certes, l'Autre monta de son abime pour venir les aider. En très peu de temps, les maçons comprirent qu'il leur fallait soudoyer le pouvoir en place, rendre la population favorable à leurs demandes en les abrutissant de fausses vérités. En somme, encercler et isoler l'Église...

La formation des loges

En bonne organisation qui se respecte et, surtout, à cause des talents naturels que possèdent les maçons dans la définition des tâches, etc... ceux-ci se départagèrent le travail à réaliser selon leur compétence individuelle. Ainsi :

  • un de ceux-là fut responsable du chapitre des communications sociales avec la population. Il fit imprimer des affiches partout dans la Cité dont le slogan était « Accepteriez-vous d'être plusieurs années loin de votre famille ? » À tous les dimanche après la messe, au sortir des fidèles, il embaucha un porte-voix qui affirmait entre autres que les réclamations des maçons n'étaient pas supérieures à d'autres endroits. C'était faux mais qui pouvait vérifier tant la population était sédentaire.

    Avec le grand nombre des années, cette section est toujours aussi active et bien dédiée à influencer les populations par les mass média. Elle les possède pour la plupart derrière des écrans corporatifs bien légitimes et légaux. Leur stratégie s'est énormément raffinée : il leur suffit de ne dire que la partie d'une nouvelle qui les avantage tout en négligeant de donner la pleine lumière. Omissions, médisances, calomnies sur la vie privée des personnes publiques ou non, contre vérités, font partie de leur arsenal moderne. Le tout assaisonné de beaucoup de nouvelles de sports, d'arts et de spectacles afin de faire avaler les couleuvres qu'ils désirent.

  • un autre, qui avait ses entrées dans les coulisses du pouvoir de la Cité, fut responsable du chapitre des relations politiques. Son arsenal de conviction comprend de l'argent pour donner en pots-de-vin, des voyages ou des séjours de villégiature à offrir à des gens de pouvoir agrémentés d'escortes féminines si désiré. Et quand cet arsenal ne fonctionne pas, il lui reste deux instruments majeurs : le chantage par le biais des informations personnelles obtenues sur la personne de pouvoir visée ou encore son assassinat par le biais d'un « accident naturel ».

  • un autre, l'artiste du groupe, s'occupa du chapitre des « Divertissements ». Sa responsabilité était bien importante car il devait conserver la majorité de la population « silencieuse ».

    Pendant que la population adore ses faux dieux du sport ou de ses célébrités artistiques, elle ne réfléchit pas, elle ne se soulève pas. « Du pain et des jeux » constitue la recette assurée de la paix sociale sur laquelle peut tramer les Maçons à leurs fins propres.

  • un autre, l'économe du groupe, s'occupa des finances. C'est lui qui veillait à ramasser les fonds pour les autres chapitres.

    Il avait trois moyens à sa disposition pour récolter des fonds :

    • recruter de nouveaux adeptes à leur groupe en leur demandant de l'argent peu après leur initiation.
    • imaginer des campagnes d'aide comme « Aidons les pauvres en Afrique », sachant fort bien que la population n'irait pas vérifier les fonds là-bas et que les maçons pourraient les détourner à leurs fins
    • obtenir de l'argent des personnes que le groupe faisait chanter.

  • un autre, l'économiste du groupe qui se joindra plus tard, s'occupera du chapitre des « Relations économiques ».Ce membre s'occupe à favoriser des ententes commerciales qui très souvent enrichissent les propriétaires d'entreprise qui sont membres de leur groupe au détriment des salariés.

    C'est ainsi que l'on peut comprendre le transfert de plus de 50 000 entreprises des USA vers la Chine en dix ans. Ça engraisse les profits des propriétaires et ça jette les salariés sur le pavé.

  • un autre s'occupa du chapitre de la « Défense ». Aujourd'hui, tous les complexes militaro-industriels du monde sont chapeautés par des membres du groupe.

    Cette section réussit avec brio à faire soulever un pays contre un autre pays, à faire déclencher des soulèvements domestiques afin de vendre plus d'armes et de véhicules militaires.Ils travaillent étroitement avec tous les services secrets.

Bon... pour être plus juste (je sors momentanément de mon histoire pour vous présenter ce graphique). Ce graphique illustre ce que Maman Marie à dit à Don Gobbi concernant la Franc Maçonnerie laïque. Elle nous dit qu'il y a 7 loges qui attaquent attaquent les 7 Vertus. Maman Marie nous dit aussi que la Franc Maçonnerie laïque représente la Panthère de l'Apocalypse. La présentation du graphique déborde, ça ne fait pas trop esthétique mais je préfère que vous puissiez le lire plus aisément.

Remarquez les plus petites lignes jaunes de chacune des loges, ça ressemble un petit peu à mon histoire. On y parle d'argent, de luxure, de favoriser des guerres, etc...

Mais qu'est-il arrivé des négociations
entre les maçons et l'Église ?

Est-ce que les appels répétés du curé à ses fidèles n'ont pas été entendus ? Peut-être.

Les maçons réussirent leur coup d'endormir toute la population par leur « divertissements »; ils soudoyèrent plusieurs politiciens ayant un grand poids à la Cité; ils recrutèrent plusieurs hommes d'affaires dans leur rang qui firent pression auprès de la Fabrique de l'Église; la campagne de relations publiques avait vraiment convaincu la population que l'Église abusait de ces pauvres experts qui étaient si loin de leurs familles et qui gagnaient moins cher qu'ailleurs. « L'Église abusait » disait-on dans la population.

Comme l'église était à la moitié de sa construction, des plus hauts lieux ecclésiaux vinrent en aide financièrement et les maçons eurent gain de cause.

Les Maçons avaient réussi leur coup d'encercler et d'isoler l'Église.

Depuis ces grands événements, beaucoup moins de fidèles vont à l'Église. Ils préfèrent écouter les match de hockey ou les chanteurs populaires à la radio. Plusieurs des anciens fidèles croient que leur Église est pourrie. Il ne se passe pas deux mois sans qu'un scandale impliquant des politiciens et des hommes d'affaires surgisse. La prostitution, les drogues ont fait leur entrée avec certains maçons qui se promènent de chantiers en chantiers et qui rapportent ces substances dans la Cité.

On sent une très grande morosité au sein de la population. Celle-ci cherche à voir du bien et elle n'en trouve pas. Les suicides ont augmenté.

L'essaimage des loges

Nous avons dit que les maçons était un des rares corps de métier qui soit si mobile que cela, se promenant de chantier en chantier partout. La multiplication du nombre de loges fut donc grandissante au gré de leurs déplacements.

Le Grand Conseil de toutes les loges

À leur rencontre statutaire, le Grand Conseil décida à un moment donné de se doter d'une Constitution. Il vous faut lire entre les lignes ici et vous rappeler l'origine des maçons qui était à couteaux tirés avec l'Église. Cherchez le mot Dieu dans ce que vous lirez :

La Franc-maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l'étude de la morale et la pratique de la solidarité ; elle travaille à l'amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l'humanité.

Elle a pour principe la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience.

Considérant les conceptions métaphysiques comme du domaine exclusif de l'appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.

Elle attache une importance fondamentale à la laïcité.

Elle a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité.

Et on boucle la boucle

Bien oui, il manque quelque chose... Tentez de deviner... On a les communications sociales qui sont couvertes au complet, toutes les relations politiques, le divertissement pour garder le peuple endormi, on a nos sources de financement et on couvre les relations économiques et la défense militaire.

Mais qu'est-ce qui manque ? Voici un petit indice : à qui en voulaient les premiers maçons avec une hargne extraordinaire ? Voilà... vous avez trouvé : l'Église, son ennemie de tous les temps.

Et n'entrera pas dans cette nouvelle loge qui veut... Ce sera uniquement la crème de la crème des autres loges avec, bien entendu, une bonne connaissance religieuse puisque ce sera l'environnement dans laquelle cette loge évoluera.

Voici ce que Maman Marie dit à propos du Loup déguisé en Agneau lorsqu'elle commente l'Apocalypse à Don Gobbi. Ce qui est rédigé dans le graphique constitue les axes de bataille de la Franc Maçonnerie ecclésiastique selon Maman Marie.

Permettez-moi de vous donner un exemple complètement imaginé : une des membres acceptés dans la loge religieuse des SS (façon de parler pour dire que c'est la crème de la crème) pourrait provenir de la loge des relations politiques. Il aurait plusieurs années d'expérience dans cette loge et, idéalement, aurait organisé l'assassinat d'un dirigeant politique pour démontrer sa loyauté aux maçons.

Voyez-vous le style de monde faisant partie de cette loge Super Experte ?

Et connaissez-vous la devise de cette loge ?

Ordo ab chao
L’ordre naît du chaos

À partir d'un tas de pierres, les maçons faisaient une église. De nos jours, ils veulent détruire l'Église et en faire un tas de pierre parce qu'ils feront, eux, l'ordre ensuite. Ce sera leur Église supposément.

Mais Jésus, voyant déjà tout cela lorsqu'il était sur terre, a affirmé que « L'Enfer ne prévaudra pas contre Elle ». Ce qui ne veut pas dire que la Barque de Pierre ne sera pas brassée sur des houles terribles, non.

Mais elle ne chavirera pas et gardera le cap à cause de Son Grand Capitaine Jésus qui est toujours, toujours à la barre même si parfois on pense qu'il dort !

Conclusion

Comprenez-vous qu'après des siècles, les maçons sont infiltrés partout, ont leurs sections spécialisées qui oeuvrent sans cesse avec beaucoup d'expertise...

Comprenez-vous aussi pourquoi Jésus et Marie nous disent de sortir de ce monde ? Il y a trop de pommes pourries dans la baril... Humainement, on ne peut plus rien faire. Ne soyons pas comme ces fidèles dans mon histoire qui n'ont pas écouté leur curé. Voyez où en est rendue leur Cité. Eh bien, je crois que notre monde actuel est pire que cette Cité.

Seul Jésus peut nous sortir de ce merdier. Soyons des petits David avec la fronde de leurs prières contre les gros Goliath et tous leurs arsenaux humains.