mercredi 2 avril 2014

Collet romain et soutane ? Bof ! Imitation du Curé d'Ars, modèle des prêtres ? Bof !

Mais il ne s'est pas adapté aux changements de notre société celui qui écrit cet article ! C'est un rigoriste... un ultra-orthodoxe catholique... Ah oui ? Peut-être... Mais j'aime mieux être ainsi qu'être « corrompu ».

Je fus estomaqué de voir récemment un livre rédigé par un prêtre qui était en vente. Il y a sa photo sur la page couverture du livre; il est habillé d'un veston, d'une chemise et d'une cravate.

Que diriez-vous d'un pompier qui aurait écrit un livre sur les stratégies d'extinction de feux et qui serait photographié en civil sur la page couverture ? Pensez-vous que ça annonce bien les propos dont il veut nous entretenir ? Qu'une telle photo nous inspirerait confiance quant à ses compétences ? Ne vous attendriez-vous pas plutôt à le voir avec son costume et son casque de pompier ?

Mais si le problème ne s'en tenait qu'au costume... Le problème, c'est que le non port de l'habit ecclésiatique recèle des problèmes beaucoup plus profonds: ce ne sont plus de vrais prêtres...

Vous avez de la difficulté avec cette affirmation ? Voyez la locution intitulée : « Mon Cœur saigne à cause des ministres qui ne suivent plus le Saint Evangile » à la moitié de cette page (et lisez l'autre ensuite si le coeur vous en dit) ce que Maman Marie dit Elle-même de certains de Ses prêtres qu'Elle traite elle-même de « corrompus ». J'ai écrit le mot « certains » mais, de fait, Maman Marie affirme dans cette locution qu'il en reste très peu de bons. Maman Marie vous précisera dans cette locution les divers chemins de travers que ces prêtres ont pris plutôt que de rester sur le droit chemin de Dieu.

N'oubliez jamais :

Le sacrement de l'ordination a rendu
les mains des prêtres consacrées éternellement

Saint ou corrompu, l'Eucharistie et le Pardon en confession
sont toujours valables de la part du prêtre.

J'ai donné un petit exemple expliquant cet état des choses au début de cet autre article

Les oeuvres sociales et charitables

La pratique des oeuvres sociales et charitables perdent beaucoup de prêtres aussi paradoxal que cela puisse être.

Jésus dit à un voyant que :

« Les oeuvres charitables, c'est bon...
Mais c'est le fruit et non pas l'arbre. »

Mais l'arbre, c'est quoi ? C'est l'adoration, la prière, le jeûne et l'administration des sacrements (l'Eucharistie et, oui, oui, la Confession). Ils ne peuvent pas être substitués par un débordement d'énergie en matière d'oeuvres charitables.

De fait, les oeuvres charitables pratiquées par un prêtre peuvent le faire glisser hors de la prière et le laïciser avec le temps. Il ne lui restera que quelque pas à franchir pour porter la cravate. Seule la prière profonde et soutenue que plusieurs ont délaissée peut leur éviter ce glissement laïc lorsqu'ils pratiquent des oeuvres sociales et charitables. L'imitation du Curé d'Ars est encore d'actualité même si ça répugne à plusieurs de le lire.

Mais une chose dangereuse, ce sont les homélies.
Prenez garde.

Quand un prêtre fait une superbe de belle homélie qui traite, par exemple, d'un événement extraordinaire de l'Ancien Testament et qu'il glisse subrepticement une très, très petite phrase dans toute son homélie et qu'il dit : « Vous, savez, la Bible possède beaucoup de contes fantastiques ». Il vient d'entacher la foi des fidèles qui écoutent et qui ont lu ce passage.

Quand un prêtre dit à propos de la phrase de Jésus qui affirme « Soyez parfaits comme Mon Père est Parfait » et qu'il dise dans son homélie que c'est juste un idéal, ce prêtre ne croit plus dans les Paroles de Jésus.

Je suis bien d'accord pour affirmer que nous sommes loin d'être parfaits. Par contre, si Jésus nous exhorte à le devenir, ce n'est pas juste un idéal qu'Il nous suggère mais Il est certain qu'on peut atteindre cet état de sainteté. Jésus ne nous demande jamais des choses qu'on ne peut pas réaliser ; si c'était le cas, on désespérerait et Il aurait bien des chances de perdre notre âme et c'est tout le contraire qu'Il veut veut accomplir : Il veut nous sauver et non pas nous perdre.

Dans cette fameuse locution à laquelle je vous réfère, Maman Marie dit à propos des faux enseignements de ces prêtres « corrompus » la chose suivante :

« Il est venu désormais le temps de vous mettre en garde et de vous préparer, afin que vous ne vous perdiez pas derrière les loups vêtus en agneaux, les faux témoins du Christ, et que vous ne suiviez pas leurs faux enseignements, surtout quand ils vous parleront contre l’Eucharistie, contre le Vicaire du Christ, contre Mon Cœur Immaculé. »

Alors tenez-vous le pour dit... Notre Maman nous le dit bien ici que nous serons exposés à des enseignements tout croches. Heureusement qu'il reste encore de bons prêtres et, très souvent, ils ne sont pas considérés comme étant « à la page » par leurs collègues.

Allez lire « Mon Cœur saigne à cause des ministres qui ne suivent plus le Saint Evangile » et voyez le peu de bons prêtres qu'il nous reste et comment Elle nous assure qu'Elle vaincra tout de même et que nous hériterons d'une Église pauvre, sainte et purifiée. Mais, les pauvres prêtres « corrompus », ils vont y goûter.