samedi 5 avril 2014

Les plus grands évangélisateurs sont internés en psychiatrie ! dixit Padre Pio

Ce n'est pas moi qui le dis. C'est Padre Pio. Il avait déjà 36 ans d'ancienneté au Ciel lorsqu'il a communiqué ce message à JNSR (Je Ne Suis Rien), une voyante bien connue. Voyez l'extrait de cette locution en date du samedi 20 Novembre 2004 :

« Écoute-moi bien et fais vite parvenir cet écrit afin que Dieu triomphe dans les esprits. Satan est en train de rendre malades les esprits afin de faire tomber toute l’Humanité par les guerres et les maladies mentales principalement. L’Église devrait s’occuper rapidement de ce fait, si marqué pour votre temps. Avertissez-la ! Où sont vos Prêtres exorcistes ?

Les hôpitaux psychiatriques se remplissent à saturation. On y trouve de vrais malades du cerveau, et d’autres que vous devez sauver à tout prix car ils subissent le plus grand des désespoirs que l’être humain puisse supporter ; ce sont les fous de Dieu, ceux qui croient que Dieu EXISTE, qu’Il continue à faire des miracles et qu’Il reviendra sauver le Monde de sa cruauté et de son injustice. Enfermés pour les empêcher de répandre la Parole de Dieu, séquestrés et trahis par leur propre famille, l’hôpital devient la prison pour se débarrasser de ces gêneurs qu’on traite de déséquilibrés capables de tuer pour défendre leur cause. On veut qu’ils cessent et, afin qu’il n’y ait plus de confusion, on les rend malades en détraquant toutes leurs facultés mentales. Ils deviennent de vrais fous.

C’est le plan diabolique pour détruire la Vérité de notre Dieu d’Amour afin que l’Évangélisation se brise à jamais. Les plus grands évangélisateurs remplissent les hôpitaux et asiles psychiatriques du monde entier. Ils paient de leur vie le silence que leur imposent leurs bourreaux : les gouvernements et leurs proches.

Si JÉSUS me demande ce soir de t’en parler c’est, qu’en lisant cet écrit, certains auront pitié, surtout leurs proches, et les libéreront au Nom de Notre Seigneur JÉSUS Christ.

San Padre Pio de Pietrelcina

Amen †

Y a-t-il quelque chose à ajouter ?

Tout concoure à ce que les possessions soient en grande augmentation dans notre société : les jeux vidéo opérés à saturation, les drogues, la consultation de charlatans et de devins, la foi qui est disparue chez la grande majorité, et j'en passe, bref ces cas augmentent.

Padre Pio est lucide : « que fait l'Église ?» Et, implicitement, il demande aussi aux familles d'agir. Quel est le protocole de relation de l'Église avec les psychiatres ? Est-il à repenser ? Est-ce que le nombre de prêtres exorcistes a augmenté au même rythme que les cas de psychiatrie/possession ?

L'Église devrait faire table rase...

Au cours des années 1970, les entreprises pratiquaient le Budget Base Zéro. C'était une technique budgétaire et de prise de décision qui avait pour objectif d’allouer les ressources de manière la plus efficace possible en « repensant » chaque dépense. Elle s’opposait à la procédure classique pour établir un budget qui consiste à considérer comme acquis celui de l’année précédente et à travailler de manière incrémentale.

Est-ce que l'Église en est rendue elle aussi à repenser sa propre forme actuelle d'approche en matière de cas psychiatriques et/ou de possession ? À faire table rase de son modus operandi actuel ?







Padre Pio nous affirme que les plus grands évangélisateurs sont enfermés en institution. L'Église peut-elle se permettre de les laisser enfermés alors qu'elle a tant besoin de bons évangélisateurs dans le contexte où la foi fond comme cire au soleil.

Quant à prendre pour un grain de sel ce dont Padre Pio vient de nous avertir confirmerait ce que Dieu a dit au mauvais riche : « S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait. »... ou qui leur parlerait comme Padre Pio. Peut-être que la foi n'est plus bien forte dans notre Église non plus.

Ah ! si un prêtre exorciste s'aventurait inopinément dans les corridors d'un hôpital psychiatrique, il serait surpris de l'effet qu'il provoque sans mot dire... Un peu de la même manière que les possédés approchaient de façon véhémente Jésus sans qu'Il soit allé au-devant d'eux. Ces pauvres personnes voient la Lumière que vous et moi ne voyons pas... Mais on dirait qu'il y a de moins de Jésus maintenant pour les tirer de leurs possessions. Les pauvres... dire que ce sont nos frères et qu'ils pourraient tant aider l'Église.

Saviez-vous que le premier missionnaire officiel de Jésus (pas un apôtre mais un missionnaire) fut le possédé de Gérasa ? Une fois guéri, il demanda à Jésus de rester avec lui mais Jésus lui dit de retourner dans son milieu pour proclamer la Bonne Nouvelle.