vendredi 21 mars 2014

« Ah moi... Je ne touche pas aux Prophètes ni à leurs prophéties, il y a trop de faux prophètes. »

« J'ai reçu des billets gratuits dans les loges pour le match, mais je n'y vais pas car il y a trop de pickpockets.» N'est-ce pas un peu une telle attitude qu'adopte notre personne concernant les Prophètes et leurs prophéties ?

On doit absolument s'en référer à la Bible pour connaître ce qu'il en est du statut des Prophètes. C'est la base de départ à défaut de quoi nous pouvons errer bien humainement mais errer tout de même. Or que nous dit Paul dans son Épitre dans sa première lettre aux Corinthiens :

(1Co 12 28) « C'est ainsi que, dans l'Église, Dieu a établi premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes et troisièmement des enseignants ; ensuite, il y a ceux qui accomplissent des miracles, puis ceux qui peuvent guérir les malades, ceux qui ont le don d'aider ou de diriger les autres, ou encore de parler en des langues inconnues.»

Et il ajoute dans sa lettre aux Éphésiens :

(Eph 2 20) Vous êtes intégrés dans la construction dont les fondations sont les apôtres et les prophètes, et la pierre d'angle Jésus-Christ lui-même.

Donc, c'est Dieu Lui-Même qui a établi les Prophètes et les a intégrés à Sa Fondation. Donc rejeter les Prophètes, n'est-ce pas rejeter ce que Dieu a établi ? Mais je vous vois encore me répliquer : « Oui mais il y a tellement de faux prophètes ! » C'est vrai et nous répondrons à cet argument plus loin. Mais, avant, à quoi sert les Prophètes ?

« À quoi sert les Prophètes s'ils sont si importants dans le Plan de Dieu ? »

Dieu ne cache rien aux Siens de ce qu'Il entend faire à l'avance. (Gn 18 17) « Le Seigneur se dit : « Je ne veux pas cacher à Abraham ce que je vais faire.» Dieu annoncera à Abraham ce qu'Il entend faire à Sodome et Gomorrhe.

Vous pourriez me dire : « " À chaque jour suffit sa peine ", je n'ai pas besoin de connaître ce qui s'en vient. » Et je vous répondrais : « Ah vraiment ? Même quand c'est Dieu qui vous envoie un message, vous ne désirez pas le lire. Ne pensez-vous pas qu'Il est plus grand que vous et que, s'Il juge nécessaire de vous envoyer un message, vous devriez le lire ? »

Deuxième raison : Dieu avertit toujours l'humanité perverse avant d'agir. En effet, en Bon Papa qu'Il est, Il avertit à l'avance en souhaitant que l'humanité se détourne de ses voies perverses avant de la châtier. Le plus bel exemple de cela, c'est Jonas qui est allé avertir la grande ville de Ninive de sa mauvaise conduite; cette ville s'est immédiatement réformée et a ainsi échappé au châtiment prévu.

« Mais y a-t-il encore des prophètes de nos jours ? N'y a-t-il pas eu juste des Prophètes du temps de Jésus et avant ? »

Il ne faut pas oublier que les Prophètes sont « intégrés dans la construction », ils font partie des « fondations. »

« Oui mais pourquoi l'Église n'en parle pas ? »

Pour plusieurs raisons qui ne sont pas toutes également valables... mais tout de même :

  1. La prudence de l'Église l'amène à attendre le décès du prophète avant de statuer sur ses prophéties. Elle veut s'assurer que le prophète fut en odeur de sainteté tout au long de sa vie. Un bel exemple fut la vie du Roi Salomon qui était reconnu avoir reçu la Sagesse de Dieu mais qui, en fin de vie, fut beaucoup moins sage. Voyez ici son histoire.

    Il n'empêche que tous ses écrits (les Proverbes dans la Bible ) ont été retenus tout de même; ces écrits datent du temps où il était droit avec le Seigneur. En théorie donc, même si un prophète s'écarte de la Voie de Dieu, ses prophéties faites du temps qu'il était l'ami de Dieu ont toute leur valeur. Mais il faut comprendre l'Église qui ne désire pas s'embarquer dans ces imbroglios.

  2. L'Église désire voir les fruits des prophéties ou des apparitions. Un prophète qui ne porte pas de fruit, qui ne favorise pas de conversions ou de rapprochements avec Dieu n'est pas digne d'être considéré par Elle. Mais prenez garde, l'Église est d'une lenteur bureaucratique pour évaluer les fruits: j'en prends comme exemple Medugorje. Des millions et des millions de fidèles y sont allés, des miracles moraux et physiques à la tonne et l'Église étudie encore... Il n'est pas rare que l'Église prenne une centaine d'années avant de reconnaître un prophète. Marie d'Agreda est un bel exemple. Alors que pensez-vous de ces gens qui se sont abstenus durant ces cent années de ne pas la lire parce qu'elle n'avait pas encore été approuvée par l'Église ? Ce qui nous amène au point suivant...

  3. Nous allons toucher ici un sujet délicat pour ceux qui sont partisans d'une orthodoxie au point qu'ils réfutent même la valeur des prophètes de notre temps. Mais pour vous introduire ce sujet, pensez au scandale de la Banque Ambrosio qui appartient à l'Église, du premier valet de Benoît XVI qui fut reconnu coupable de vol de documents qui étaient sur le bureau du Pape..., il fit même de la prison sans compter les rumeurs d'homosexualité au Vatican... et j'en passe. Croyez-vous vraiment que ce sont tous des actes isolés ? Pensez-vous que le valet conservait ces documents pour fins d'archives personnelles, que les transferts bancaires n'allaient nulle part ?

    De fait, les hautes sphères du Vatican sont envahies par la franc-maçonnerie ecclésiastique. C'est Maman Marie qui l'affirme à Don Gobbi; ce prêtre devrait être crédible même pour les plus orthodoxes d'entre vous.

    Voyez, de façon schématique, ce que Maman Marie dit à Don Gobbi des grandes stratégies employées par la franc-maconnerie ecclésiastique — qui se spécialise à détruire l'Église. Dans ce schéma, Maman Marie parle de la bête à deux cornes qui ressemble à un Agneau, cette bête est mentionnée dans l'Apocalypse...

    Pensez-vous que cette engeance maçonnique au Vatican ne bloque pas la reconnaissance des prophètes qui nous disent non seulement ce qui s'en vient mais aussi qui décrivent les agissements de la franc-maçonnerie ecclésiastique ?

  4. N'est-ce pas Jésus qui accuse les Pharisiens et les Scribes du Temple de Jérusalem d'avoir tué tous les Prophètes ? Dites-moi pourquoi ça aurait changé aujourd'hui ? Un vrai Prophète donne toujours la Parole de Dieu; Celle-ci vient nous dire ce que nous avons à changer dans notre coeur pour se rapprocher de Lui. Et si Dieu envoie un Prophète pour le dire, c'est parce que SON ÉGLISE N'EN PARLE PAS OU PLUS ! Pensez-vous que l'Église est bien contente de se faire dire ses quatre vérités ?

    Comme dans le temps de Jésus, l'Église préfère rabrouer les Prophètes que d'avoir l'humilité de les écouter. Mais on tue moins physiquement de nos jours, on tue la réputation des Prophètes toujours assistée inconsciemment par la franc-maçonnerie qui s'en donne à coeur joie, ne l'oubliez pas. La franc-maçonnerie ne désire pas que vous sachiez ce qui est annoncé par les Prophètes, elle veut avoir les coudées les plus franches possibles.

  5. Enfin, comme les Prophètes nous parlent des avenirs proches et lointains, que ce qu'ils annoncent peut être atténué soit par la prière ou par une réforme spirituelle des gens à qui s'adresse la prophétie, les prêtres, à l'exception d'une infime minorité mal considérée d'ailleurs par la majorité, préfèrent être prudents et s'en tenir à la Bible. « Ah ! le futur est dans les Mains de Dieu » disent-ils.

    Personnellement, je crois que ce n'est pas de la prudence, c'est un MUTISME qu'ils pratiquent. Ils n'osent même pas parler des prophètes et des voyants plus contemporains approuvés par l'Église ! Pis encore, ils découragent les fidèles qui leur en parlent ! Ils nient une des fondations que Dieu a établie : les Prophètes.

    Et c'est un mutisme fatal et létal : par exemple, pourquoi la grande majorité des fidèles n'est pas au courant de la Seconde Pentecôte qui s'en vient à grands pas. Appelez-la « Illumination des Consciences » ou « Avertissement » peu importe. Les prêtres ont la RESPONSABILITÉ de préparer leurs ouailles et ils ne le font pas. C'était juste un exemple parmi tant d'autres.

    Que diriez-vous de quelqu'un qui dirait : « Ah moi, je ne réponds pas à la porte aux messagers qui sonnent. Il peut y avoir des cambrioleurs chez ceux-là. » La plupart des prêtres ne répondent pas aux messagers que sont les Prophètes... Et ils sont envoyés par Dieu Lui-Même ! N'est-ce pas se comporter comme les scribes et les pharisiens du temps ? Quant aux cambrioleurs, vous pourriez facilement les reconnaître... ce qui nous amène à notre point suivant.

« Oui mais que fait-on avec les faux prophètes alors ? »

Oui, il y en a à profusion des faux prophètes, plus qu'il n'y a jamais eu car nous sommes dans les derniers temps de Satan et il met le paquet pour confondre le plus grand nombre possible. Mais depuis quand un vrai Chrétien a peur ? Qu'il se retranche dans l'immobilisme ? Qui n'avance pas, recule...

Si vous croyez à Saint Paul quand il dit que nous sommes le « Temple de l'Esprit Saint », vous admettez donc que l'Esprit Saint vous habite. Or, que fait l'Esprit Saint en nous entre autres choses :

Il nous sanctifie, c'est-à-dire qu'Il nous rend de plus en plus saint...
Il nous aide à prier
Il est notre Défenseur, notre Avocat
Il est notre Consolateur quand ça ne va pas bien...
Il nous ÉCLAIRE, Il nous donne les LUMIÈRES pour discerner le vrai du faux, le bon du mauvais

Demandez-Lui de vous éclairer avant de lire une prophétie. Ayez confiance en Lui, Il vous aime ! En doutez-vous ?

Mais vous pouvez toujours ajouter votre grain de sel aux Lumières de l'Esprit Saint : un prophète qui ne parle jamais de confession individuelle accompagnée d'un profond repentir, qui ne parle jamais de l'Eucharistie, qui ne considère pas Marie comme la « Bénie entre toutes les femmes » et la « Mère de Dieu », qui n'a pas de confesseur ou de directeur spirituel attitré et connu, vous devez être très prudents car ce messager pourrait être un cambrioleur.

Ah oui... ne vous fiez pas à ce que vos collègues vous disent ou résument, allez à la source et lisez ce que le prophète ou le voyant a écrit. Autrement, il y a trop de risque de déformation... Le téléphone arabe... vous connaissez ?

Conclusion

Que la peur ou la crainte ne vous paralyse pas en matière de voyances ou de prophéties, n'oubliez jamais que vous êtes l'ami de Dieu et qu'Il confie toujours Ses Plans à l'avance à ses amis (référence : Abraham plus haut ). Voyez ce que Paul dit aux Thessaloniciens sur ce sujet :

1Th 5 21 Mais examinez toutes choses : retenez ce qui est bon