vendredi 14 février 2014

Et si le Roi Salomon vivait en 2014 !

VERSION ORIGINALEET SI SALOMON VIVAIT EN 2014
Salomon était le deuxième fils du plus grand Roi d'israël : David. Dieu avait promis une postérité du règne de David à jamais.On peut comprendre que Dieu a respecté Sa parole puisque Jésus, qui règne en tant que Dieu-Homme est de la postérité de David.Son père, David, a été premier ministre longtemps.
David avait toujours eu une foi profonde. Ce qui ne l'empêcha pas d'avoir un super béguin pour la femme d'un de ses officiers qui devint enceinte de lui. David s'arrangea pour envoyer le mari au front le plus difficile à tenir pendant la guerre. Le mari y mourut.

David regretta son geste, il fut pardonné par Dieu mais Dieu lui dit que ce serait son fils qui Lui construirait un temple au grand regret de David.
Pendant l'exercice de sa fonction publique, le père de Salomon (version 2014) a, semble-t-il, eu une relation hors mariage qui ne fut jamais prouvée.

Cependant, le mari d'une dame qui était connue du premier ministre David décéda d'une mort suspecte sans que les enquêtes puissent élucider quoi que ce soit.
ÉLECTION DE SALOMON COMME ROISON ÉLECTION COMME PREMIER MINSTRE
Dès son élection comme roi, Salomon se rendit au Temple. Dieu lui parla. Il lui demanda ce qu'il désirait : la richesse, la gloire, le succès sur ses adversaires, la paix ? Salomon lui répondit : « Rien de tout cela, Seigneur, Je désire uniquement la sagesse de bien gouverner mon peuple. » Dieu lui répondit : « Parce que tu n'as demandé que cela, tu auras la sagesse ainsi que la richesse, la gloire, le succès sur tes adversaires et la paix Le parti de Salomon (version 2014) a gagné les élections et il en est le chef, donc il est Premier Ministre. En très bon chrétien catholique pratiquant, il va voir Dieu à l'église dans le but de bien assumer sa nouvelle fonction.

Dieu, tellement satisfait de voir son humilité vis-à-vis sa fonction qui a pour seul but de servir ses concitoyens, Il le gâte de Ses dons : sagesse pour bien gouverner, richesse économique pour son peuple, renommée internationale de son pays qui réussit à se sortir de la crise...
LA SAGESSE DE SALOMON EN ACTIONLA SAGESSE DU PREMIER MINSTRE SALOMON
Un jour, deux mères sont en contentieux l'une de l'autre : elles réclament toutes deux le même enfant naissant. Salomon doit arbitrer le conflit. Devant des faits qui se contredisent tellement, Salomon avise les deux mères qu'il coupera le bébé en deux afin que CHACUNE d'elles en ait une moitié. La vraie mère s'écrie, hurle même de lui laisser son enfant plutôt que de le faire mourir. Salomon se rendit compte que, par ce subterfuge, qui était la vraie mère.

La reine de Saba (Éthiopie ou Érythrée aujourd'hui) entend parler de la sagesse de Salomon. Elle n'ose le croire. Curiosité féminine, elle entreprend le voyage pour venir le visiter avec des énigmes (devinettes) qu'elle avait préparées pour la circonstance. Salomon résolut tous ses énigmes !
Dès son entrée en fonction, les premiers à venir le rencontrer furent les grands banquiers de Wall Street, le Fonds Monétaire International. Leur visite suivait une décision qu'il avait prise, à savoir de ne pas renflouer les banques de son propre pays vouées à la faillite. Selon lui, l'erreur provenait d'une mauvaise gestion des banquiers, pourquoi alors les citoyens devraient être pénalisés en renflouant leurs coffres ?



Le FMI, les grands banquiers de Wall Street, les médias de son propres pays prédisaient une faillite économique totale du pays avec aucune aide monétaire extérieure et une dégradation de la cote de crédit de son pays.

Il leur tint tête à tous !

La sagesse de ses décisions fut tellement grande que son pays fut le premier à sortir de la crise et à bénéficier d'une saine croissance économique (voir l'expérience de l'Islande qui est identique à ceci).

On vint de partout dans le monde pour s'enquérir des moyens qu'il avait pris pour s'assurer de ce succès. Tous les grands journaux politiques et économiques le titraient à la une à cause de ses succès.
GRAND DÉRAPAGE DE SALOMONGRAND DÉRAPAGE DU PREMIER MINSTRE SALOMON
Le Roi Salomon aimait beaucoup les femmes. Les femmes exotiques ou étrangères. Il y en avait beaucoup dans sa cour. Chacune d'elle, à leur tour, lui disait : « Salomon chéri, aide-moi à me rappeler mon pays d'origine. J'en ai parfois la nostalgie. Si tu me construisais un petit autel à mon dieu sur les collines de Jérusalem, je pourrais alors visiter la divinité de ma culture. »

Salomon acquiesça à leurs demandes et fit construire plusieurs autels à d'autres Dieu que celui d'Israël.



Salomon prit cette décision alors qu'on dit dans la Bible que Dieu lui était déjà apparu par deux fois !
Le Premier Ministre a commencé à aimer la gloire qui l'entourait. Par ailleurs, il avait un faible envers les femmes qui le côtoyaient; ces dernières étaient à ses pieds tant elles admiraient sa réputation rendue internationale.



Parmi celles qu'il aimait le plus, il y en avait deux qui chapeautaient des commissions parlementaires dont l'objectif respectif était de préparer des lois pour leur adoption au Parlement : l'un de ces projets portaient sur le « Libre choix de disposer de son corps » (entendez l'avortement) et l'autre sur le principe de « Mourir dans la dignité » (entendez l'euthanasie). Les autels modernes aux faux dieux...

Désirant plaire à ces dames, il accepta même de participer à des marches populaires sur ces sujets.
CONSÉQUENCES DU DÉRAPAGE DE SALOMONCONSÉQUENCES DU DÉRAPAGE DU PREMIER MINSTRE SALOMON
Salomon a rompu son alliance avec Dieu qui lui demandait de ne pas avoir d'autres dieux que LUI. Dieu est JALOUX de sa prérogative d'être le SEUL et UNIQUE Dieu. Dieu rompit aussi son alliance avec Salomon : Dieu lui avait promis la paix, Il lui suscita des ennemis, beaucoup d'ennemis. À un de ceux-là, Jéroboam, le prophète Ahias, qui portait un manteau neuf, le mit par terre et le déchira en douze morceaux représentant les douze tribus d'Israël. Il dit à celui-ci de prendre dix morceaux qui représentaient dix tribus sur lesquels il règnerait. Quant au fils de Salomon, il ne lui resterait qu'une tribu, celle qui est à Jérusalem. La douzième tribu ne possède pas de terres, ce sont les Lévites qui sont dédiés au service du culte au Temple.

Salomon régna à Jérusalem pendant 40 ans. C'est lui qui fit construire le Temple de Dieu à Jérusalem.
Comme un feu roulant, les catastrophes de tous genres se sont abattues sur le pays du Premier Ministre : inondations, verglas, sécheresses, disputes et conflits avec les gouvernements voisins, chômage rendu endémique, impossibilité presque d'emprunter sur les marchés à cause de ses décisions initiales, protestations variées sur les frais scolaires, sur le refus de l'avortement et de l'euthanasie, travail au noir endémique privant de revenus la société, divisions dans la société comme jamais...

Le Premier Ministre démissionna pour des raisons de santé et pour un retour à ses devoirs familiaux...

Petite réflexion en guise de conclusion

Pensez-vous que nous sommes plus forts
que le Roi ou le Premier Ministre ?

Pensez-y : Dieu est apparu deux fois au Roi Salomon. Salomon l'a vu, il a pu sentir l'Amour de Dieu à plein. Il me semble que ça ne s'oublie pas ces événements dans une vie, non ?

Et quand tu as vu la Sainteté parfaite devant toi, il me semble que tu dois être tenté de l'imiter, non ? Plus facile à imiter quelque chose que tu as vu, non ?

Chanceux en plus ce Salomon, il a reçu le don de la Sagesse. Vous, l'avez-vous ce don ? Sachez qu'il ne vient pas avec l'âge...

Quant à notre Premier Ministre, est-ce que ça ne vous fait penser à certains politiciens qui se disent chrétiens et qui favorisent des décisions contraires à la Volonté du Christ ?

Est-ce que l'adage qui dit que « le pouvoir corrompt et le pouvoir absolu corrompt absolument » s'applique ici ? Est-ce que tout argent, toute gloire, toute renommée, toute puissance peut monter à la tête, flatter l'orgueil de l'individu et lui faire oublier la raison pour laquelle il les détient : servir les autres...

Prenez garde de croire que ça n'arrive juste aux autres...
Ce serait votre perte...

Nous sommes tous des petits rois
dans notre petit monde personnel
et nous sommes aussi fragiles
que Salomon ou le Premier Ministre.

Seule la prière, la confession ainsi que l'Eucharistie
peuvent nous garder humbles.