lundi 20 janvier 2014

Pour ceux qui ont des soucis financiers...

CONTEXTE : L'Apôtre Pierre vient de recevoir un avis de cotisation pour ses impôts à payer au Temple. C'est la surprise totale. Il n'a pas l'argent, ça bouscule tout son budget. Est-ce que ça vous ressemble ? Factures surprises ? Manque d'argent ? Et voici ce que Jésus lui dit :

Mathieu 17:27

... Va à la mer, jette l'hameçon, et tire le premier poisson qui viendra ; ouvre-lui la bouche, et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi.

Imaginez que vous êtes Pierre juste un instant :

Quitteriez-vous Jésus pour lui obéir ?

Ne trouveriez-vous pas un peu loufoque cette demande de Jésus : prendre ma canne à pêche, aller sur le bord du lac et tirer la ligne au loin ? Et si jamais il y a du poisson à part de ça !

Auriez-vous assez de foi pour lui obéir sans poser de questions ?

L'auriez-vous fait sans sourciller juste un peu ?

Ne vous méprenez sur mon propos : l'équivalent moderne du poisson qui a dans sa bouche une grande valeur de monnaie n'est pas le billet de loterie d'aujourd'hui. Jésus ne vous a jamais demandé d'acheter un billet de loterie qui est un grand scandale des gouvernements pour appauvrir davantage ses pauvres.

Mais pourquoi donc avons-nous des soucis concernant l'argent ?
Et on pourrait ajouter des soucis concernant
notre santé, nos enfants, nos petits enfants, que sais-je ?

N'est-ce pas pour une de ces raisons suivantes :

  • Nous tentons de tout remédier par nous-mêmes ? En somme, nous avons encore plus confiance en nos propres moyens qu'en ceux de Jésus et de sa Mère... Et dire que Jésus à créé tout l'univers et qu'il tient la Planète Bleue dans la paume de Sa Main ! Hum ! Fatiguant de se rappeler ça !

  • Peut-être que vous admettez le paragraphe précédent mais que vous trouvez que vous êtes si petits sur cette planète que vous passez inaperçus et que vous ne comptez pas pour Jésus et Maman Marie... Mais n'oubliez-vous pas que Jésus a dit qu'Il serait avec nous tous les jours jusqu'à la fin... Que Son Père et Lui viendraient faire leur demeure en vous... Oui, oui, en VOUS... IL EST EN VOUS !

    Et voici ce qu'Il a dit Lui-Même lorsqu'Il est venu nous visiter :

    « Regardez les oiseaux du ciel :
    ils ne sèment ni ne moissonnent,
    et ils n'amassent rien dans des greniers ;
    et votre Père céleste les nourrit.
    Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? »

    Mathieu 6:26

    J'en vois déjà répliquer :

    « Oui mais les oiseaux n'ont pas
    de factures à payer
    ni de dettes à rembourser ! »

    Pour ceux qui pensent ainsi, il y a des chances que l'anxiété demeurera chez elles. Leur foi est faible et elles comptent encore sur leurs propres moyens pour s'en sortir. Il ne sont pas abandonnés complètement aux Deux Coeurs Unis. L'abandon, on en parle tellement souvent mais pratiquement ça veut aussi dire que nous leur abandonnons toutes nos préoccupations financières.

  • Autre raison peut-être : vous admettez les deux paragraphes précédents, à savoir qu'Il est Tout Puissant et qu'Il demeure en vous mais vous ne croyez que ces problèmes si matériels ne le concernent; après tout, n'est-il pas là pour votre âme seulement ? Ma réponse : Jésus et Sa Mère ne sont pas des personnes qui aiment par sections ! Ils nous aiment au complet DANS TOUT CE QUE L'ON VIT.

La réponse donc au titre plus haut « pourquoi donc avons-nous des soucis » est double : nous avons peu de foi en Jésus et en Maman Marie, les deux Coeurs Unis, et Satan utilise à ses fins ce peu de foi: il creuse la plaie davantage, il crée de l'angoisse, de l'anxiété à nous en rendre malades.

Je n'invente rien, vous l'avez tellement entendu souvent : « l'anxiété, l'angoisse ne vient pas de Dieu ». Qui est-ce donc qui vous torture en vous remâchant vos préoccupations constamment ?

Oui mais comment je fais alors pour m'en sortir ?

Maman Marie nous l'indique dans ce merveilleux passage de la Voyante Effacée en date du 13 juillet 2012 :

« Lorsque vous entrez dans Mon Cœur Immaculé, vous devez toujours laissez votre anxiété là. Vous devez me donner vos fardeaux. Je les veux. Pour vous, ils sont des poids lourds. Pour moi, ils sont comme de très petites plumes que je soulève facilement. Pour vous, ils représentent de très grandes difficultés, pour Moi, ils sont joies, la joie d’une mère qui libère ses Enfants.»

« Quand vous entrez dans Mon Cœur, assurez-vous d’apporter tous vos fardeaux. En Me les mentionnant, vous vous souviendrez de d’autres et vous constaterez tout le mal qu’ils vous font. Ceci n’est seulement que la première étape. Vous devez me laisser vos fardeaux. Ce sont vos cadeaux pour Moi.»

« Si votre prière est terminée et que vous quittez mon Cœur pour vos tâches, je serai désappointée si vous rapportez quelqu’anxiété avec vous. Si c’est le cas, alors revenez, revenez et revenez encore dans Mon Cœur jusqu’à ce que tout soit derrière vous. Ma paix vous inondera et vous M’en remercierez.»

Plus votre foi grandit en Jésus et en Maman Marie
Plus l'anxiété disparaît
Vous savez ? Ce « deux de pique » qui vous assaille toujours...
Il vous quittera n'ayant désormais plus rien à faire avec vous.

Dès que l'anxiété montait en moi...
je chantais ou je marmonnais toujours ce petit refrain :

« Le Seigneur est Mon Berger
Rien ne saurait me manquer... »

Que j'ai chanté et que je chante encore ce refrain !

-----------------------------------------------

Oui mais pourquoi ça m'arrive à moi ?
Tous mes amis vivent bien
même s'ils ne sont pas dans l'opulence.
Pourquoi moi ?

Peut-être que vous n'aimeriez pas avoir les problèmes qu'ils vivent ! Il est faux de penser qu'il y a des gens qui sont épargnés de souffrances.

Lorsque la souffrance est donnée à Jésus et à Maman Marie, elle est donnée, elle n'est pas partagée avec eux, elle est donnée.

Peut-être que Jésus a choisi ce type particulier de situation pour vous parce qu'Il sait beaucoup mieux que nous-mêmes ce qui peut nous faire grandir dans la foi. Voyez à ce propos l'article suivant : Être pauvre comme Job, c'est voulu ça ?.