mardi 14 janvier 2014

J'ai l'impression de ne pas avancer...

Drôle de rêve : j'étais dans un hôpital et pourtant je n'étais pas malade. Je suis debout en plein centre d'un carrefour qui réunit toutes les unités de soins; c'est dire des va-et-vient qu'il peut y avoir.

Soudain une infirmière s'approche de moi, je sentais dans mon rêve que c'était une fervente croyante, elle me dit : « J'ai l'impression que je n'avance plus. Partout, ici à l'hôpital, dans ma famille et chez mes proches, on ne croit plus du tout; je me sens tellement seule. »

J'ai juste le temps de lui dire : « Non... non... vous avancez, mais oui, vous avancez...». J'avais tout mon petit propos prêt à lui servir pour soutenir ma thèse qu'une autre infirmière arrive. Elle me dit la même chose : « J'ai l'impression que je n'avance pas. » Elle ne me laisse pas le temps de répondre qu'elle me présente un livre et me dit : « Que vous allez aimer ce livre ! C'est extraordinaire la tendresse que l'on y retrouve... ». Voulait-elle me donner ce livre ? Pensait-elle que je me l'étais procuré ? Je ne sais pas.

Le rêve se termine ainsi.

-----------------------------------

Mais que leur aurais-je dit au juste ?

Le temps de l'apostasie générale

Que c'est bien normal de se sentir seul en ces Temps de la Fin où l'apostasie ( Temps où l'immense majorité abandonne Dieu ) prévaut. À meilleure preuve, n'est-ce pas Jésus qui dit : « Quand le Fils de l'Homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? ». Si Jésus se demande cela, je crois qu'il n'en restera pas beaucoup qui croiront et vous deux, chères infirmières, le constatez et en souffrez justement.

Mais vous n'êtes pas seules !

Parole réconfortante de Jésus pour ceux qui conserveront leur foi pendant cette apostasie généralisée : « Je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,20)

Et quand se sent-on seul ? C'est quand on oublie que Jésus nous habite et qu'il est notre meilleur ami avec qui on peut converser. Mais on ne sait pas tous converser avec Lui malheureusement; il faut l'apprendre...

Vous êtes les seules lampes !

Vous êtes des lampes allumées pour toutes les autres qui sont éteintes. Et votre lumière éclaire d'autant plus que vous communiez souvent. En effet, n'est-il pas dit que Jésus est la « Lumière du monde ». Ce n'est pas juste une façon de parler, c'est vrai que Jésus est la Vraie et Seule Lumière.

Et si Jésus, la Vraie et Seule Lumière, habite en vous, ne pensez-vous pas que vos âmes soient illuminées ?

Et comment faites-vous pour garder votre lampe allumée ? Par l'huile de la prière, de la méditation ou des beaux livres, et de la fréquente communion et confession.

Et ce ne sera pas de tout repos... Dommage à dire mais c'est ainsi..

Vous êtes les seules témoins de la présence de Jésus dans cet hôpital. Et ne pensez pas que ce sera de tout repos, non... Car les temps de la fin seront encore plus difficiles que jamais pour vous ... Pourquoi suis-je si peu optimiste ? Voici le réponse qui nous vient de l'Évangile de Jean :

Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées;Jean 3, 20.

De fait, on assiste à un choc terrible présentement entre la Lumière et les Ténèbres.

Donc, on haïra votre lumière. Et plus il se fera de mal par une personne, plus cette personne haïra votre lumière. Jean ajoute que cette haine provient du fait que la personne qui est dans les ténèbres craint que ses oeuvres ne soient dévoilées.

« De crainte que ses oeuvres ne soient dévoilées.»

Mais que veut-dire au juste ce bout de phrase. Voici un petit exemple pour tenter de comprendre :

Deux infirmières sont au kiosque des médicaments. Pendant qu'elles complètent leur plateau respectif pour fin de distribution aux malades, l'une d'elle qui vit en union libre après avoir divorcé civilement de son premier conjoint demande à l'autre : « Et toi ? Tu n'as pas d'amoureux ? »

L'autre lui répond : « Tant que je n'aurai pas de prétendant qui voudra accepter de vivre la chasteté tant qu'on ne sera pas marié religieusement, je n'aurai pas d'amoureux. Et Dieu sait comment il est difficile de nos jours de connaître un tel homme. »

De deux choses l'une de la part de la première infirmière : ou bien elle traite cette infirmière de bigote, d'arriérée, de personne qui n'a vraiment pas évolué, ou bien elle fout le camp en silence et ne lui parlera plus jamais.

Et pourquoi est-elle si indisposée ? Parce que son « oeuvre » de vivre en union libre a été dévoilée par les vérités énoncées par la deuxième.

Mais si vous saviez à quel point vous avancez !

De demeurer une mèche qui brûle et qui ne devient pas fumante est un exploit en soi dans le monde que l'on vit. Et, pour rester brillantes, vous devez approfondir votre intimité avec Jésus qui est rendu votre seul ami.

Vous vous devez d'intensifier votre relation avec Jésus sinon vous tomberez au champ. Or, le fait d'intensifier votre relation est une grâce en soi : qui a perdu au change en haussant la qualité de sa relation avec Jésus ?

La Lumière qui réside en vous en bouleverse plusieurs; vous vous faites éclabousser certes. Mais qui a dit que celui qui sème sera le même qui récoltera ? Personne. « Autre est celui qui sème, autre est celui qui récoltera ».

Vous êtes des « semeuses » de Lumière dans vos environnements respectifs. Bien sûr que ça cause tout un choc. Dans combien de temps cette infirmière reconsidérera son « union libre » ? Qui sait ?

De nos jours, en ce temps de l'apostasie généralisée, il n'y a pratiquement plus de martyrs physiques mais il y a tant de martyrs de l'esprit comme vous deux. Offrez vos souffrances quotidiennes de tension que vous vivez partout pour les âmes qui sont dans les ténèbres justement.

Vous ne les observez pas comme telles ces âmes qui sortent des ténèbres à cause de vos souffrances offertes, mais il en sort ! Vous ne pouvez voir à quel point vous avancez !