dimanche 5 janvier 2014

Avis important aux gens seuls : vous n'êtes pas seuls !

Anecdote vécue par Vassula Ryden

Vassula vivait seule. Un jour, elle recevait une locution de Jésus qu'elle transcrivait sur papier assise à son secrétaire. À un moment donné, elle interrompt sa transcription et dit : « Pardon, Seigneur, mais il faut que j'aille faire la vaisselle. » Et Jésus de répondre : « Non Vassula, « on » s'en va faire la vaisselle ensemble... et « on » reprendra plus tard ».

---------------------------------------------------
Ah ! Que je vous vois venir avec vos gros sabots ! « Oui, mais elle, c'est une inspirée tandis que nous, nous sommes du monde bien ordinaire... Jésus ne nous parle comme ça.»

« Ah ! Vous pensez ?... Voyons un petit peu plus clair dans tout ça...»

Vous souvenez-vous ce que l'Église nous enseigne et qui nous vient d'une épitre de Saint Paul : «  Ne savez- vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous tenez de Dieu et que vous ne vous appartenez pas? En effet, vous avez été rachetés à un prix élevé. » 1 Co 6,19-20.

Le Saint-Esprit n'est pas à 30 mètres dans les airs,
il est dans notre corps. Et de un.

Vous souvenez-vous ? On dit que Dieu est UN :
Père, Fils et Saint-Esprit.

Donc Le Père et Le Fils sont aussi dans notre corps. Et de deux.

Est-ce que vous continuez à penser qu'il y a juste Vassula qui peut parler à Dieu ? Ne pensez-vous pas que Jésus, Lui le Tout Puissant, n'est pas capable de vous parler ?
Il est dans votre corps !

De fait, cette phrase de Saint Paul était mentionnée pour inviter les fidèles à demeurer chastes et purs. En effet, quand Dieu est en toi, tu dois être Amour comme Lui-Même est Amour. Et il n'y a rien de plus contraire à l'Amour, qui ne cherche qu'à se donner et à s'oublier, que de pratiquer quelqu'autosatisfaction égoïste que ce soit. Mais je n'élabore pas davantage sur ce sujet parce qu'il n'est pas l'objet de mon propos.

Plantons deux clous supplémentaires dans cette démonstration !

Voyez ce que la voyante Lumière de Marie écrit le 1 décembre 2013 : « Je vis en chacun de vous, dans chaque mouvement, dans chaque battement du coeur humain, dans chaque regard, dans chaque souffle... Mon Royaume est en vous. » Jésus dit ailleurs « qu'Il aime tellement l'homme qu'il ne peut pas s'en séparer ».

Ça commence à être fatiguant de ne pas Lui parler. Qu'en pensez-vous ?

Et il y a cette bonne dame pieuse italienne d'origine de St-Léonard (quartier de Montréal) à qui Jésus avait dit il y a quelques années:

Ce n'est pas le chien qui est le meilleur ami de l'homme... c'est Moi !

Oui mais comment peut-on placoter avec Jésus
en dehors des temps de prières plus formels ?

Il nous faut régler un point avant. Pourquoi Jésus ne pourrait-Il pas nous parler comme vous et moi parlons ? Il l'a bien fait avec les Apôtres. Pourquoi est-ce si compliqué maintenant ? Pourquoi d'ailleurs est-il invisible ? C'est exactement dans le même ordre de questions. D'ailleurs, si on pouvait le voir et l'entendre, il nous semble que ce serait plus facile de L'aimer, qu'il y aurait beaucoup moins de pécheurs... Pourquoi ? pourquoi ? hein ?

Ma petite réponse de Nul est la suivante : l'homme est la seule créature que Dieu a créé dans l'univers qui possède la liberté. Comment se manifeste cette liberté ? C'est par le droit de choisir, c'est notre « libre arbitre » que nous disons. Si nous voyions Dieu et L'entendions comme on se parle, on Le trouverait tellement Beau et tellement Suave dans Sa Voix qu'on ne pourrait pas résister à tant de beauté. Donc on L'aimerait parce qu'Il est beau et suave et non pas pour la doctrine évangélique qu'Il nous a laissée et qu'il nous demande d'appliquer. On n'apprendrait pas davantage à s'aimer les uns les autres, par exemple. En somme, Dieu ne nous laisserait pas la liberté de choisir, Il s'imposerait par sa Beauté et ne respecterait pas de ce fait notre libre arbitre. Mais si, de notre propre volonté, de notre propre libre arbitre, nous désirons Lui parler, c'est certain qu'Il acquiesce à cette aspiration et qu'Il nous parle.« Frappez et on vous ouvrira ».

Voyons maintenant comment entendre Jésus même s'Il ne parle pas comme nous, Il désire tant nous parler. Nous n'aborderons pas dans cet article les autres formes de communication que Dieu peut employer comme Sa venue dans certains de nos rêves ou les étincelles ou « flash » de lumière et de compréhension que Son esprit peut nous donner en un millième de seconde sur une situation donnée. Nous nous contenterons ici du « Coeur à coeur » que l'on peut vivre avec Jésus.

Voici quelques principes de base pour une écoute de Jésus dans notre coeur :

  • Avez-vous déjà entendu cette phrase ? « Baisse la télé, on ne s'entend plus... » Imaginez... On se dit ça entre nous... Pensez-vous que cette prescription est encore plus importante quand on veut placoter avec Jésus ?

  • Les gens seuls sont avantagés ! Ils peuvent placoter tout haut avec Jésus sans passer pour fous faute d'entourage ! Alors ne vous gênez pas.

  • Au début, c'est comme n'importe quoi : il faut de l'exercice pour devenir adroits. Pas facile d'entendre Jésus : Il est caché derrière un voile et souffle légèrement Ses Courtes Paroles directement dans votre coeur. Écoutez votre coeur, n'écoutez pas vos oreilles. N'oubliez pas : Jésus est en dedans de nous.

  • Jésus préfère de beaucoup des affirmations d'amour, de joie et de nos tracas que des questions comme telles. « Jésus, je suis content de faire la vaisselle avec toi ! » par exemple. Ou bien n'hésitez pas à parler de vos tracas : « Jésus, le téléphone que je viens de recevoir m'a troublé. On dit toutes sortes de méchancetés sur moi depuis hier, semble-t-il »

    Souvent, les questions que l'on est porté à poser à Jésus remettent en question l'abandon de tout notre être qu'on Lui a fait. On peut manquer de confiance en Lui et on veut tout savoir. Dans ces circonstances, ne vous en faites-pas, Il ne vous répondra pas !

  • Au début, quand vous avez de la difficulté à L'entendre, demandez-Lui un signe. Exemple : « Jésus, après la vaisselle, est-ce que je devrais continuer la transcription que l'on a commencée ou bien je devrais aller visiter maman ? Fais-moi un signe de Ta Volonté parce que j'ai de la difficulté à t'entendre. Et aide-moi à T'entendre aussi.»

  • Ne vous attendez pas à des paroles clairement formulées par une bouche. Non. Comment vous dire ? Est-ce qu'il vous arrive parfois de passer à quelque part et de sentir un brin d'air qui circule ( une « petite draft » comme on dit au Québec !). C'est un peu comme ça mais ce n'est pas externe, ce n'est pas perceptible par aucun des sens mais c'est une petite effluve, un petit courant doux et tendre qui se déverse dans notre coeur... à l'interne mais pas au cerveau... au coeur.

    « Ouais... Bien beau en théorie tout ça mais...»

  • « Ouais... Bien beau en théorie tout ça... Mais comment je fais pour savoir si ce n'est pas ma propre pensée, ma propre imagination qui déborde, ma conscience qui me parle ou un certain « Deux de pique » qui me fait tout simplement des suggestions ? »

    Réponse : c'est bien normal, quand on n'est pas habitué, d'avoir cette interrogation. D'ailleurs, le « Deux de pique », justement, va sûrement vous entretenir ce doute un petit moment jusqu'à ce que vous deveniez adroits. J'ai découvert, en effet, qu'il n'aime pas trop qu'on apprenne à converser avec notre Créateur qui est aussi notre Grand Ami, notre Grand Frère. Il va s'immiscer au début mais ne vous en faites pas. Il est vraiment juste un « Deux de pique » ! Et n'oubliez pas que vous pouvez toujours demander à Jésus un petit signe pour vous confirmer ce que vous avez entendu. Il désire tellement entrer en conversation avec vous qu'Il va le faire.

    Voici quelques petits conseils pour vous aider à discerner le « Deux de pique » de l'« As du Coeur » qu'est Jésus !

    — Assez facile de distinguer les paroles de Jésus de votre propre pensée, de votre propre conscience ou de votre propre imagination : Jésus va utiliser un vocabulaire ou des paroles qui ne ressemblent pas à vos paroles habituelles que vous utilisez. N'ayez crainte, Il n'utilisera pas des mots du dictionnaire que vous n'avez jamais entendus. Non pas du tout. Mais Il s'écartera juste un tantinet de votre langage usuel, juste un petit peu pour vous signifier que c'est Lui qui vous parle. Mais ça ne s'écarte pas trop de votre langage, vous ne serez pas perdus...

    — Quant à savoir si c'est le « Deux de pique » qui vous fait des suggestions, n'ayez crainte, vous apprendrez à le discerner rapidement : quand les paroles entendues dans votre coeur engendrent du trouble, devinez qui vient de vous parler ! Quand les suggestions faites, même au nom du bien, du plus grand Bien général même, favorisent une satisfaction personnelle égoïste, devinez qui vient de vous parler ! Quand, au contraire, les suggestions reçues semblent tellement bonnes mais vous obligent à vous dépasser, non, c'est mal dit — à vous défoncer, devinez qui vient de vous parler ! C'est celui qui vous hait et qui veut votre perte.

    Vite dans ce cas, vous demandez à Jésus de vous recouvrir de Son Sang. Le « Deux de pique » n'est aucunement capable de demeurer là où le Sang de Jésus est... Il se déguise rapidement en courant d'air...

Et vous pensez peut-être que Jésus va être passif devant votre initiation ? Détrompez-vous... Il es tellement heureux de pouvoir communiquer avec vous, d'avoir trouvé un ami en vous avec qui Il peut échanger qu'Il va faire son bout de chemin pour se faire comprendre. Il ne vous parlera pas plus fort, non. Mais il va vous disposer à mieux L'entendre.

Avez-vous déjà entendu ces expressions ?

« Priez sans cesse »
« Soyez en prière incessante »

Vous disiez-vous comme moi ?

« Wo ! Wo ! Comment ça prier sans cesse ? »

Vous savez quoi ?

En Lui parlant ainsi, vous êtes en prière incessante
Car... prier, c'est parler (ou peut-être placoter ! ) avec Dieu

L'ensemble de ces principes s'applique en automobile
pourvu que la radio... vous savez quoi...

Avis important aux gens seuls : vous ne serez plus jamais seuls !