mardi 8 juillet 2014

Le Chrétien « hybride... » vous connaissez ?



Un cas vécu

Une chrétienne très pieuse a décidé par « elle-même » (sa volonté quoi !) de déménager à Varennes pour se rapprocher de ses enfants.

Elle disait que son logement actuel était infesté de mauvais esprits, qu'elle n'en pouvait plus, qu'elle tomberait en dépression si elle continuait à vivre là. Elle demeurait à ce moment à Trois-Rivières.

Comme elle n'avait pas avisé sa propriétaire au bon moment, elle était sujette à la dédommager fortement pour son départ. Elle avait vu son futur logement et elle était obsédée d'aller y vivre. Tous les mauvais esprits resteraient, à son avis, là où elle résidait présentement.

Elle demanda à son groupe de prière de « prier pour son déménagement à Varennes ». La pauvre animatrice, pas mieux, acquiesçait à sa demande plutôt que de lui dire qu'il fallait prier davantage pour faire la Volonté de Dieu et non la nôtre.

Cette dame achetait des billets de loterie pour avoir suffisamment d'argent pour déménager. Assistée sociale, elle n'avait même pas suffisamment de sous pour envoyer son avis de cessation de son bail par courrier recommandé.

Elle consultait par ailleurs une voyante pour savoir si elle déménagerait. Cette voyante lui a dit que si elle ne déménageait pas, elle tomberait dans une profonde dépression...

En grattant un peu plus, on apprend deux choses : 1) qu'un voyant lui téléphone tous les jours environ 15 minutes 2) Que ça fait plus de 14 ans qu'elle consulte des voyants...

Dieu est jaloux !

Les voyants

Qui n'a pas été plongé au fond du puits des épreuves de la vie ? Cette pauvre dame l'est sûrement. Il est certain que ses 14 années de consultation des médiums l'ont marquée au plus profond de son âme; les mauvais esprits ne sont pas nécessairement juste dans son logement actuel, ils peuvent aussi résider en elle et elle les voit partout.

« Oui, mais ces voyants m'ont dit
tellement de choses vraies dans le passé ? »

RÉPONSE : Et s'ils disaient seulement des choses fausses, y retourneriez-vous les consulter ?

Le malin est futé : il vous donne certes des choses vraies mais y glisse ses faussetés pour vous perdre. Le pronostic de cette voyante qui lui promet une dépression sévère si elle demeure au même endroit est un bel exemple des turpitudes du Malin.

Ces voyants invoquent les esprits... Croyez-vous que les Archanges Michel, Gabriel et Raphael descendent du Ciel à la demande du voyant ? Alors d'où viennent-ils, ces esprits ? Ah certes, on vous raconte une ribambelle sur ce sujet... Mais n'oublions pas une parole de Jean : « Quiconque ne confesse pas le Fils (Jésus), n'a pas le Père. » Très rare chez ces voyants de voir un crucifix à moins qu'il ne soit pas bénit, très rare de voir un voyant confesser le Nom de Jésus.

Nos bons frères et soeurs qui consultent les voyants sont dans le puits des épreuves de la vie habituellement. Ce qu'il faut qu'il soit compris, c'est que les mauvais esprits désirent que vous y restiez en amoncelant encore plus de troubles dans votre puits (âme) plutôt que de vous en sortir lorsque vous consultez des voyants. Seul Dieu peut vous en sortir : « Sa Main n'est jamais trop courte » comme Il a dit à Moïse.

Les loteries

Cette pieuse chrétienne achetait aussi des billets de loterie parce qu'elle espérait ainsi pouvoir financer son déménagement. Je vous vois rire en coin vous disant qu'il y en aurait pour plusieurs années si elle se devait se fier à la loterie pour déménager. Vous avez raison mais combien y-a-t-il de personnes qui se sentent au désespoir et qui pensent ainsi ? Tellement dans le désespoir que même certaines personnes chrétiennes n'arrivent plus à croire en Jésus... Le désespoir les obnubile. Les loteries, les voyants, c'est plus concret pour eux que la foi en Jésus...

Quand on dit dans le Notre Père : « Donne-nous notre pain quotidien », est-ce qu'on adresse cette demande à l'entreprise de loterie ou à Dieu ? Encore ici, l'attrait des loteries, entre autres attraits, consiste à un si petit déboursé pour une si grande somme qui peut être gagnée qu'on se fait attraper.

Mais, si l'on considère les loteries bien rationnellement, on découvre que votre chance (probabilité) de gagner est inférieure au fait de prendre l'annuaire téléphonique de Montréal, Paris ou Bruxelles et de tenter, les yeux bandés, d'aller pointer votre propre nom.

Chose certaine, vous n'accepteriez pas de me donner vos sous pour faire cette expérience à votre domicile. Je deviendrais riche rapidement. C'est ce que vous faites présentement : vous engraissez les entreprises de loteries inutilement.

Mais, beaucoup plus sérieusement maintenant, vos participations aux loteries dénotent un manque de confiance sévère envers Dieu. Vous Lui faites peu confiance dans l'obtention de votre pain quotidien.

« Et le remboursement de mes dettes alors ? » me direz-vous...

RÉPONSE : Mais depuis quand Sa Main serait trop courte ?

N'avez-vous pas remarqué ce que Jésus dit à tous ceux et celles qu'il a guéri : « VA, TA FOI T'A SAUVÉ ».

Pensez-vous avoir assez de foi pour que Dieu vous sorte du puits de vos épreuves de vie présentement ? Plusieurs se sentent tellement en désarroi qu'ils dispersent leur confiance partout : voyants, loteries, drogues et, oui, Dieu comme cette dame très pieuse. On tire tous azimuts sur tout, ce qui fait de nous des chrétiens « hybrides » ou avec une foi disparate qui n'attirent pas tellement la phrase de Jésus : « VA, TA FOI T'A SAUVÉ ». Jésus voit bien dans notre coeur que nous investissons partout.

Dieu est jaloux. Il le dit tellement souvent dans l'Ancien Testament. Mais nous comprenons mal la jalousie de Dieu, elle n'est vraiment pas semblable à ce que l'être humain peut éprouver.

Dieu ne veut pas partager Sa Place dans notre coeur avec de faux dieux qui ne possèdent même pas la respiration. C'est eux ou Lui mais pas les deux. Et si vous vous adonnez à écouter les voyants et à jouer à la loterie, vous Lui signifiez ainsi que vous n'avez pas tellement foi en Lui. Comment pourra-t-il pouvoir vous dire : « VA, TA FOI T'A SAUVÉ ».

Conclusion : suite et fin du cas vécu

J'ai dit à cette dame qu'elle ne pouvait pas être « hybride » et qu'elle devait choisir entre Dieu et tous ces faux dieux (voyants et loteries).

Elle m'a répondu que c'était « dur à faire ».

Mais elle n'est pas la seule à trouver difficile de se débarrasser de ces esclavages. Cette pauvre dame me fait penser à ces gens qui passent sur un pont et qui regardent l'eau. Elles sont attirées énormément par l'eau même si elles savent que ce serait probablement leur mort d'y plonger. Il leur faut une immense volonté pour résister à cette attirance néfaste.

La terrible épreuve d'être au fond du puits des épreuves de vie constitue une occasion pour refaire confiance en Notre Papa d'Amour qui peut nous en sortir. Mais il faut grandir dans sa foi et évacuer tous les faux dieux qui nous assaillent. Et si on Lui demande, Dieu peut même nous aider à faire le ménage, à chasser les faux dieux de nos vies ( voir note ). Et vous savez pourquoi ? Parce LUI nous aime...

Finalement, la dame n'a pas déménagé.

Dieu est toujours bon : je ne crois pas que le fait de se rapprocher de ses enfants dans les dispositions dans lesquelles elle est présentement n'aurait été avantageux ni pour ses enfants ni pour elle.

----------------------------------------

Note : dans le cas précis de cette dame, le recours à Dieu par la prière n'est pas suffisant étant donné son stade assez avancé ( par exemple, elle sent des mauvais esprits dans son logement ). Il lui fut recommandé une bonne confession exhaustive auprès d'un prêtre qui jugera si une prière de libération ou bien un exorcisme mineur est approprié. La dame est allée se confesser mais, de son propre aveu, elle a « bloqué » ne pouvant avouer ses propensions à la divination et au jeu. Elle ne faisait que pleurer durant sa rencontre. Le bon vieux prêtre (80 ans) en avait vu d'autres : il lui suggéra de revenir le voir après avoir écrit à l'avance toute sa confession... mais cette dame préfère retourner voir un prêtre « plus jeune » car il la comprendra davantage selon elle. Ah ! ce que le Malin est futé !

Elle retourna voir un autre prêtre. Même blocage dans sa confession et celui-ci lui remit une adresse d'une organisation qui se spécialise dans la défense des droits des locataires ce qui l'encouragea davantage à persister dans son désir de déménagement ! Encore un trouble de plus dans son puits des épreuves de sa vie... La personne est malheureuse et le Malin en est heureux.

L'être humain s'empêtre toujours davantage dans ses malheurs lorsqu'il désire faire « sa volonté » plutôt que celle de Dieu. Le désir de cette dame de déménager en était devenu une obsession et devinez qui lui a instillé une telle obsession ...

Mais combien ! combien de personnes sont prises dans le griffes de la divination et du jeu ! Que nos prières ne les oublient pas... Que d'hybrides, ils deviennent des Chrétiens authentiques avec Dieu seul dans leur vie...