lundi 27 mai 2013

Ma compréhension du Notre Père

C'est la seule prière commune dite par tous les Chrétiens ; que vous soyez Évangélistes, Pentecôtistes, Baptistes, Luthériens, Orthodoxes, Protestants, Catholiques, etc.

Et c'est la seule prière que Jésus, donc Dieu Lui-Même, nous a enseignée. On peut donc dire que c'est une prière Divine contrairement à tous les autres prières que les saints et saintes nous ont léguées même si elles étaient inspirées par l'Esprit-Saint...

Imaginons la situation suivante : un petit garçon désire obtenir une faveur de son père. Il demande à sa maman comment la lui demander. Sa maman lui suggère les mots à dire pour persuader son père, elle qui connaît tellement son mari. Pensez-vous que le petit ne met pas ainsi toutes les chances de son côté ?

Eh bien, réfléchissez un peu dans notre cas : c'est Dieu le Fils qui nous a appris à communiquer avec le Père par le moyen du Notre Père. Pensez-vous que le Père n'honorera pas les bonnes paroles que Son Fils nous a conseillées de prononcer ? Le Père et le Fils sont plus unis que le mari et l'épouse dans mon exemple. C'est un de leurs attributs d'être UN comme Jésus nous l'a dit Lui-Même dans les Évangiles. Les paroles qu'ils nous a donc données à prononcer ont sûrement un effet persuasif auprès du Père, non ?

Conclusion
Le Père ne peut ignorer les Paroles Divines
que son Fils nous a enseignées à lui dire


On dit le Notre Père un peu trop mécaniquement parfois. Profitons de ce petit moment pour détailler chaque mot ou phrase qu'il contient. Ce faisant, vous ferez de l'analyse littéraire....divine !

Les parties composantes
de la prière
Les paroles
comme telles
Commentaires
L'adresse
À qui s'adresse notre prière
NOTRECe n'est pas dit « MON »
Mais « NOTRE »
Ce qui veut dire que le Père appartient à tous
— que nous sommes tous Ses enfants.
— Que nous sommes tous frères puisqu'ayant un même Père.
L'adresse
À qui s'adresse notre prière
PÈREQuel père donnerait du poison au lieu du poisson à ses enfants ?
Vous vous souvenez de ce passage de l'Évangile ?
C'est un vrai Papa d'Amour qui nous aime plus parfaitement que nos propres parents...
L'adresse
À qui s'adresse notre prière
qui ESDieu, c'est l'Être Suprême... L'Être... Or Un Être es, non ?
D'autant plus vrai que son vrai nom donné à Moïse, c'est JE SUIS
L'adresse
À qui s'adresse notre prière
aux CIEUXDieu est aussi Esprit..., non ?
Il EST dans le monde de l'Esprit, le monde spiriuel invisible à nos sens
Louange et Gloire à Notre PapaQue ton nom soit sanctifiéQue ton nom «JE SUIS»
soit reconnu par tous comme très saint.
Car si tous te reconnaissent saint, ils t'aimeront et te feront confiance.
Nous sommes tellement habitués à la corruption ici-bas...
Louange et Gloire à Notre PapaQue ton règne vienneQui dit règne, dit roi, non ?
Nous souhaitons donc la royauté à notre Papa sur terre
à cause de Sa très grande Sainteté.
Enfin il y aura justice, paix et bonheur.
Louange et Gloire à Notre PapaQue ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel
À qui sert un Roi très saint si le peuple est pourri ?
Le peuple doit observer ses préceptes d'amour (commandements de Dieu) pour que Son Règne vienne.
Son règne sera alors identique à celui qui prévaut au paradis.
Nos demandes maintenantDonne-nous aujourd'hui
notre pain de ce jour
Le premier pain dont on parle ici, c'est l'Eucharistie. Ensuite c'est le pain matériel.
Si Dieu nourrit les oiseaux, ne vaut-on pas plus que des passereaux ?
Pour Dieu, l'«aujourd'hui» peut signifier l'éternité.
Voyez à cette effet ce que le Père dit à son Fils : « Aujourd'hui, je t'ai engendré.»
Nos demandes maintenantPardonne-nous nos offenses
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé
Pourquoi serions-nous pardonnés
si nous nous ne pardonnons pas ?
Nos demandes maintenantNe nous soumets pas en tentation
( voir note 1 importante plus bas )
Dieu peut permettre les tentations de Satan
histoire de voir si on restera du côté de Dieu comme preuve de notre amour.
Mais ici, on demande à Dieu de ne pas flancher, de ne pas succomber. « Sa Grâce nous suffit si on le veut ».
Nos demandes maintenantMais délivre-nous du mal( voir note 2 importante plus bas ) Oui, bon Papa d'Amour, délivre-nous de Satan que l'on ne voit pas mais qui est si actif à vouloir notre perte.
Quand ton Règne viendra
on en sera délivré...enfin !
Gloire encore à Notre PapaCar c'est à Toi qu'appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire.Oui, Papa, Tu es déjà Notre Roi. Et Si Satan est Tout Pouvoir sur terre, Toi, Tu es Toute-Puissance, Voilà pourquoi nous t'attribuons toute la Gloire.

NOTE 1

Je n'apprécie pas tellement l'expression : « Ne nous soumets pas en tentation ». Et voici pourquoi... Pour qui a lu l'histoire de Job dans la Bible observera dès le début de l'histoire que satan approche Dieu et Lui dit que si Job Lui est bien fidèle, c'est parce que Job possède tout sur terre : richesses, famille, serviteurs, terres, bétail, etc... Satan propose donc à Dieu d'éprouver Job pour bien voir s'il demeurera toujours fidèle à Dieu. Et Dieu accepte la proposition ! Seule condition : satan peut tout lui faire sauf lui enlever la vie... Les tribulations de Job seront super effrayantes... mais il demeurera fidèle...

On apprend donc de cette histoire que nous pouvons être exposés à la tentation, que Dieu peut la permettre. Est-ce que ça ne va pas en contradiction avec l'expression ci-haut mentionnée ?

Je préfère de beaucoup dire l'ancienne expression : « Ne nous laisse pas succomber à la tentation ». Ainsi, on admet que Dieu peut permettre des tentations et qu'on ne se révoltera pas contre Lui parce qu'on en éprouve. C'est le très grand danger de l'expression « Ne nous soumets pas en tentation ». Comme on en vit tous, on peut se dire que Dieu ne nous écoute pas quand on Lui demande de ne pas être soumis à la tentation.

Et nous oublions aussi que les tentations sont des moyens pour Dieu de « vérifier » notre volonté affirmée de résister à celles-ci parce que nous préférons L'aimer à succomber aux tentations. Résister à la tentation, c'est donner finalement Gloire à Dieu.

NOTE 2

Mon argumentation pourra être spécieuse pour certains, mais peu m'importe.

Commençons par une petite mise en situation pour mieux comprendre l'enjeu ici.

Pour quelle raison préféreriez-vous prier ? 1) Pour que la bombe atomique ne vous tombe pas sur la tête ? 2) Ou bien pour la personne qui doit appuyer sur le bouton qui la déclenche ne le fasse jamais ?

Eh bien voilà la distinction dans la prière du Notre Père entre le « mal » et le « malin » que l'on disait autrefois. Vous avez bien compris que le « mal », c'est la bombe qui vous tombe sur la tête versus le « malin »qui est celui qui appuierait sur le bouton.

Satan est futé : en faisant changer « malin » pour « mal », on en arrive à oublier son existence même, lui qui est la source de tout « mal ».